06/11/2017

Ils se sont tant aimés (9, à suivre)

Hank Vogel, Ils se sont tant aimés.jpgLes jours, les mois, les années, trois exactement, filèrent à une vitesse inimaginable dans la stricte obéissance et la banalité la plus totale. Aussi bien pour le camarade-soldat chargé en partie de la popote de sa compagnie que pour la camarade-cantinière chargée des tartines destinées aux visages noircis par le charbon.

Ils travaillaient, mangeaient et dormaient en toute quiétude. A l’abri des tempêtes du temps et des hommes. Chacun de son côté. Ils ne riaient jamais de quelqu’un, ils riaient seulement entre copains et copines.

Dieu était interdit et ses saints passés aux oubliettes. Seul Marx, Engels, Lénine et Staline méritaient d’être adorés. La quadrilogie du bien du mal unis pour l’éternité.

La veille de la quille, où l’on jette en l’air son béret ou son bonnet, ainsi que toutes ses rognes refoulées par un simple hourra, le capitaine convoqua Guennadi et lui proposa:...

IMG_20160918_0002.jpg

Les femmes de la cantine... (Zoïa, deuxième à partir de la droite)

15:48 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank on ne peut qu'éprouver un profond respect face à ces visages de femmes marqués par les tribulations de la vie
J'ai regardé la photo hier soir et depuis je me retrouve dans la même expectative celle là même qui avait permis de dire à l'époque .on a trouvé de quoi la faire tenir tranquille
En effet cette boite remplie de photos datant de la même époque que celle du jour arrivait à focaliser mon esprit des heures durant sur ces physionomies pour y retrouver sans doute la pièce manquante c'est à dire une personne disparue dont personne ne parla jamais
Ces photos représentaient un trésor inestimable entre mes mains j'avais le sentiment de les protéger et gare à qui s'en approchait
De plus c'était le seul moyen de m'empêcher de fuguer et ce dès l'âge de deux ans pour aller tenir compagnie aux Typographes et le Forgeront maréchal ferrant travaillant à deux pas de la maison
Il faut reconnaître du moins c'est mon avis que la photo noir et blanc est beaucoup plus révélatrice des états d'âme que celles en couleur
Elles nous parlent mais à chacun de deviner leurs messages ,personnellement elles me confortent dans l'idée que j'ai échappé au pire
Revigorant début de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 07/11/2017

Les images, les sons et les odeurs, qui nous intriguent, se transforment souvent en étincelles et mettent le feu aux poudres de notre imagination. Sans elles, nous ne serions que des robots au service d'une société amorale, amorphe comme le souhaitent de nombreux prétencieux dirigeants.

La liberté de pensée (je serais tenté de dire d'imagination) est la seule liberté qui soit encore accessible à tous. Jusqu'à quand?

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 07/11/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank comme c'est bien dit !
Je suis restée en pensée avec ce culte Orthodoxe dont je vous ai parlé ,une phrase m'a interpellé
Certes on l'avait souvent entendue du genre tous ceux qui font du bien ont déjà leur place réservée
J'ai regardé le ciel en disant ,auriez vous déjà une liste avec de nombreuses occupations pour remplir ma vie éternelle si oui ,je demanderai tout de même un temps de réflexion ON n'est jamais assez prudent dirait l'oncle Charles /rire
Toute belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 07/11/2017

Les commentaires sont fermés.