18/06/2017

Sexbierum (6, à suivre)

Sexbierum jours tranquils, Hank Vogel.jpgMa chambre! La mienne? Non, une de plus. Au goût des autres. Louée par la force du destin. Bien qu’accueillante, chaleureuse, familière.

Une armoire, une petite table, deux chaises et un lit, forcément. Le tout en noyer de nouvelle Guinée.

Et une splendide peinture à l’huile, malheureusement encadrée d’une corniche dorée un peu kitsch, accrochée au mur, légèrement de travers.

- Magnifique reproduction! je m’exclame, en redressant par réflexe le tableau.

- Si seulement cela n’était autorisé que pour les artistes, nous n’aurions plus besoin de nous cacher pour échapper à la surconsommation, réagit Rose.

- A quoi faites-vous allusion, Madame?

- A la vie que nous menons tous aujourd’hui. Ou plus exactement, que nous devons subir. On nous bombarde de publicité de toute part. A la radio, à la télé, par téléphone et sur Internet. On nous conseille sans cesse de faire ou de prendre ceci à la place de cela. Et le lendemain, c’est le contraire. Le cirque continue sans relâche. On ne nous laisse plus le temps de comprendre, de juger, d’hésiter, de choisir... On dirait que le pouvoir politique a cédé sa place au pouvoir de la finance. Aux multinationales et aux banquiers. Alors...

- Alors?...

17:38 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank d'où la très grande importance de savoir cultiver des légendes afin de survivre aux bombardements publicités et autres poisons distribués à large échelle pour mieux nous empoisonner l'existence
Cette histoire d'éléphant blanc m'a couru sur le système toute la nuit
Il fallait vraiment que mon moral soit au plus bas pour tomber dans le panneau
Le total maque de soutient affectif va permettre à l'enfant de développer un monde rassurant le seul pour lui permettre d'aller de l'avant
Donc cet éléphant hormis représenter des travaux titanesques pouvait aussi être un message subliminal pour donner de l'argent à un association Cambodgienne du même nom
A moins que généalogiquement parlant cet animal n'ait réveillé le besoin de rechercher davantage et toujours plus ce qui encore aujourd'hui est encore source de nombreuses questions
Alors erratum de ma part ,navrée !!!!
Quand à la chambre c'est fou le nombre de fois ou les très vieux médecins très paternalistes ont conquis les gosses en leurs disant ,tu dois garder la chambre !
C'était dit avec tant d'affection rassurante que de nombreux cerveaux très fragilisés dés la naissance ont développé une armada de maux juste pour garder le lit afin de mieux garder la chambre qui ainsi ne pourrait pas s'échapper de leur regard .comme quoi /rire
Dynamisant début de semaine pour Vous Cher monsieur

Écrit par : lovejoie | 19/06/2017

L'enfant né libre, pas forcément bon, mais la société le condamne déjà pour son insoumission. A commencer par le fesser, le priver de désert et lui interdire de sortir de sa chambre. Lui inculquant ainsi, inconsciemment ou par réflexe de vengeance, le goût du viol, de la torture et de l'emprisonnement.

Seul ceux qui ne se plient pas aux règles débiles des traditions et de l'hypocrisie participent malgré eux au rêve d'un monde meilleur.

Bon lundi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 19/06/2017

L'enfant né libre, pas forcément bon, mais la société le condamne déjà pour son insoumission. A commencer par le fesser, le priver de désert et lui interdire de sortir de sa chambre. Lui inculquant ainsi, inconsciemment ou par réflexe de vengeance, le goût du viol, de la torture et de l'emprisonnement.

Seul ceux qui ne se plient pas aux règles débiles des traditions et de l'hypocrisie participent malgré eux au rêve d'un monde meilleur.

Bon lundi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 19/06/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank certes Vous n'avez pas tout faux mais n'oubliez pas qu'un enfant a besoin d'adultes sécurisants ,rôle dévolus aux anciens médecins
En tous cas chez nous
Certaines blouses blanches en ont compris tous les avantages à en retirer financièrement et dés les premières émissions médicales présentées sur le petit écran ,ayant senti la concurrence arriver ce fut le début de leurs diagnostics apocalyptiques de quoi faire fuir de nombreuses jeunes bien décidées à retrouver des médecins plus humains et ou les trouver ?
En psychiatrie ou il n'y avait pas encore de technologie pour fausser tous les rapports humains entre soignants et médecins voire même et très souvent avec les patients
Etonnamment c'est en ces lieux que le mot liberté a pris tout son sens Pour la première fois ,elles étaient enfin libres de leurs mouvements et comportements et elles ont compris la vraie signification du serment d'Hippocrate qui dit entre autre qu'un médecin doit soulager sans juger le patient
Toute belle suite de journée lunaire pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 19/06/2017

Les commentaires sont fermés.