08/04/2017

Jørgensen et la belle Isis (37, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpgPuis, avec un regard d’une extrême sensualité, elle poursuit:

- Depuis que je t’ai vu te balader à poil dans ton appart, avec ton machin tout raide, j’ai envie de te bouffer tout cru.

Seigneur! Mais comment ose-t-elle?

Et telle une experte en sexologie analytique et expérimentale, elle m’explique sans vergogne:

- Dans chaque femme sommeille un mâle prêt à bondir comme dans chaque homme somnole une femelle entièrement disposée à se laisser faire. Et je suis encore gentille en disant ça. Car si l’on est un véritable défenseur de la liberté, de toutes les libertés, fermement convaincu, persuadé que l’idée d’inégalité comportementale, entre la demoiselle et le damoiseau, n’est qu’un concept fantaisiste, une pure foutaise née dans la cervelles des vieux religieux frustrés, on doit admettre que l’appétit sexuel de madame peut être parfois voire souvent plus vorace que celui de monsieur. Et qu’il n’est nullement déshonorant pour personne de l’afficher. Mais voilà! Les panneaux publicitaires les mieux exposés sont réservés aux mecs.

Je ne puis pas m’empêcher d’applaudir avec énormément d’enthousiasme.

Et dans cette euphorie terriblement inconsciente, je lui balance:

- Alors viole-moi si ça te chante, je suis un terrain sec, ta terre promise peut-être...

13:35 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel Ciel que la dernière phrase est alléchante /rire
N'est ce pas mai 68 qui devait permettre aux hommes et aux femmes de se retrouver sur un même pied d'égalité ?
Cette révolution débuta en tout début des années 50 ou de nombreux agissements de pré adolescentes ont prouvé qu'elles seraient les égales de l'homme en tous cas au niveau relationnel
Ces années là ont été très révélatrices surtout dans certains milieux sectaires ou très souvent les pères n'avaient pas droit à la parole et très souvent on a vu perler des larmes d'huniliation sur leur visage
C'est la descendance féminine qui vola à leur secours bien décidée à ne plus se laisser cadenasser par des mères véritables esclaves amoureuses de leur seul gourous religieux
Par chance en tant que simple observatrice et ayant reçu une éduction ouverte sur le monde j'ai assisté malgré moi à ce qui est resté secret c'est à dire aux agissements de ces fillettes bien décidées à murir génétiquement ,les guerres de Troyes venaient de commencer au sein de nombreuses sectes
On dit que la femme aime ce qu'elle désire et que l'homme désire ce qu'il aime alors je ne peux que remercier mon éducation donnée par des hommes ,ils m'auront appris très vite à déceler le vrai du faux et à savoir cultiver ce qui est le plus important à mes yeux c'est à dire la liberté de penser pour agir en tant qu'humain et non mouton sacrifié sur l'autel de la religion
A moins d'avoir hérité de la niaque des petits commerçants ce qui motivait leurs enfants à relever d'autres défis et ce dés l'âge de trois dans le but de bousculer de nombreux aprioris
Tout bon début de journée dominicale pour Vous Cher Mosnieur

Écrit par : lovejoie | 09/04/2017

Au travail, dans la rue ou sous un cocotier, les apparences sont souvent voire toujours pompeuses et trompeuses.

Mais dans l'intimité la plus parfaite, homme et femme se valent comme deux gouttes d'eau, tantôt salées et tantôt sucrées.

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 09/04/2017

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel en effet ou l'homme joue le rôle de l'amant cholestérol et la femme celui de la maitresse nommée ,diabète
Et vive le sexe surtout quand on ne peut plus et que l'envie même ne vient plus percuter les pensées /rire
Toute belle fin de journée des Rameaux pour Vous Cher Monsieur et bon appétit

Écrit par : lovejoie | 09/04/2017

Les commentaires sont fermés.