17/08/2017

Maneki-neko adore le porto (4, à suivre)

Maneki-neko adore le porto, Hank Vogel.jpg- J’ai dit: je rentre. C’est-à-dire: seul. A pieds, en taxi, éventuellement en moto-taxi, mais pas en tuk-tuk...

- Vraiment seul et à l’hôtel?... Tu n’as pas envie de faire l’amour avec moi?

- Non, pas particulièrement...

- Un peu tout de même? Je ne te plais pas? Tu préfères les grosses comme les Arabes?

- Surtout pas.

- Je masse très bien, tu sais. Avant et après...

- Non merci.

- Sincèrement, tu ne veux pas essayer?

- Pourquoi tu insistes, tu as besoin d’argent?

- On en a toujours besoin. Comme l’air et l’eau.

- Pour moi, ce n’est pas une chose essentielle.

- Facile de penser ça quand on est bien installé dans la société.

Alors, ne sachant plus comment me débarrasser d’elle par les mots, je sors de mes poches deux billets de cinq cents bahts et les lui tends.

Elle me les arrache aussitôt du bout des doigts et me dit:

- C’est un prêt, je te dois ça.

- Tu ne me dois rien, c’est un cadeau, je précise.

- Que des échanges entre nous, pour l’instant! lance-t-elle en souriant.

Et elle disparaît de ma vue...

 

 

17:30 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank le personnage principal est -il lui aussi adepte des poupées gonflables comme certains Japonais qui privés de sexe préférent celles ci pour mieux camoufler une déjection trop rapide ,allez savoir /rire
Et sachons reconnaître une bonne vieille méthode qui a toujours porté ses fruits C'est à dire que plus on dit non à un ou une amoureuse plus on est certain de ne jamais le ou la faire fuir ,bien au contraire !!!!!
Ce sont des gens les seuls a vous être dévoué une fois l'âge venu en étant certain cette fois que les idées resteront enfouies sous la ceinture
Après 8 ans d'incivilités mettant à mal mes nerfs et mon moral grâce à ces hommes j'ai réussi mon initiation Martienne c'est à dire savoir afficher sa propre détermination sans avoir peur des gorges chaudes ricanant dans son dos
Les anciens de la Commune ont applaudi n'ayant jamais compris comment je faisais pour accepter tout et n'importe quoi sans réagir ,chose faite, et au suivant !!!!
Excellent vendredi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 18/08/2017

Maneki-neko est à la fois un personnage fictif et une fille que j'ai réellement connue à Bangkok sous un autre nom...

Certaines rencontres laissent des traces qui se transforment au fil du temps en d'étranges parfums. Tantôt doux, tantôt amers voire coupables. Comme les nuages, ils vont et viennent mais ne disparaissent jamais.

Quant à Byrd, c'est en partie la face "mathématisée", dépourvue de tout sentiment profond, de ma personne. Celui qui, après s'être soulé au mekhong, n'a plus la notion du bien et du mal.

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 18/08/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank d'où l'éternel plaisir de découvrir la trame de Vos romans je reviens en vitesse sur mon chapelet ordurier lequel après intenses réflexions m'a permis de comprendre qu'en fait il exprimait le ras le bol envers la personne incivile utilisant le même vocable à l'égard de son concubin et de ses chats
J'aime beaucoup le terme, cohésion sociale entre voisins ! elle n'existe pas c'est un leurre commercial et rien d'autre
L'être humain est bizarre autant il va sauver des animaux qui n'ont jamais rien demandé autant il se désintéresse de ses semblables même quand ils sont en pleine décompensation affective provoquée très souvent par ces réseaux sociaux lesquels sont de plus en plus abandonnés ,les abonnés ayant enfin pris conscience d'être menés par le bout du nez
Toute belle fin de journée soleil pour Vous Cher monsieur

Écrit par : lovejoie | 18/08/2017

Les commentaires sont fermés.