11/03/2017

Jørgensen et la belle Isis (15, à suivre)

Hank Vogel, Jørgensen et la belle Isis.jpg- Merde alors, il parle le norvégien! je m’exclame.

Il sourit avec fierté et m’explique:

- Les négros ne sont pas aussi négros qu’on le pense, cher blanc-bec. Peut-être pas tous. Faut-il aussi se mettre d’accord sur la connotation de négro. Le trucmuche n’est point une rigolade, je vous l’accorderais, un Français né au Congo ne raisonne pas de la même façon, avec la même intensité qu’un Français d’origine espagnole, pour lequel ce terme ne reflète que sa couleur...

- Minute, minute, s’il vous plaît! j’interviens précipitamment... Je sais que vous savez que je sais que les nuances des couleurs et en particulier celles du noir faisaient partie de mes activités de colorimétricien, ou plus vulgairement d’étalonneur, dans un laboratoire cinématographique mais je ne souhaite nullement replonger dans le passé...

- Pourquoi vous n’aimez pas ce terme?

- Quel terme?

- Étalonneur.

- Parce qu’ il fait plus songer à un étalon, cheval destiné à la reproduction entre parenthèses, qu’aux couleurs.

- Et alors?

- Il faut interroger les réalisatrices et les directrices photo qui ont eu envie de coucher avec moi...

- Eu envie seulement?

- Eu envie et couché.

- C’était où? A Oslo, à Paris ou ailleurs?

- Ailleurs.

- Où ça?

- En Suisse... Mais pourquoi toutes ces questions stupides puisque vous savez tout sur moi? On dirait que vous m’espionner à l’américaine... par mon téléviseur.

- Certainement, vous avez dû lire Mon voisin de Hank Vogel.

- Oui, je l’ai lu et alors?

- Ça m’étonnerait pas que ce con travaille pour la CIA. Ou du moins, il lui a donné quelques idées.

- Comme tous les poètes, malgré eux.

- Pouet pouet!... Mais revenons à vos expertes du trou noir.

- Ma parole, vous séjournez la nuit dans ma télé!

- Non, camarade, cette boîte à délires n’est pas assez confortable pour moi. Dans le maraboutisme, il y a plus d’espace. Bref! J’aimerais vous connaître un peu plus avant de vous relâcher ou de vous faire incarcérer subito presto en tant que terroriste potentiel...

- Terroriste moi? Pourquoi pas un bâtard du Pape pendant que vous y êtes? je hurle de rage...

16:10 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel le langage coloré quel plaisir pour les esgourdes pas si gourdes il va de soi
Cependant il y a un mot qui m'a permis de m'endormir en riant, le colorimatricien
Quand au trucmuche si souvent utilisé par le passé ce mot permet de replonger dans un monde d'interdits lequel a été source de castrations mentales
Lesquelles encore aujourd'hui offrent un terrain de jeu idéal pour les manipulateurs comme s'ils avaient des antennes pour sentir le moment précis ou celui qui a été éduqué dans une secte est en pleine crise existentielle
Celle là même qui sans cesse remise sur le métier à tisser de la vie doit l'aider à se sortir enfin des limbes de la culpabilité
D'où l'importance toujours plus grandissante des sectes pour anéantir tout espoir de sortir de l'âge bête et se délester de la culpabilité menant à l'auto accusation qui fait voir tout en noir et conduira à faire uniquement ce que les autres désirent
Notre véritable personnalité se doit d'être protégée et quand on sait depuis longtemps que tous ces bidules virtuels ont réveillé les esprits souffrant de vampirisme ou comment inventer des peurs inutiles avec pour réponses ,le vide le néant pour plonger l'autre dans l'absurdité complète des pourquoi à la chaine. on se dit que seule la zoophilie résoudra le mal être général qui suit quand ceux refusant de se responsabiliser inventent n'importe quoi pour faire craindre le pire qui ne peut exister hors de leur cerveau souffrant d'une jalousie morbide
Quand à l'écran espionnant chez soi il suffit d'inventer des mots orduriers style Bérurier ou participer à de faux téléphones roses en accord avec une personne de son choix pour occuper l'esprit des asociaux et psychopathes désirant s'introduire dans votre sphère privée
En 2004 on avait bien inventé la demande d'aide pour agrafer un soutient gorge quand on était dérangé par une voix masculine pour nous faire changer d'assurance
Mais avec l'âge il y a d'autres sujets de préoccupation comme espérer voir certains nettoyages se faire en insultant l'aspi qui refuse de démarrer seul et je doute que la gente masculine qui regrettait de ne pas être présente pour le soutient gorge regrette autant de ne pouvoir se déplacer /rire
Très agréable dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 12/03/2017

Nous avons bien beau essayé, ma femme et moi, de vivre dans un mobile homme, en minimalistes au pays des maximalistes, mais la poussière n'a pas cessé de nous poursuivre, telles de vieilles casseroles politiciennes.

Alors à quoi bon jouer à Tarzan lorsque Jane se plaint constamment que Cheeta fait caca partout dans la cabane.

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 12/03/2017

je vous remercie Cher Monsieur Vogel votre commentaire rejoint ce que je me disais à haute voix il y a cinq minutes, on aura beau partir notre destin nous replongera dans le caca
En effet vouloir fuir les ennuis en croyant qu'en changeant d'endroit ils disparaitront c'est sans doute la meilleure manière de les voir revenir avec encore plus d'acuité
Le pire n'est il pas de s'ennuyer avec soi /rire
Ceci étant je vous ai parlé des Francs Maçons mais les petits commerçants s'ils ne l'étaient pas vivaient en confrérie exactement comme eux avec pour leurs enfants l'obligation de rester muets
C'était le but des tombes comme seules compagnes de jeu ,apprendre à ne trouver refuge qu'en soi même
Toute belle suite Dominicale pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 12/03/2017

Les commentaires sont fermés.