03/09/2017

Maneki-neko adore le porto (18, à suivre)

Maneki-neko adore le porto, Hank Vogel.jpgJe marche, je flâne, je traîne, je guigne, je tue le temps à petits coups d’observation.

La curiosité est le seul remède contre l’ignorance. Mais faut-il pour cela ne pas être déjà rongé par l’ennui.

Dieu soit loué! Je ne le suis point.

Même extrêmement fatigués, totalement épuisés, au bord du plus crucial des précipices, tout mérite notre attention. Ne serait-ce qu’une fraction de seconde. Car tout a un sens, un humble présent à nous offrir. Parfois miraculeux.

Sous forme, comme ou soit:

Une odeur, un parfum, une image, un souvenir, de la tendresse, de l’apaisement, du courage, de l’espoir, une révélation, le pardon...

La vie est un gigantesque panier de fruits frais saupoudrés de surprises, pour celui qui a les yeux grand ouverts, me dis-je...

Et qui vois-je à ce moment-là devant moi? Maneki-neko, dans toute sa splendeur forcément.

16:29 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.