06/08/2017

Sexbierum (31, à suivre)

Sexbierum jours tranquils, Hank Vogel.jpg

Inopinément, mon regard est attiré par ses jambes en mouvement. Elles sont longues, fines et d’une blancheur immaculée.

Et ses pieds! Du type égyptien. Quelles merveilles de douceur et de perfection géométrique. Dieu s’est certainement surpassé le jour de leur fabrication.

- Réponds à ma question... au lieu de t'extasier sur mes guibolles! me dit-elle farouchement.

- Non, ma beauté! je crie.

- Non?

- Non, ma misère ne regarde que moi. Si misère il y a, bien entendu.

- Alors changeons de disque!

- Bonne initiative.

- Sais-tu que c’est le royaume des Nobel ici?

- Les rustres comme mes ancêtres ou les illustres comme personne?

- ...

- Les vrais ou les faux?

- Les vrais... Les faux ne se frottent jamais au sable souillé par la sueur des anciens baleiniers, ils se frottent les mains en comptant leurs gluants billets de mille aux antipodes...

- On pêchait la baleine dans le coin?

- C’est sur cette île qu’Adam offrit son premier rouge à lèvres à Ève, dit-on.

- Dit-on ou dis-tu?

- Tu as raison, j’invente mais... l’être humain est terriblement cruel envers certaines espèces pour sa propre sauvegarde.

- Si seulement! Mais aussi pour le superflu, l’inutile...

- En effet... Arrêtons-nous là, le chemin commence à devenir un peu trop sableux...

12:34 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.