26/08/2017

Maneki-neko adore le porto (12, à suivre)

Maneki-neko adore le porto, Hank Vogel.jpgHeureusement, le téléphone sonne et la réalité m’appelle ainsi à l’ordre.

- Pas de petit-déjeuner ni de massage pour l’instant? je réponds aussitôt au bigophone... Quoi?... Un attaché d’ambassade m’attend?... Il faut que je me dépêche?... J’arrive tout de suite.

- Il attendra ce planqué de mes deux, je murmure.

Et d’une lenteur similaire à celle d’un bradypus, paresseux pour monsieur et madame Tout-le-monde, je sors du lit, enfile vêtements et mocassins, me rase de près, m’hydrate la peau avec un gel à base d’aloe vera, me tapote les joues, deux fois la gauche, trois fois la droite, me coiffe, me décoiffe et me recoiffe d’une main exceptionnellement virtuose, m’admire vingt secondes à travers le miroir tel un politicien avant d’enter en scène, oui un politicard et non pas un théâtreux, ferme ma chambre à clé, m’assure à plusieurs reprises que la serrure est bien verrouillée et, au lieu de prendre l’ascenseur qui traîne par hasard à l’étage, j’emprunte l’escalier de service.

- Eh bien! Si c’est ça tout de suite chez vous? me lance la réceptionniste, mi-figue mi raisin.

- Il s’est envolé! je m’exclame avec satisfaction, n’apercevant personne, à part mon interlocutrice derrière son comptoir, bien entendu.

- Il est parti comme une flèche, il avait d’autres chats à fouetter d’après lui, m’explique-t-elle. Mais à mon avis, il a pris la tangente parce que c’est le genre de bonhomme qui déteste qu’on le fasse attendre.

- Et moi, j’ai horreur de me dépêcher pour ce type d’individu... Au fait... attaché de quelle ambassade?

- Des États-Unis.

- Des États-Unis d’Amérique?

- Oui d’Amérique, je n’en connais pas d’autres...

- Que voulait-il?

- Exactement, je l’ignore. Vous protéger peut-être.

- Mais je ne suis pas américain!

- Je sais, nous avons votre passeport.

- Il vous a parlé de moi?

- Oui et non.

- C’est oui ou c’est non?...

17:09 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank on dit que nous créons nous mêmes notre propre réalité par la manière dont nous choisissons de percevoir le monde extérieur
Il est vrai que celle peut se faire brutalement ressentir si on a tendance à vivre dans l'imaginaire sensé nourrir les instants de solitude ou autres
Cependant lorsque hier un jeune livreur Libanais m'a répété les mêmes mots échangés par téléphone une heure avant avec une ancienne de la commune
-Votre pays est triste à mourir et les gens affichent des têtes d'enterrement
Ceci m'a rassuré ,nous n'avions point rêvé
Un jeune de la région a dit il n'y a pas si longtemps à force de fusionnement il créent un monde de plus en plus individualiste
je suis certaines que si les décideurs étaient obligés d'adhérer à des sectes ils seraient les premiers à partir en courant d'ailleurs ils sont parmi les premiers à les critiquer
En analysant de la sorte vous fatiguez votre organisme m'a dit un toubib ,avait il raison ? rire
J'aurais pu lui répondre c'est peut-être le seul moyen que certains ont trouvé pour éliminer ces nombreux vieux qui coutent trop cher à notre pays et qui ont appris à analyser le comportement des adultes dés le berceau allez savoir!!!!
Très bon dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 27/08/2017

Si on pouvait analyser le monde en le mettant simplement dans une petite éprouvette, il y a longtemps qu'on aurait fait disparaître toutes les écoles de chimie.

La clarté et la transparence ne conviennent nullement aux régimes corrompus.

Bon appétit et bel après-midi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 27/08/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank en effet ! le monde est encore plus malade que je pensais et pourtant
Ici nous avons un scandale mouchoir papier malencontreusement oublié dans le pantalon qui lavé en machine à fait des petits sous forme de confettis ,tout ceci est photographié pour déposer plainte auprès de la gérante
Il est vrai qu'empécher les gens de dormir sera jugé moins grave ,pauvre monde
Alors j'ai parlé au ciel lui disant depuis la fin de la guerre pourquoi faut -il toujours que j'atterrisse dans des endroits ou les humains se cherchent sans cesse querelles
J'attends toujours la réponse /rire
On a sans doute pas assez de meurtres programmés à la TV devenue console pour adultes
Alors autant regarder Vos vidéos ! la dernière, Deux matinées un peu particulières m'a permis d'admirer les paysages ,des gens souriants et les nombreux arbres
Sans arbres les gens cultivent la méchanceté et plus on construit plus l'agressivité qui s'était endormie avec les grosses chaleurs se réveillera et sera encre plus féroce
Sûr que le voisin se prend Mac Goy procurateur véreux dans la série New York ,police judiciaire ce d'autant qu'il recherche toujours la moindre faille chez autrui pour aller au tribunal
Très agréable fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 27/08/2017

Les commentaires sont fermés.