15/08/2017

Maneki-neko adore le porto (2, à suivre)

Maneki-neko adore le porto, Hank Vogel.jpgJe croise un travelo, tout souriant, en train de compter ses billets de mille.

Encore un qui a préféré louer son popotin que d’étudier... L’intelligence est un crime de lèse-majesté, la soumission un signe de respect envers la divine royauté, d’après lui ou son odieuse éducation certainement. Je divague, probablement.

Misérable monde! Mentalement délabré. L’esclavagisme cérébral est monnaie courante en tout temps.

Je m’arrête, machinalement ou peut-être pas, devant une vitrine.

Un maneki-neko me fait signe d’entrer. C’est ce que je crois.

J’obéis. L’irréalisme me séduit toujours.

C’est un petit resto. Trois tables et quelques chaises biscornues. On y sert des soupes et du riz.

Toutes les places sont prises, occupées par des filles au visage fatigué. Une d’entre elle se lève et me fait signe de m’asseoir.

- Vous n’êtes pas forcée, dis-je.

- Si, si, insiste-t-elle... Honneur à nos sauveurs!

Je m’installe timidement et commande un tom kha kai, sans rien.

Un minute plus tard, tout au plus, un bol contenant la fameuse soupe de poulet et de lait de coco est sous yeux.

Je me régale comme jamais puis je rote sans retenue comme un Chinois.

Salve de sourires et de ricanements!

Tout à coup, la généreuse demoiselle, se colle à moi.

Ses copines se mettent à rire.

Durant une fraction de seconde, la gêne et la fierté se disputent le premier rôle. Allez comprendre la psyché humaine dans certaines circonstances!

Instinctivement, je lui propose de poser ses fesses sur mes genoux. Je sens alors la chaleur et la légèreté de son corps osseux.

- Comment tu t’appelles? me demande-t-elle.

- Wolfgang Amadeus Mozart, je lui réponds d’un ton vaseux, préservant ainsi mon identité.

- J’ai déjà entendu ce nom quelque part. Tu es musicien?

- Si seulement! Non, je travaille pour une firme pharmaceutique.

- Cela ne m’étonne pas, tu es pâle comme une aspirine.

- Et toi?

- Call-girl, quand c’est nécessaire...

- Non, comment te prénommes-tu?

- Maneki-neko.

- Comme le chat dans la vitrine?

- Pareil.

- Mais tu n’es pas japonaise!

- En effet. Je suis laotienne, de Vientiane. Mais j’ai le droit de porter ce sobriquet comme toi avec Wolfgang et tout le reste.

- Je suis désolé. Je m’appelle Nick Byrd et je bosse pour une maison de production cinématographique aux USA. Je fais des repérages dans la région... Puis-je t’offrir à boire pour me faire pardonner?

- Impossible!

- Impossible n’est pas américain.

- Même ça vous avez volé à la France!...

- Pourquoi ne puis-je pas?

- Parce que Maneki-neko adore le porto et qu’ici il n’y en a pas... Et je ne bois que ça.

- Alors allons en acheter une bouteille à la Villa Market ou ailleurs.

- Pourquoi pas!...

11:57 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank au vu du monde irrationnel et qui est de plus en plus souhaité même par des prévisionnistes qui font des plans pour 2100 on constate tous les bienfaits de l'intelligence artificielle ayant remplacé voire détruit à tout jamais le raisonnement logique
Car être conscients de fak news et avoir le culot de les présenter aux lecteurs est un manque total de respect envers ceux n'ayant pas encore absorbé complètement l'élixir du mensonge qui est souvent source de suicides
Jean Piaget que nous avions la chance de croiser étant jeunes et Payot doivent se retourner dans leur tombe au vu de la décadence journalistique ce qui va profiter n'en doutons pas a certaines mouvances dont les sataniques qui ont une nouvelle Exorciste sous les traits d'une jeune gamine habillée en nonne portant une croix à bout de bras , pour mieux allumer les cerveaux de ceux qui nombreux sont déjà en manque de repères sociaux
On mesure le taux d'imbécilité considérée comme maladie la moins difficilement gérable pour le personnel hospitalier et parmi les plus difficiles à éradiquer
On comprend mieux Bel Air qui les lissait sortir dés le printemps pour les enfermer à nouveau dés l'automne
Ils ^faisaient sans le savoir le bonheur des statistiques entrées et sorties des hôpitaux
Fait raconté par les Anciens Soignants qui travaillaient à Genève
On m'a souvent demandé pour quelles raisons avoir chois la psychiatrie et au vu des évènements je peux ajouter ,pour mieux supporter les comportements irrationnel identiques à ceux utilisé par les adeptes de la purification ethnique que nombre de personnes seules et âgées doivent endurer depuis 2002
La malveillance envers les personnes âgées et vivant seules à domicile a débuté dés les premiers natels Toutes ces grands mamans avec qui j'entretenais un lien social dialoguant dans les café et leur téléphonant tous les soirs pour leur souhaiter une bonne nuit m'ont relaté les mêmes malveillances endurées aujourd'hui
On se souvient des paroles Socialistes ,en Suisse on fait tout pour les isolés à domicile ,ou quand l'hôpital se fout de la charité
Tout bon mercredi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 16/08/2017

Avec mes meilleures salutations à Madame Votre épouse ,j'en oublie mon savoir bien vivre !!!!

Écrit par : lovejoie | 16/08/2017

La famille est une tribu où cohabitent jeunes et vieux jusqu'au dernier soupir.

Comme j'adorais quand mes grands-parents vivaient avec nous, dans la même maison! Je vois encore mon grand-père en train de grignoter du chocolat, en cachette de ma grand-mère. Ses grimaces et nos fous rires!...

Hélas! La modernité a transformé la famille en des îlots perdus au milieu d'un océan glacial. Les membres de la tribu ne se voient qu'à l'occasion d'une fête officielle. Et encore! L'absentéisme est monnaie courante et les excuses sont nombreuses, trop nombreuses. Malgré Internet, Skype, FaceTime et tout le reste.

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 16/08/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank la première phrase traduit à elle seule ce que le monde actuel a fait exploser
Combien de viennent ensuite pourront ils encore parler de leurs grands parents comme nous qui avons la chance de pouvoir évoquer ce temps là malgré les avis de tempêtes qui planaient au - dessus de nos têtes ?
En Suisse on ose même plus demander si certains voient leurs petits enfants on connaît d'ores et déjà leur réponse
Certes l'anti progrès soi disant moderne y est pour quelque chose mais n'oublions l'empreinte laissée par l'Etat qui veut s'approprier tous les droits y compris ceux de l'éducation parentale
Ou on est obligé de rire c'est en écoutant des organes officiels se lamenter des pertes d'argent et de temps avec le nouveau système ,tris déchets.:
C'était mieux en 1990 ce à quoi on ajoutera , l'éducation aussi !
Et lors d'une prochaine invention stupide avant de la collectiviser ,demandez conseils aux plus ancien/nes qui eux font partie de la masse populaire celle là même qui paie vos déconnologies schizophréniques /rire
Toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 16/08/2017

Les commentaires sont fermés.