25/12/2016

L'avaleuse de livres (33, à suivre)

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpgJe fronce les sourcils.

- Et si on se disait tout? lance-t-elle joyeusement en regardant mes mains... Ton odeur, tes doigts longs me rappellent mon enfance.

- Heureuse, j’espère, dis-je.

- Partiellement... Tu commences ou je commence?

- Commencer quoi?

- A dévoiler notre identité et un peu plus...

- Toi d’abord puisque ma cheffe t’a déjà raconté la moitié de ma vie.

- Deux ou trois choses sur toi seulement. Et ce n’est pas elle...

- Qui alors?

- Laisse murir le fruit pour mieux le savourer ensuite. Le dévorer comme dans un thriller.

- Tu aimes les romans à suspense?

- J’adore le suspense tout court. Surtout le créer. Car pour moi, les romans c’est du caramel mou...

- Alors vas-y la première.

Lilit hésite, se caresse le visage puis me narre:

16:34 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel ah ce chiffre 33 porteur de mauvaises nouvelles !
Combien d'enfants qui après un simple 33 prononcé à haute voix et à leur médecin ont dû garder leur lit et par là même leur chambre
Ceci exigeant de leur part une surveillance en continu et qui pour garder les yeux ouverts on dévoré des romans policiers Simenon ,Jean Bruce et par là suite des San Antonio &rire
Toute belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 25/12/2016

Je suis de tout cœur avec ceux qui pleurent les Chœurs de l'Armée Rouge et les danseurs de la troupe Alexandrov
C'est vraiment une très grande perte ,je me sens un peu orpheline de cœur car ils ont été ainsi que le Chœur des Cosaques du Don les seuls a pouvoir combler le vide de nombreuses années de disette relationnelle

Écrit par : lovejoie | 25/12/2016

Et dire que l'avion est tombé dans cette mer que je regarde si souvent... Je ne sais pas encore si certains de ses passagers habitaient Guelendjik.

Très bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 25/12/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel je suis trop peinée ,je vais me coucher
Très bonne nuit pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 25/12/2016

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel j'ai fais le tour des commentaires en vitesse et après avoir lu tant de stupidités au sujet d'Obama ou autres bêtises soi disant responsables de cet accident, tous ces commentaires confirment l'adage qui dit ,trop parler nuit
La fatalité existe elle aussi et nos ancêtres en bon fatalistes acceptaient celle ci même si elle fait mal plutôt que d'accuser ou fustiger sans aucune preuve
Encore toute ma sympathie et bonne journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 26/12/2016

La disparition engendre l'abandon, source de nombreux tourments. Mais confronté à la douleur comme face au danger, grâce à son instinct d'animal sauvage, l'homme n'hésite pas un seul instant à se sauver.

Excellente journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 26/12/2016

je vous remercie Cher monsieur Vogel certes certes mais il en est des douleurs comme de vilains souvenirs qui un jour ou l'autre vous rattrape
Les souvenirs on peut ne plus y attacher d'importance quand à la douleur c'est une autre paire de manche surtout quand elle devient angoisse pour prévenir d'un incident inquiétant à venir
Une fois qu'on a trouvé l'origine on est encore plus fatigué que si on avait fait deux heures de marche au galop
Et c'est vrai car l'angoisse est pour les plus réceptifs prémisse d'une phrase bien connue, y'a quelque chose qui ne tourne pas rond à quelque part
Sans doute est-ce de l'intuition qui bien féminine peut se définir de plusieurs manières
On vit dans un monde qui ne sait plus ce qu'il veut ,le durable il ne connaît pas ce qui conduit certains cerveaux qui ont besoin de repères pour ne pas péter les plombs a développer leurs propres mécanismes de défense
L'enfance prépare à la vieillesse dit on et ces mécanismes développés dés l'enfance mais anéantis par trop de règles en tous genres ,tout soudain eux aussi se réveillent pour nous rappeler qu'ils sont aussi frais que des gardons et toujours aussi présents pour nous protéger du moule des comportementalistes afin que nous ne suivions pas les traces d'un autre chemin que le nôtre
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 26/12/2016

Les commentaires sont fermés.