30/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (53, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Ils sont comme cul et chemise.

- Précise!

- Ils sont amis, très amis voire plus que ça... Quand ils se rencontrent, ils s’embrassent, se frottent l’un contre l’autre, se caressent les épaules, le visage, les fesses...

- Ma parole! C’est le syndrome!

- Quel syndrome? De quoi parles-tu?

- Du syndrome de Stockholm. Sais-tu ce que c’est?

- Non, je ne sais pas. C’est quoi?

- En deux mots, c’est quand un otage finit par aimer son geôlier.

- C’est bien ou pas bien selon toi?

- Difficile de répondre.

- Et que fais-tu de l’amour du prochain? Le Christ sur la croix, n’a-t-il pas pardonné ses bourreaux pour leur cruauté en murmurant...

- Je sais ce qu’il a murmuré... mais ce n’était pas le syndrome de Stockholm.

- Pourquoi?

- Parce que cette ville n’existait pas encore.

- Alors celui de Jérusalem?

- Non, il a y amour et amour.

- Serais-tu homophobe?

- Ni homophobe, ni homophile. J’essaye de comprendre pourquoi Hans n’est Hans.

- Pourquoi Hans n’est Hans?

- Es-tu certaine que c’est bien lui? Comment est-il?

- Grand, mince, blond, les yeux bleus et froid... comme n’importe quel autre Norvégien.

- Comme moi par exemple?

- Non. Toi tu es l’exception qui confirme la règle.

- Donc petit, gros, brun, les mirettes noires...

- Ça concerne le tempérament seulement.

- Tu mens! Hans ne peut pas être une pédale, il aime trop les femmes.

- L’un n’exclut pas l’autre. Ma sœur est bien attirée par les femmes et cela ne l’empêche pas d’adorer son mari.

- Et toi?...

10:05 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

28/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (52, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgJe me frotte les yeux.

- Tu ne vas te mettre à chialer, j’espère! lance-t-elle.

- Loin de là, je lui dis... C’est bon, c’est parti.

- Quoi donc?

- J’avais une poussière dans l’œil.

- Dans lequel?

- Aux deux.

- Tu parles comme un Chinois.

- Peut-être. Mais j’ai mes raisons.

- Lesquelles?...

- Au fait, tu connais beaucoup de Hans à Paris.

- Énormément de Hans, de Fritz et d’ Otto, avec et sans auto... et bésef d’Ahmed, d’Ali et de Mahmoud, avec et sans charrette...

- Tu déconnes ou tu es sérieuse?

- Devine!

- Et Mahmoud... El... Al... ou simplement...

- Asfour?

- Tu le connais?

- Qui dit Asfour dit Føgel.

- Comment ça?

- Ils sont comme cul et chemise.

- Précise!...

17:30 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |  Facebook | | | |

27/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (51, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgJe m’allonge sur le divan et je m’endors presque aussitôt.

Je dois m’estimer chanceux que j’ai encore le sommeil facile. Après tout ce qui m’est arrivé.

Sans doute parce que le monde des chimères n’exige de ses visiteurs aucune tenue, aucune retenue, aucun comportement particulier et cela me convient à merveille.

Un univers où les morts et les vivants se croissent et se dévisagent sagement, tout naturellement. Contrairement à celui de l’éveil où l’autre est constamment une montagne d’interrogations et d’inquiétudes. Où l’on s’oblige à s’armer de faux-semblants.

Je me réveille.

- Pardon! s’exclame Isis en retirant sa main de mon visage. Je ne voulais pas...

- Mais... mais... qui t’a ouvert? je lui demande tout étonné, en me redressant.

- Personne.

- Ce n’est pas Hans?

- Quel Hans?

- Hans Føgel, mon compatriote, compagnon de bataillon, voisin de palier, associé et beau-frère de vieille date.

- Il habite à côté, ce monstre?

- Tu le connais?

- Qui ne le connais pas dans le quartier des putes!... Quel porc!...

13:26 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

26/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (50, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgLa nuit porte conseil, dit-on. Pensez donc! Elle vous embrouille davantage. Surtout quand la question est insoluble. Et là, elles sont multiples.

Seul un miracle pourrait mettre un terme à ma confusion mentale. Due aux sévices que j’ai subis. Physiques et sexuels.

Être capturé par des rebelles fous furieux est la pire des choses qui puisse arriver à un être humain. La maladie la plus grave donne encore de l’espoir...

Je me suis trouvé face au néant. Aux portes de la citadelle du mal. C'était le vide total. Un vide compressé.

Des images sans queue ni tête et des étoiles de toutes les couleurs éclatèrent dans cervelle. À chaque coup de crosse. À chaque cigarette écrasée sur ma poitrine. À chaque objet, à chaque organe étranger introduit avec violence dans les orifices de ma chair.

Ils ont violé mon corps. Ils ont violé mon âme. Comment puis-je leur pardonner? Dois-je me comporter comme un mouton avant de se faire égorger? Bêler tout simplement? Facile de tendre la joue lorsqu’on sait que la gifle ne sera pas mortelle...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |

24/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (49, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgQue de peuples ont l’insulte facile! Que de peuples sont exigeants et compliqués!

J’ai l’impression d’être parachuté en pleine jungle. A tout moment, je risque de me faire mordre par une vipère ou de me faire bouffer tout cru par une panthère, si je ne suis pas vigilant.

Vigilant!

- Soyez vigilantes les filles! nous ordonnait souvent, gentiment, le capitaine lors des patrouilles... Nous, nous aimons la vie et la paix, et nous sommes ici pour ça, eux, ils adorent la mort et la guerre.

Capitaine Lars Eriksen, soldat de la concorde, décapité par des sauvages.

Adieu l’Afrique! Adieu le Moyen-Orient! Jamais plus, je ne reviendrai à votre secours, vous apporter la moindre aide... Car vous avez vomi sur ma jeunesse. Bah! Vous ne méritez que je songe encore à vous...

09:41 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

22/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (48, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Pourquoi tu m’espionnes?

- ...

- Les officiels m’espionnent, les anti-musulmans m’espionnent et les anti-chrétiens m’espionnent! Qu’a-t-on à me reprocher? En tant qu’ancien casque bleu suis-je encore une menace pour vos intrigues?

- Ce n’est pas moi qui décide...

- Oh, je sais! Tu baignes intégralement dans l’obéissance. On t’ordonne de tuer, tu tues. On t’ordonne de te foutre en l’air, tu te fous en l’air.

- Ce n’est pas vrai! Tu es injuste... un ingrat.

- Ingrat, moi?

- Parfaitement! Qui t’a permis de t’échapper de ta cellule?

- Tu en avais reçu l’ordre.

- Ce n’est pas vrai! Je te le jure...

- Arrête avec tes ce n’est pas vrai!... A part jurer, implorer ton dieu et roter, tu ne sais rien faire d’autre d’intelligent.

- Tu me déçois énormément.

- C’est la charité qui se moque de l’hôpital.

- Je te jures que c’est vrai.

- Et il continue, le marchand de tapis!

- A qui parles-tu?

- Tu n’as qu’à zoomer.

- J’ai déjà zoomé. Tu es en plan américain maintenant et je ne vois personne...

- Bizarre!

- Qu’y a-t-il de si bizarre?

- Si j’étais toi, j’aurais employé l’italien à la place de l’américain.

- Je ne comprends rien à tes salades.

- Plan amerloque et plan rital.

- Y a-t-il une différence?

- Aucune.

- Alors!

- Je constate que tu es aussi con que les blés en automne.

- Va te faire niquer, fils de chien!

Et j’entends un bruit de friture...

10:38 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |  Facebook | | | |

21/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (47, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Mais c’est de la science-fiction!

- C’était, plus maintenant, la preuve... Comme tellement de choses!... La science ne cesse de nous rendre service.

- Dans quel but et pour qui exactement?

- Tu n’es pas le seul à t’inquiéter... C’est pour cela que nous luttons.

Je me gratte le nez, l’oreille droite puis la tête.

- Tu peux te les gratter aussi, me propose Mahmoud... Ne crains rien, je t’ai cadré en gros plan.

- Ah! Parce que tu peux également zoomer avec ton outil de voyeur, je lui dis... Je pensais qu’il ressemblait plus à un œil de Judas qu’à un caméscope...

- Ne prononce plus jamais le prénom de Judas en ma présence, quelle soit réelle, virtuelle ou auditive! Compris?

- Pourquoi?

- Pour deux raison.

- Lesquelles?

- La première: c’est un prénom juif...

- Et la seconde?

- Ce salaud a trahi son ami.

- Avec la complicité du Bon Dieu sinon le suspens aurait trop duré et le coup aurait certainement échoué.

- C’est faux!

- Prouve-le moi!

- C’est écrit dans les évangiles.

- Es-tu certain? Tu les as lus?

- Haram!

- Bon, bref! Soyons terre à terre!

- C’est préférable.

- Puis-je te poser une question indiscrète?

- Je n’ai rien à cacher.

- C’est encore à voir.

- Pose-la!...

09:37 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |  Facebook | | | |

20/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (46, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Ça va Jørgen El Kébir?

- C’est toi Mahmoud, mon bourreau et libérateur à la fois?

- Qui d’autre pour une telle mission...

- Comment est-ce possible que tu puisses me voir? La télé est éteinte et j’ai tiré la prise...

- Miracle! Dieu soit loué! Les terroristes ont toujours une longueur d’avance sur les états...

- Tu parles comme Isis.

- Tu la connais, cette dévergondée?

- Je croyais que ta n’avais pas besoin de courant pour te mettre au courant...

- Cela dépend de la position de notre satellite.

- Quel satellite?

- Nous avons construit un engin spatial particulier qui capte l’électricité des nuages et qui nous la télécharge aussitôt...

- Mais c’est de la science-fiction.

- C’était, plus maintenant, la preuve... Comme tellement de choses!... La science ne cesse de nous rendre service.

- Dans quel but et pour qui exactement?...

07:04 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

18/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (45, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Vraiment? crie à cet instant une voix d’homme.

Je sursaute. Je me mets à panoter à toute vitesse et dans tous les sens ou à spatuler comme un débile, si la peinture abstraite vous est très familière. Puis à tourner violemment sur moi-même, comme une girouette en pleine tempête.

Mais non! Ça doit venir de là, me dis-je en me figeant soudainement face à mon diffuseur de sornettes et moulin à blasphèmes.

Et, grâce à un curieux et involontaire mouvement de tête, je constate que sa fiche se trouve à un mètre de la prise électrique.

- Allahou akbar! je hurle aussitôt. Par traumatisme de captivité sans doute.

- Merci, mon frère, ta réaction me fait chaud au cœur, me déclare la voix.

- Qui êtes vous?

- Je croyais que tu avais deviné.

- Deviné quoi?

- Qui je suis.

- Non... Si... Non... Si...

- Ça va Jørgen El Kébir?...

16:21 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

17/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (44, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgJ’ai bien beau me dire que je ne crois pas du tout au diable ni aux fantômes mais, en vérité, je doute constamment de leur existence.

C’est pareil avec les micros et les caméras cachés dans les portables, les ordinateurs et les téléviseurs depuis qu’Isis m’en a parlé.

Le soir avant de me coucher, je m’assure que tous mes appareils électroniques soient vraiment éteints et débranchés et je ne les allume qu’en cas de besoin.

Fini donc le temps de la confiance totale à l’électronique et au numérique. L’heure est à la méfiance et à la prudence.

Je contemple mon poste de télé et je murmure:

- Bande de voyeurs et de salopards!... Pendant que je savourais le beau discours du Président, juste après sa victorieuse élection, ses copains de la jaquette devaient certainement se rincer l’œil en me voyant me gratter les couilles en même temps... Non, ce n’était pas moi, c’était... Qui au fait?... Et puis merde! Je déconne à plein tube. Isis est folle...

- Vraiment? crie à cet instant une voix d’homme.

Je sursaute.

10:15 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

15/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (43, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Tu réagis vraiment comme un bourge.

- Vraiment?

- Absolument.

- Pourtant, j’ai connu la pauvreté, la misère, la faim, la soif, la torture...

- Cela n’a rien à voir avec ce que tu as vécu...

- Et je ne braille pas quand je me trouve dans la merde à cause des autres.

- Cela m’étonne.

- Elle est bien bonne! On dirait que tu me connais comme si tu m’avait fait.

- Presque.

- Blabla ou prétention?

- Ni l’un ni l’autre.

- Alors quoi?

- C’est une simple affaire de pure attention.

- Quelle attention?

- Ça fait plusieurs semaines que je t’espionne par ordre de mon chef...

- Arrête ton petit jeu à la con!

- Tu ne me crois pas?

- Non, je ne te crois pas. Ce sont des foutaises.

- Des foutaises?

- Oui, de monstrueuses foutaises.

Sur ce, Iris se lève d’un bond, se rhabille en toute hâte et disparaît de ma vue en claquant fortement la porte...

17:04 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

14/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (42, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Les états et les terroristes. Non, plutôt les terroristes en premier et les états en seconde position.

- Pourquoi ce prompt désir de classement?

- Parce que ceux qui sèment ont une longueur sur ceux qui récoltent.

- Développe!

- Il n’y a rien à développer. Depuis toujours, on sait qu’une armée de volontaires, prêts à mourir pour une cause, est plus forte, plus inventive qu’une armée d’appelés pressés de rentrer au bercail.

- Donc, si j’ai bien compris, tu soutiens ces exaltés, ces cinglés, ces fous de Dieu...

- Exaltés d’accord mais pas autre chose...

- Qui foutent des bombes un peu partout...

- Et les font sauter!

- Oui, bien sûr! Il ont une longueur d’avance sur les autres.

- La question n’est pas là. Il faut se demander pourquoi certaines personnes se révoltent et commettent les pires atrocités... Le mal ne tombe pas du ciel, comme ça par hasard... Et ne pas seulement se contenter de les condamner d’avance et de les maudire à jamais.

- Tout cela me fait une belle jambe!

- Tu réagis vraiment comme un bourge.

- Vraiment?...

15:53 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer |  Facebook | | | |

13/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (41, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgElle me dévisage avec un sourire en coin puis me dit:

- J’ai l’impression que tu ne prends pas mes paroles au sérieux.

- Moi? Og hvorfor?...

- Tu es exactement comme eux, à la fois un iceberg et une omelette norvégienne...

- Eux?

- Oui, comme ces prétentieux Romains qui jugeaient sans valeur les idées de l’inoubliable et belle Cléopâtre. Parce qu’elle couchait à tire larigot avec n’importe qui.

- C’était une perverse.

- Pas plus que les enfants de Rémus et Romulus qui se sodomisaient à longueur de journée.

- Soit! Tu veux en venir à quoi?

- A ce que je t’ai raconté.

- Aux petits nains qui nous surveillent par les trous de nulle part?

- Ne plaisante jamais avec ça! Tes soi-disant petits nains sont de gigantesques systèmes... très très très dangereux.

- Toujours ils! Ils par ci, ils par là!... C’est quoi enfin cette racaille?

- Les états et les terroristes. Non, plutôt les terroristes en premier et les états en seconde position.

- Pourquoi ce prompt désir de classement?...

10:28 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

12/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (40, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Connais pas. Qu’a-t-il inventé de si extraordinaire?

- Faut-il obligatoirement inventer quelque chose pour le devenir?

- Non, c’est vrai, de nos jours ce n’est plus nécessaire.

- Cela ne l’a jamais été.

- Oui, c’est vrai également.

- Non c’est vrai, oui c’est vrai, c’est ça ton opinion?

- Je n’ai pas d’opinion là-dessus... La célébrité ne m’a jamais préoccupé, je suis un soldat. Pardon, ex soldat mais soldat encore.

- Et alors?

- Seul le politicien et l’artiste ne pensent qu’à ça. L’un pour le pouvoir, l’autre pour la gloire...

- Et la jeune fille qui rêve de devenir starlette.

- Ou le jeune homme...

- Afin de pouvoir sauter toutes les pucelles de la cité, je suis d’accord avec toi.

- Même ma matière grise a passé au peigne fin!

Elle me dévisage avec un sourire en coin puis me dit:...

07:31 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |

10/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (39, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgEt après quelques hésitations, baisers, caresses et palpitations, nous nous surpassons, nous nous propulsons au-delà de nous-mêmes et, le temps d’un sublime et bref songe, nos corps et nos âmes se confondent et ne font plus qu’un.

Un, nom de Dieu! L’éternité est là. Le passé et l’avenir ont pris la fuite.

Qu’il est merveilleux de faire l’amour avec une inconnue! me dis-je. De préférence la nuit dans un jardin perdu. Les barrières et les pancartes ne se créent qu’ à rebours.

- Et maintenant que fait-on, je demande à Isis, en m’apprêtant à enfiler mon slip, comme tout imbécile heureux égaré nulle part.

- Laisse ta culotte tranquille, je suis copte et pas du tout musulmane, me répond-t-elle... J’adore regarder renfler le petit Jésus, tantôt endormi sur l’âne et tantôt sur le bœuf.

- Je croyais que tu étais égyptienne.

- Ignare! Je le sais. Une vraie. Une vraie de vrai. Que de l’on soupçonne de terrorisme!

- Qui et pourquoi?...

- L’Égypte appartient aux Égyptiens et non pas aux Arabes.

- Qui et pourquoi?

- J’ai compris, je ne suis pas sourde! Mais commençons par le commencement, comme tu l’as suggéré avant que l’on s’envoie divinement en l’air. Pas pour toi?

- Si. C’était plus que ça.

- Ravie de l’entendre.

- Moi également...

- Pourtant tes gémissements n’évoquaient aucun plaisir. Bref! Je suis la fille du fameux et célèbre Ramsès Sésostris.

- Connais pas. Qu’a-t-il inventé de si extraordinaire?...

12:12 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

09/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (38, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgJe ne puis pas m’empêcher d’applaudir avec énormément d’enthousiasme.

Et dans cette euphorie terriblement inconsciente, je lui balance:

- Alors viole-moi si ça te chante, je suis un terrain sec, ta terre promise peut-être.

Le sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, répétait le brave Salomon aux nombreux bavards et traîne-savates de son entourage. Je m’imagine!

Mais comme j’ai la certitude que je ne suis pas un élu de Dieu et encore moins un endoctriné de la sagesse, je me suis contenté de raisonner comme un joueur de ping-pong.

Entre un ping et un pong, le temps est trop court pour que l’on puisse secouer sept fois son bocal, n’est-ce pas?

Du coup, je suis résolu à affronter et à subir le pire.

Eh bien non! La panthère rugissante que j’attendais vivement s’approche de moi mollement, comme une jeune chatte apprivoisée, en se léchant les babines et en miaulant:

- Merci beaucoup pour l’invitation mais à petit feu... à petit feu...

14:51 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

08/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (37, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgPuis, avec un regard d’une extrême sensualité, elle poursuit:

- Depuis que je t’ai vu te balader à poil dans ton appart, avec ton machin tout raide, j’ai envie de te bouffer tout cru.

Seigneur! Mais comment ose-t-elle?

Et telle une experte en sexologie analytique et expérimentale, elle m’explique sans vergogne:

- Dans chaque femme sommeille un mâle prêt à bondir comme dans chaque homme somnole une femelle entièrement disposée à se laisser faire. Et je suis encore gentille en disant ça. Car si l’on est un véritable défenseur de la liberté, de toutes les libertés, fermement convaincu, persuadé que l’idée d’inégalité comportementale, entre la demoiselle et le damoiseau, n’est qu’un concept fantaisiste, une pure foutaise née dans la cervelles des vieux religieux frustrés, on doit admettre que l’appétit sexuel de madame peut être parfois voire souvent plus vorace que celui de monsieur. Et qu’il n’est nullement déshonorant pour personne de l’afficher. Mais voilà! Les panneaux publicitaires les mieux exposés sont réservés aux mecs.

Je ne puis pas m’empêcher d’applaudir avec énormément d’enthousiasme.

Et dans cette euphorie terriblement inconsciente, je lui balance:

- Alors viole-moi si ça te chante, je suis un terrain sec, ta terre promise peut-être...

13:35 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

07/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (36, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgLa belle Isis se caresse les cheveux, esquisse un étrange petit sourire de satisfaction et me dit:

- Question de sécurité, ils te surveillent.

- Qui ils? je m’inquiète.

- Les petits cons au service des grands cons.

- C’est-à-dire?

- La confusion est totale. Mais en tout cas je peux vous garantir que l’œil de Dieu est devenu myope à côté.

- À côté de quoi?

- D’ils.

- Vous me faites tourner comme un âne.

- En bourrique dit-on!

- Je sais mais je pensais à un trou sans eau, à un puits sec... Aucune importance, c’est un vieux souvenir de prisonnier, crevant de soif dans le désert, qui a fait surface...

- Il s’agit de toi?

- De moi et de tous les autres... Pas grave! Juste un traumatisme de guerre, encore supportable.

Elle reste de marbre.

Je me frotte le yeux et lui demande avec beaucoup d’incompréhension:

- Pourquoi tantôt vous me tutoyez et tantôt vous me vouvoyez? A quoi jouez-vous?

Elle hausse les épaules et me répond froidement:

- Seul un garçon naïf demanderait cela à sa meilleure copine.

Puis avec un regard d’une extrême sensualité, elle poursuit:

- Depuis que je t’ai vu te balader à poil dans ton appart, avec ton machin tout raide, j’ai envie de te bouffer tout cru.

Seigneur! Mais comment ose-t-elle?...

09:25 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |

05/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (35, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Les Égyptiens ont toujours bu de la bière et ce n’est pas aujourd’hui qu’ils s'abstiendront.

Un rapide va-et-vient et je lui tends une blonde.

Elle arrache la bouteille de ma main d’un geste circulaire, engloutit la moitié de son contenu, rote à pleine gorge et me dit d’un ton sec:

- Je crevais de soif, pardon et merci.

Elle examine l’étiquette et elle lit laborieusement:

- Slåt... te... øl.

- Slåtteøl, je répète, sans le moindre accroc évidemment.

- Pas mauvaise... C’est belge?

- Non, norvégien....

- Mais ça ne vaut pas une bonne stella bien glacée.

- Je suis d’accord avec vous... C’est tout de même triste...

- Taisez-vous! m’ordonne-t-elle subitement.

- Plaît-il?

- Tais-toi!... La machine est en route.

- Quelle machine?

Elle se lève brusquement, s’approche à grands pas du téléviseur et tire la prise.

Perplexe, je me redresse aussitôt.

Elle fonce vers moi, me saute presque dessus et me chuchote à l’oreille:

- Éteins ton portable et ton ordinateur. Vite, vite!

- Ils le sont déjà, je lui explique totalement désorienté.

- Et le modem?

- Je ne l’allume qu’en cas de besoin.

- Parfait!

Trois secondes de silence et d'éternité puis:

Simultanément, nous nous laissons tomber chacun à sa place respective. Elle sur le divan, réservé aux invités, et moi sur mon vieux canapé usé.

La belle Isis se caresse les cheveux, esquisse un étrange petit sourire de satisfaction et me dit:

17:54 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

04/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (34, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Pourtant chez moi cette plante est considérée comme le plus naturel des désinfectants.

- Où ça exactement?

- Dans mon village. Un petite localité qui ne porte pas de nom. Non loin de Louxor.

- A l’est ou à l’ouest du Nil.

- Dans le monde des morts.

- Proche de quelle vallée? Celle des nobles, celle des reines ou celle des rois?

- Serais... seriez-vous égyptologue?

- Pas du tout. En amateur peut-être. Mais j’ai vécu une grande partie de mon enfance au pays des pharaons. Mon père était consul.

- Je croyais qu’ il était pêcheur.

- L’un n’empêche pas l’autre dans une véritable démocratie...

- Consul où?

- ...

- A Alexandrie.

- Effectivement.

- Belle ville, n’est-ce pas?

- Elle l’était à l’époque des Européens... A propos, comment se fait-il que vous soyez au courant de certaines choses me concernant?

- Servez-moi à boire et je vous raconterai tout.

- Pas d’alcool, je suppose.

- Les Égyptiens ont toujours bu de la bière et ce n’est pas aujourd’hui qu’ils s'abstiendront...

17:44 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |