04/02/2017

L'avaleuse de livres (67, à suivre)

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpg- Tu te trompes, Ivan. Mon père et ma mère ne me parlent plus.

- A cause de quoi?

Lilit hausse les épaules et débite d’un air effaré:

- L’Europe, la Suisse, le Valais, les belles montagnes, les neiges éternelles et artificielles, des vacances de rêve, les restaurants, la fondue, les bons vins, le ski, la luge, le chalet, les feux de cheminée, le confort, les sentiers poétiques, les routes presque parfaites mais la glace... et badaboum!

Puis elle relate avec tristesse:

- Mes parents étaient devant. Moi derrière. Nous parlions de mes études. Ils étaient si généreux, si affectueux avec moi. Mon père conduisait. Comme d’habitude. Prudemment. Tout à coup, j’entends un bruit fracassant, je vois des étoiles de toutes les couleurs et... c’est le noir total. Trois jours plus tard, je sors du coma sans séquelles heureusement mais malheureusement, je me retrouve orpheline pour la deuxième fois... C’est un cas d’accident de la route sans tiers identifié, verbalisera la police locale...

- C’était quand?...

13:58 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel pauvre Lilit mais par chance elle a réussi à s'en souvenir ce qui n'est pas le lot de tous les accidentés ayant eu la malchance de vivre un tel accident
il peut y avoir des absences complètes d'un accident et ce sur plus de 25 ans et c'est encore pire si tout le monde préfére oublier ce qui aurait pu tuer et le passager et le conducteur ,sans compter le stress imputable à diverses situations non acceptées par les accidentés
Et comme le cerveau vrai soupape fini toujours par remettre les aiguillages de la vie à l'heure c'est une fois que tous les protagonistes responsables malgré eux sont décédés qu'enfin l'esprit s'extirpa de la carcasse de la voiture réparées de nombreuses fois par des bricoleurs du dimanche et qui aurait tué le jour suivant de l'accident toute la famille
mais se retrouver un matin entrain de sortir d'une voiture démolie en descendant de son lit est une expérience assez troublante il faut bien l'avouer ,la mémoire ressurgit comme un volcan et qu'on ne me dise pas que mon prénom y est pour quelque chose /rire
Ce qui prouve encore une fois la nécessité de parler de son vivant mais il y des gens nés pour tenir compagnie à des muets et ils auront beau se plier en quatre, les muets ne parleront jamais
C'est peut-être aussi un art secondaire à la personne qui doit se soumettre et qui y étant tellement habituée fini par développer des spécialités psychiques ,allez savoir
Super bon dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/02/2017

Une partie du cerveau gomme, l'autre conserve et réinvente. Autrement, nous ne serrions que des poubelles vivantes. Déjà que certains se comportent comme de vraies ordures.

Bon, bon, bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 05/02/2017

je vous remercie Cher Monsieur Vogel il y de quoi rire quand on sait leurs peurs des virus
A force de voir la mal partout celui-ci fini par imprégner le cerveau
Pour revenir brièvement sur mon récit je pense que cette voiture qui avait été vendue en parfait état devait posséder une aura très spéciale car ces anciens propriétaires étaient un couple de ...Hongrois
Je ne sais pas le temps qu'il fait chez vous mais ici on se les caille et il re-re neige
Le grand Barbu n'a trouvé que ce moyen là pour calmer mes côtés pile électrique et volcanique /rire
Très très agréable soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/02/2017

Il faut demander cela aux spécialistes du réchauffement climatique qui vous diront que le refroidissement n'est autre qu'un réchauffement négatif...

D'après ma belle-soeur, il neige plus que normalement en Sibérie et ici, d'après les indigènes, il fait plus froid que d'habitude.

La nature est trop subtile et trop imprévisible pour que le plus savant des scientifiques puisse la comprendre.

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 05/02/2017

Les commentaires sont fermés.