01/06/2017

Brouillard (19, à suivre)

Hank Vogel, Brouillard.jpgMais!

Dès que la joie de vivre s’apprête à s’éterniser, tel un chien de garde, la morosité de nos vieilles querelles bondit aussitôt et nous ramène à l’ordre. Comme si la bonne humour n’était réservée qu’ à une minorité. Peu prospère. Hors norme. Hors de tout.

Alors place aux tronches minées!

- Ça mijote, ça mitonne, ça mûrit! s’exclame Simon. C’est bien joli tout ça! Mais l’intellectualisme non rémunéré est une perte de temps et ne mène nulle part.

Il me fixe dans les yeux. Puis il me dit:

- Tu aurait dû enseigner à l’université là où la jeunesse désorienté est incapable de lire une boussole. Mais voilà, avec ton esprit non conventionnel, allergique aux diktats des perroquets, tu as choisi la voie de la liberté pour t’enrichir de connaissances non approuvées par les notables et autres sbires de ta cité. Tu n’as pas été malin, Le flic! Dommage pour toi!

- Tu as raison, je confirme. Mais qu’aurais-je de plus maintenant? Rien, je crois... Mes éventuels nombreux certificats et diplômes d’état m’auraient peut-être permis de me présenter à toi avec une toque et une toge bourrée de médailles au lieu de cette autre robe de carnaval... Dans quel but? Faire jouir les arbres? T’impressionner? Obtenir de toi de plus précises explications? J’en doute. Tu m’as dit: le brouillard risque de tomber mais...

- De se lever!


- Nous sommes en plein dedans.

- Intellectuel.

- Soit!

- Le vrai ne tardera à se manifester et tu seras content de sa présence.

- Quand? Tout de suite? Demain? Ou jamais?

- Ferme ta gueule! Tu déranges la nature avec ton pessimisme de petit révolutionnaire de banlieue...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Hank as t'on le droit d'être heureux ?
Il suffit qu'on se sente détendu qu'on se dise faut voir le bon côté des choses ,qu'on en rie un bon coup pour qu'aussitôt on doive affronter un monde de théoriciens bien décidés à vous obliger à faire ceci ou à ne plus manger que cela il est peut-être préférable de cacher sa joie à ce qui ressemble de plus en plus à un monde de jaloux
Normal on mange de tout ce qui évite aux zygomatiques de coincer le chakras de la joie
Et puis comment peux t'on éviter des maux incurables quand on souffre d'obsession morbides affectant le cerveau de ceux qui ne parlent que de morts au sujet des animaux tués pour nourrir les humains et non tués pour finir comme fétiches dans des salons de riches Européens dont les Anglais
Alors autant en rire et dire comme les Catharres le signe de croix c'est juste pour chasser les mouches du visage ce à quoi on peut ajouter, pour aussi chasser ces gens intoxiqués par leurs propres idées noires beaucoup plus mortelles qu'un morceau de bonne viande
Toute belle belle suite de jeudi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 01/06/2017

J'aimerais bien tomber amoureux d'une sirène pour ne plus manger de poison. Et me lier d'amitié avec un minotaure pour ne plus consommer de la viande. Malheureusement, j'ai de la peine à rencontrer de pareilles créatures.

Les interdits alimentaires ne sont-ils pas sujets aux croyances?

Bel après-midi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 01/06/2017

Je Vous remercie Cher Monsieur Hank en effet et parmi ces croyances il y sans doute l'espoir de pouvoir transformer l'homme en simple petit toutou de compagnie
Mais comme dit Ruquier, heureusement qu'il y l'alcool pour oublier qu'on mange /rire
Charmante soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 01/06/2017

Les commentaires sont fermés.