25/11/2017

Ils se sont tant aimés (22, à suivre)

Hank Vogel, Ils se sont tant aimés.jpgLes feuilles des bouleaux étaient jaune or, orange et rouge sang. La forêt était belle à regarder.

Trop belle pour être vraie, constata Guennadi.

- Ou ai-je perdu la notion du temps? murmura-t-il... Ce n’est pas encore l’automne que je sache!

Il haussa les épaules et se mit à chercher des champignons, sa troisième passion après la moto et la pêche.

Tout à coup, il aperçut au loin une jeune fille, ses vêtements en lambeaux, à genoux en train de prier.

Fortement intrigué, il s’approcha d’elle et lui demanda:

- Êtes-vous souffrante Mademoiselle? Puis-je vous aider?

La demoiselle, toute tremblante, se releva aussitôt, s’accrocha à son bras et le supplia:

- Pour l’amour de Dieu, ne soyez comme les autres. Sauvez-moi de la torture, de la mort! Ne raccourcissez pas mon destin, j’ai tant de secrets à révéler au monde...

- Mais qui êtes-vous?

- J’ai réussi à m’échapper des griffes de mon bourreau... Je m’appelle Maria et vous?

- Guenna pour les amis.

- Enchantée...

- Qu’avez-vous commis de si grave?

- Je suis la fille de mon père. Est-ce un crime? Suis-je un danger pour la société?

- Non, je ne le pense pas. Vous paraissez si fragile, si fébrile... Avez-vous froid?

- Terriblement.

- Désolé, je n’avais pas remarqué.

Et illico presto, il ôta sa veste et couvrit les épaules de la mystérieuse évadée...

Maria.jpg

Maria...

12:58 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank -vous faites partie du dernier parmi deux ou trois à retenir encore mon attention
Ce portrait est tout simplement magnifique Il est vrai qu'en Russie les femmes dégagent une aura complètement différentes de nos contrées
Elles ont une beauté naturelle
Ceci étant au vu du harcèlement médiatique qui se déchaine à nouveau à l'encontre des hommes que certaines aimeraient voir condamner il y a de quoi se poser moult question sur le bien fondé de la maturité intellectuelle de notre pays
La plupart de ces attaques émanant pour beaucoup de personnes frustrées ne cachant plus comment occuper leur temps intelligemment et qui suivent le mouvement juste pour ne pas paraître stupides
Mais quand on va titiller le mâle sur les réseaux sociaux on assume ,on prend ses responsabilités il faut savoir payer le prix de ses propres inconséquences et pour ceux étant parents on surveille ses ados
sinon on se désabonne de ce qui n'a jamais été source de bonheur durable
Les clubs de rencontres existaient déjà en 49 Il suffisait d'être abonné au journal Mickey pour trouver des adresses d'amis invisibles qu'on ne verrait jamais .avec le recul cela permet de rire à ce qui n'était en fait qu'une arnaque
L'amour rend vraiment aveugle !!!!!
Allegretto dies solis pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 26/11/2017

Je ne suis qu'un arbre parmi tant d'autres qui ont grandi dans votre jardin.

Peut-être que mes fruits conviennent à merveille à votre digestion.

Je ne puis être que ravi!

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 26/11/2017

Comme vous, Lovejoie, j'ai lu enfant le Journal de Mickey. Je n'ai pas gardé le souvenir d'un Club de rencontres, avec légendes et photos explicites. Les seules cochonneries que l'on y trouvait, c'étaient les aventures de Naf-Naf et de ses deux frères. Me trompe-je ?

Écrit par : Gislebert | 26/11/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank que c'est élégamment répondu de Votre part
Le Père Noel vient de me glisser l'oreille qu'il aimerait avoir plus de messages tels que Votre réponse
Il serait quitte de re- trier pour le Noel suivant tout ce qui a ¨peine acheté fini dans les décharges
Pas étonnant qu'à L'AI ils soient débordés avec tous ces Pères Noel souffrant du dos !!!!
Très bonne fin de journée et très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 26/11/2017

@Gislebert dés les années 50 le journal avait des adresses de ses membres avec lesquels on pouvait échanger des missives mais c'était encore l'époque ou les gens n?avaient pas peur d'un crayon et d'une feuille de papier
C'est d'ailleurs le premier journal qui m'a décidé d'accepter d'essuyer la vaisselle après avoir mangé et ce sans ronchonner ,sinon je n'y aurais pas eu droit , Mickey ainsi que la Semaine de Suzette c'était sacré
A trois ans je savais lire comme une grande et il fallait que je m'instruise très vite pour aller travailler et gagner ma vie parce que le célèbre, manges ta soupes pour grandir me courait sur le système!!!!
Bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 26/11/2017

lovejoie: "Les clubs de rencontres existaient déjà en 49 Il suffisait d'être abonné au journal Mickey"

Ben... J'ignorais que le journal de Mickey incitait les gamins aux clubs de rencontres.... Encore votre humour particulier lovejoie... :)

Bon dimanche

Écrit par : Patoucha | 26/11/2017

@Patoucha y'avait beaucoup plus suggestif que Mickey Il y avait Jean Bruce et ses romans d'espionnage avec scènes amoureuses si bien décrites qu'elles incitaient vraiment les lecteurs à s'empresser de vérifier leur bien fondé
Ce qui peut s'apparenter à une sorte de pornographie mais intellectuelle et non visuelle donc beaucoup plus incitative
J'admire des gens comme vous qui avez la répartie légère et rapide ce qui n'est pas le lot et de très loin celui de nombreuses femmes trop habituées à la soumission domestique exigée d'elles si elles faisaient partie des enfants ,nommés premier lit
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 27/11/2017

Bonjour lovejoie

Écrit par : Patoucha | 28/11/2017

Ok....... LOL

Écrit par : Patoucha | 28/11/2017

Les commentaires sont fermés.