21/06/2017

Sexbierum (8, à suivre)

Sexbierum jours tranquils, Hank Vogel.jpgEnfin seul! Loin des bavardages et des interrogatoires domestiques où tout n’est que répétition et justification, où les tristes images du passé refont surface juste pour nuire à la douce insouciance du présent.

Je range mes modestes habits dans l’armoire, balance ma valise dans un coin et plonge sur le lit.

Le bruit fracassant des ressorts me suggère illico presto de me coucher moins excentriquement la prochaine fois.

J’espère qu’elle n’a rien entendu, la vieille, me dis-je... Autrement, j’aurais droit à des remontrances ou à l’expulsion immédiate... A moins qu’elle s’en fout totalement de ce plumard qui crépite au moindre effleurement...

Si je ramène une fille, je... non, nous serons obligés de baisoter sur le parquet.

Mais le plancher craque aussi. Que faire alors?

Ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir capturé!

Imke, Ella, Britt, Hanneke, Sharon et toutes les autres...

Et les putes, les bénévoles, les anonymes des soirées arrosées...

Comme elles raffolaient se faire prendre en levrette! Sur l’asphalte mouillé, le gazon humide ou le sable gelé.

Des chiennes en chaleur au secours d’un chien égaré, abandonné, enragé!

Et tout ça à cause d’une histoire confuse, bâclée, inachevée, poignardée: mon premier amour.

On frappe à la porte...

13:25 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank , manque de pots deux vieilles ont réagi /rire
Quand aux ressorts des lits ce qui était courant en notre temps je me demande si justement tous ces grincements n'attiraient pas les galants
Le matelas couinant devait à lui seul représenter une dynamique entrainant l'homme à se distinguer ,plus ça grinçait plus il redoublait d'efforts
En fait ces matelas fort rebondissant faisaient partie d'un hymne à l'amour et que dire des matelas hérités des aieux ,il suffisait d'un regard pour les faire couiner !!!!
Tout bon début de jeudi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/06/2017

Pour les beaux yeux du futur, le présent ne cesse de s'inspirer des charmes du passé.

Quant à la puritaine:

La femmes austère ne fait penser à ce vilain marabout tout gris qui a souvent une patte en l'air prête à écraser le poisson égaré.

Par contre, la femme joyeuse, par ses rires et sourires, prolonge la vie de son compagnon.

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 22/06/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank ne nous laissons pas prendre au piège des marchands d'apocalypses
c'est l'avantage d'avoir reçu une éducation de base Darbyste ,on repère de suite les empêcheurs de tourner en rond
Quand au rire n'est il pas le reflet de l'âme ? il permet d'ouvrir les chakra de la joie
Celle là même qui permet de hausser les épaules face à des gens qui par principe n'ont plus que les déchets pour seules conversations
A moins qu'une personne plus éveillée que d'autres et habitant un autre immeuble n'ait trouvé la combine pour ouvrir le container cadenassé ceci pour mieux se moquer des perfectionnistes qui n'ont même plus le courage de dialoguer autrement que par Email
Alors je ris de plus belle en pensant à cette éventuelle farce car quelqu'un d'habitué aux chiffres aura vite trouvé la solution et surtout pendant la nuit !!!!
Très agréable fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/06/2017

Les commentaires sont fermés.