12/01/2017

L'avaleuse de livres (47, à suivre)

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpgUne demi-heure plus tard, après avoir trainé le long de la corniche comme deux collégiens timidement amoureux, nous entrons dans un spacieux et luxueux appartement de la rue de la Révolution. Où des toiles de maître, des bouquins reliés et des statuettes anciennes semblent avoir appartenu à l’aristocratie pré-soviétique.

- Tu travailles ici? je demande à ma copine d’enfance, candidement et à voix basse, ébloui par la splendeur du décor.

- Non, j’habite ici, me répond-t-elle, avec un petit sourire plein de fierté.

- Dans ce... musée?

- Oui, dans ce capharnaüm exceptionnellement rangé.

- Ça appartient à qui?

- À de richissimes fabricants de basturma.

- Tu es leur locataire?

- En quelque sorte. Provisoirement.

- Et eux où vivent-ils?

- Ailleurs?

- Où ça?

- C’est trop tôt pour t’en parler.

- Chaque chose en son temps, n’est-ce pas?

- Tu as soif?

- Pas trop. Où est ta chambre?

- Serais-tu du genre rapide?

- Tu me sous-estimes, ma chère Denisa.

- Désolée.

- On peut s’asseoir quelque part ou c’est défendu comme dans les musées?

- Doublement désolée. Fais comme chez toi. Je vais vite quelque part. Débarrasse-toi de ton blouson si ça te chante...

- Et des chaussures?

- Ce n’est pas une obligation chez moi.

Elle disparaît de ma vue...

11:21 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel c'est étonnant comme la chambre exerce une forte attirance chez nombre d'hommes ,allez savoir pourquoi /rire
J'ignorais l'existence de la basturma à ne pas confondre avec masturma !!!!
Je ne sais pas le temps qu'il fait chez vous mais ici on se les caille vraiment tandis que les mouettes viennent nous dire bonjour pendant qu'on pâtisse
On aura tellement pâtissé qu'on va se retrouver à Pâques les mains toujours dans la farine !!!!
Très bel après midi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 12/01/2017

Soleil, nuages, environ 10 degré... et je n'ai toujours pas allumé le chauffage.

La basturma! C'est un de mes péchés mignons. Je connais ça depuis mon enfance grâce aux Arméniens qui vivaient en Égypte.

Belle soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 12/01/2017

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel ainsi donc vous avez des péchés mignons cachés ,la liste doit sans doute être très longue...rire
C'est le monde à l'envers si j'en juge par la température qu'il fait chez vous
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 12/01/2017

Les commentaires sont fermés.