16/02/2017

L'avaleuse de livres (78, à suivre)

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpgLe binational croise les mains, lève la tête au plafond et implore:

- Blancheur des blancheur, nudité des nudités, simplicité des simplicités vient en aide à celui qui adore dans la confusion deux déesses à la fois. La fourbe et l’innocente. Ô maître de toute conscience! Lilit et Denisa ont grand besoin de savoir...

- Cesse ce jeu stupide! je crie... Denisa et Lilit, c’est la même personne.

- Alors qui donc des deux a avalé l’autre?

- Bonne question!... Mais ainsi tu viens de remplacer mon épine du pied par une grosse écharde.

- Belle expression! Ça vient de toi ou de la majorette du KGB ou du FSB?

- C’est qui encore celle-là?

- Celle que tu aimerais te farcir entre deux rangements de bouquins.

- C’est qui?

- C’est qui, c’est qui! Demande ça à ton kiki rikiki!...

09:08 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel on dirait un dialogue de sourds /rire
Remarquez c'est exactement ce que reflète le ciel actuel qui influence les grands décideurs de Suisse et de Navares!!!!
Très bon jeudi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 16/02/2017

Les commentaires sont fermés.