02/01/2017

L'avaleuse de livres (38, à suivre)

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpg- Tu l’as aimé? je lui demande.

- Je l’aime encore, me répond-t-elle en me foudroyant du regard.

Puissante et bouleversante expression! Aucune fille, aucune femme ne m’a regardé auparavant avec une telle intensité. Suis-je ce galopin frimeur qu’elle a coudoyé dans ce fabuleux jardin sans barrières ni pancartes? Ma mémoire s’est-elle insurgé contre ses nobles et propres obligations? Les brumes du passé nous empêchent-elles parfois d’apercevoir le passé lui-même?

- Ton anecdote m’a dérangé et me dérange encore, je lui avoue curieusement... Car quand j’étais gosse, j’ai connu une adorable gamine qui m’a marqué à jamais.

- Blonde, brune, noiraude, rousse, mince, grosse? me sonde-t-elle.

- Difficile de préciser, on lui colorait souvent les cheveux. Tantôt en blond foncé, tantôt en noir ou presque...

- Pourquoi?

- Je l’ignore.

- Elle était rousse et sa rousseur dérangeait quelqu’un qui considérait que le roux était destiné aux sorcières et aux prostituées.

- Peut-être.

- Non, pas peut-être mais certainement.

- Je n’en suis pas convaincu.

- Moi, si!

- Qu’est-ce qui te pousse à l’être?...

10:48 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel c'est vrai que nombre de légendes sans doute originaires des pays nordiques ont servi à instrumentaliser de nombreuses peurs
Les rouquins étaient mal considérés surtout à une époque ou il y avait nombre de malformations n'ayant rien à voir avec la polio comme les pieds bots ou les corps couverts d'écailles de poisson
La guerre de 39 avec le marché noir a dû stimuler l'imaginaire de nombreux jeteurs de sorts et pour peu que la femme enceinte soit réceptive à ce qui se tramait dans le localité c'était faire courir d'avance des malformations pour l'enfant à naitre
Ce qui était le bit recherché par certaines vipères
Il faut se souvenir des années de suite après guerre et posséder encore assez de mémoire pour revoir tous ces gosses malformés victimes malgré eux de la stupidité humaine souvent d'origine féminine et qui dura jusqu'en 1955
Mes yeux ont enregistré toutes ces horreurs et sans doute est-ce la raison pour laquelle une grand maman qui me connaissait m'a appelé pour lui tenir les mains jusqu'à son dernier souffle alors que le pasteur d'une église non officielle et ses amis sont venus ensuite pour récupérer le magot
Et vous voudriez qu'on se fasse du souci pour des sacs poubelles ? même pas en rêves /rire
Super bon lundi 2 janvuer pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 02/01/2017

Superstitions et préjugés sont les herbes folles des jardins trop secrets.

Excellent deuxième jour de l'an, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 02/01/2017

je vous remercie Cher Monsieur Vogel vous avez entièrement raison mais ce que j'ai de la peine à comprendre ,pourquoi de nombreux illuminés espèrent réussir ou d'autres comme de nombreux religieux ont échoué c'est à dire en croyant grâce à ces préjugés faire de notre génération une armée de pétochards
Mais ne désespérez pas dit le Grand Barbu beaucoup de jeunes se remettent au vieux téléphone, tous ayant enfin compris qu'il valait mieux prendre son temps pour dialoguer plutôt que pianoter comme des singes domestiqués par Parlov!!!!
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 02/01/2017

Les commentaires sont fermés.