06/01/2018

Ils se sont tant aimés (41, à suivre)

Hank Vogel, Ils se sont tant aimés.jpg- Mais nous nous connaissons à peine.

- Et alors? Est-ce absolument nécessaire, chère Zoïa? Laissons agir nos cœurs, ils sont souvent plus spontanés et doués que nos esprits.

- Ils prennent plus de risques aussi.

- Forcément. Une vie sans risques n’est intéressante que pour les bien installés, les âmes endormies et les paresseux. Et je suis convaincu que tu n’adhères à aucune de ces nébuleuses-là.

- C’est ton cœur ou c’est ton esprit qui a parlé?

- Tu le sauras... si tu acceptes de me suivre.

- Où ça?

- A la recherche d’un banc. Car j’ai constaté que je m’avoue avec plus de sincérité assis que debout.

- Alors allons-y!...

13:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bine le bonjour Cher Monsieur Hank ah les bancs et les amourettes de passage
On dit que se bécoter sur les bancs est signe de chagrins amoureux à venir
On serait tenté de l'affirmer !!!!!
Mais peut-être n'en ira t'il pas de même pour les deux personnages du jour
Cependant bancs parlant il fut une époque ou ils étaient si nombreux qu'on prenait plaisir à s'y asseoir mais les comportementalistes sont passés et désormais seuls existent quelques bancs en fer avec une assise trouée et si peu confortable qu'on préfère les ignorer
Ces comportementalistes doivent être des gens très jaloux du bonheur des amoureux
Sans compter les iiens sociaux s'étant créée entre générations grâce à ces sièges souvent lieux de rendez vous
Jaloux ,ils le sont de manière générale dirait l'oncle Charles
On ne peut lui donner tort c'est de la pure provocation envers les plus âgés carrément des anti humanistes !!!!!
Toute belle journée Noel Orthodoxe pour Vous Cher Monsieur ainsi que pour toux ceux pratiquant cette religion

Écrit par : lovejoie | 07/01/2018

Triste nouvelle pour un Noël orthodoxe! France Gall vient de mourir.

En 1966, à Paris, dans un bar, Omar I., un ami du batteur de la petite et belle Française, me proposa de m'organiser une rencontre avec elle mais j'ai refusé car j'étais sans doute encore trop amoureux de mon premier amour... Heureusement pour elle, sa vie fut plus belle sans moi, certainement.

Je n'oublierai jamais cette scène où j'ai condamné le fruit avant de le goûter.

Aujourd'hui, une larme s'ajoute à cet impardonnable pré-jugement.

Belle après-midi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 07/01/2018

Qu’elle repose en paix avec son seul grand amour parti trop tôt.

Écrit par : Patoucha | 07/01/2018

Je Vous remercie Cher Monsieur Vogel c'est bien triste mais au moins elle a trouvé la lumière et peut reposer en paix
Je ne peux m'y attarder le denier décès d'un copain occupant mon esprit pendant 7 semaines
je nomme cette pratique inconsciente ,communion avec les morts
Je leur parle .téléphone à des gens les ayant aussi connu et c'est ainsi depuis que ma grand maman m'a enseigné l'art de parloter près des tombes d'enfants de la commune
le prénom Charles s'est imposé un jour sans savoir pourquoi et le plus risible dans l'histoire c'est de voir une proposition d'aide émanant d'un ancien employé de la Ville avec qui il avait travaillé
Merci les anges
Toute belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 07/01/2018

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank excusez ma réaction un peu directe mais je me demande si au travers des mots et pleurs à l'encontre de chanteurs et chanteuses décédés ce n'est pas en fait et ce inconsciemment une manière de pleurer ses propres morts sachant qu'à peine enterrés plus aucun membre de la famille n'en parlera
Excepté Charlemagnes je n'ai jamais été groupie de France Gall j'avais d'autres chats à fouetter ,un mari plus âgé sait toujours comment accaparer l'esprit sans viser qui que ce soit en particulier ,je n'oserais pas !!!!
A l'époque de France Gall c'était plutôt Maurice André qui squattait nos esprits
Tout bon début de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 08/01/2018

Avec le recul, la montagne est moins impressionnante.

En toute sincérité, je n'ai jamais été le fan de qui que se ce soit. J'ai simplement raconté un bref et inattendu épisode de ma vie. La larme qui s'est échappée de mon oeil droit était sans doute plutôt destinée à mon passé.

Les larmes de joie et de tristesse ne jaillissent jamais hors de notre jardin secret.

Belle journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 08/01/2018

Les commentaires sont fermés.