L'avaleuse de livres (48, à suivre)

Imprimer

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpgA quoi ça sert tous ces objets de collection? Ces bibelots religieusement déposés sur d’étincelantes étagères? Et ces trucs figuratifs et ces machins abstraits crucifiés contre les murs? A plaire? Faut-il encore avoir le sens artistique ou l’attirance inné des belles choses! A rassurer? Seul le cupide a besoin d’assurance. A raconter? A raconter quoi? Des histoires? Quelles histoire? Celles des créateurs, celles du ou des acquéreurs ou celles que l’on se force à imaginer?

Tout cela me rappelle étrangement un magnifique gâteau de chocolat confectionné de pain moisi et de fruits pourris que l’on nous offrait à l’orphelinat les jours de fête. Les officiels étaient toujours là pour la photo de groupe mais n’en goûtaient jamais.

A gauche du démesuré canapé sur lequel je me suis effondré par pur plaisir, je découvre, posé sur un chevalet, le portrait d’un clown tirant la queue d’un âne.

- Quel con! je murmure en soupirant.

La poudre, le fard camoufle les blessures. Mais le soir, après le spectacle, que redécouvre-t-il ce bouffon en se démaquillant?

Mais Lilit arrive sur le plateau, si vous permettez prématurément cette expression.

- A quoi tu penses? me demande-t-elle.

Est-ce une obsession chez elle? Ou un tic verbal comme ça va la santé, le boulot ou la famille? Qu’est-ce ça peut te foutre, nous ne couchons pas encore ensemble?

- A ton appart, je lui réponds. J’ai l’impression de m’être égaré dans un studio de cinéma. Ou plus exactement dans le local d’un accessoiriste.

Elle rigole. Et moi donc au fond de moi-même!...

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel le paragraphe avec le gâteau qui n'était jamais gouté par les supérieurs me fait penser à nos instits qui n'ont jamais eut à cœur de boire le lait des bouteilles servies chaque jour pour la récré avec du lait complètement moisi et qui était sensé nous fortifier
    On a appris dernièrement les raisons de cette gâterie collective ! c'est qu'à cette époque les gens ne savaient pas encore régler un four électrique pour maintenir la chaleur et non surchauffer les aliments
    Certains traits ne trompent jamais quand un homme rit intérieurement ,ça se lit sur son visage /rire
    Très belle suite de journée pour Vous Cher Monsieur

  • Nos chers maîtres et professeurs, des collabos malgré eux. Ils obéissaient et obéissent encore à la lettre aux ordres de ces planqués du pouvoir, qui ont réussi leur coup sans la moindre éducation, de peur de perdre leur rassurante culotte.

    Bonne soirée, chère Lovejoie.

  • je vous remercie Cher monsieur Vogel c'est confirmé par de nombreux citoyens
    Beaucoup sont écoeurés de voir combien la profession de -corbeaux semble attirer nombre de jeunes
    Ce sont sans doute des enfants gavés et pourris par l'argent grâce à des parents ultra perfectionnistes
    Remarquez avec les drones s'installant devant nos fenêtre dés lés la nuit tombée il ne faut s'étonner de plus rien
    Le voyeurisme par les airs pour en voir d'autres s'envoyer en l'air ,dieu que ce monde est stupide
    A moins que ce soit pour apprendre comment on fait des bébés /rire
    Très bonne soirée pour Vous aussi Cher Monsieur

Les commentaires sont fermés.