15/12/2016

L'avaleuse de livres (25, à suivre)

Hank Vogel, L'avaleuse de livres.jpg- Bonjour mademoiselle, puis-je vous aider dans vos recherches? dis-je.

La belle rousse sursaute. Je m’excuse.

- Non, c’est moi... c’est de ma faute, j’étais trop absorbée pas cette histoire, s’accuse-t-elle.

- Quelle histoire?

- Celle que je tiens dans mes mains.

Elle semble toute troublée.

Elle hoche la tête et elle rectifie:

- Celle du roman que je tiens dans mes mains, bien entendu.

Puis elle me dévisage et m’explique:

- Vous me rappelez terriblement quelqu’un.

- Quelqu’un de bien?

- Forcément.

- Pourquoi forcément?

- Parce que je suis trop flemmarde pour me souvenir des autres.

- Qui ça les autres?

- Les méchants et les cons.

- Précisez!

- Les jaloux, les sadiques et les tyranniques. Mais aussi les flics, les esprits conventionnels, les fanatiques et les extrémistes.

Je sourit.

- Pourquoi souriez-vous? me demande-t-elle.

- Parce que ce que je constate que je ne suis pas le seul à tenir le même discours. Nous avons dû subir une éducation si...

Subitement, elle me coupe la parole et me demande:

- Puis-je sentir vos cheveux?

- M... mais... mes cheveux sont sales? je lui réponds, tout interloqué.

- Aucune importance... C’est ainsi que la femelle reconnaît son mâle et vise versa. Et la mère ses petits.

- ...

- Laissez-vous faire et il n’y a plus de pourquoi ni de parce que entre nous. D’accord?

Je m’approche d’elle et je baisse la tête.

Elle aspire et expire deux fois, me repousse gentiment puis, avec un étrange sourire, elle me dit:

- C’est ce que je pensais... Accepteriez-vous que l’on se revoit ce soir vers huit heures au Santa Fee?

- Je ne sais pas où c’est mais je trouverai...

Elle court vers la caisse et me crie presque:

- A tout à l’heure donc et dites à KGB deux que j’achète aujourd’hui et que j’ai l’oreille très très fine!

Mais qui est-elle cette beauté inespérée? Plus adorable qu’un ange. Plus mystérieuse qu’une fée. L’orphelin que je suis a-t-il une chance de trouver chaussure à son pied?...

10:41 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel après lecture j'en suis arrivée à me demander si nombre de politiciens ne se trouvaient pas dans cette forme d'extase comme le jeune vendeur ce qui expliquerait beaucoup de choses
Mais au fait quand l'homme est chauve quelle partie de son corps faut il humer /rire
Très bon jeudi et bon appétit pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 15/12/2016

Il n'y qu'à regarder les chiens... Bien sûr, faire ça dans la rue ne plairait pas du tout aux prêtes, aux curés, à toute cette bande d'hypocrites qui préfèrent pour cela les lieux obscurs et bien cachés du public.

Seigneur! Que ça sent souvent mauvais derrière les églises! Reviens sur terre, Jésus chéri, avec ta verge et de nouveaux serments! Ils ne savent toujours pas ce qu'ils font, les pauvres abrutis!

Bonne journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 15/12/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel on pourrait faire un très très long débat sur la religion et ce qui est tout de même bizarre ,on ne connait aucun religieux qui soit pressé d'aller au paradis !!!!
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 15/12/2016

Il était une fois une belle-mère et sa belle-fille qui se regardaient dans un miroir.
La belle-mère ayant dit à sa belle-fille qu'elle, la belle-mère était beaucoup plus jolie qu'elle... la belle-fille alla sur le champ dire à son père que sa belle-mère ne l'aimait pas sans quoi elle l'eût éventuellement pensé, qu'elle était moins jolie, mais non dit.

Quelques mois plus tard, téléphone de la belle-mère à la belle-fille: "Viens immédiatement entendre... chanter une alouette...

Petite maison dans une prairie, certes, mais pour l'alouette, "chanter"... ce n'était pas un jour "avec"!

on repasserait une autre fois.

La belle-mère qui ne manquait pas d'humour offrit ensuite un adorable petit miroir,,, en souvenir

Au Valentin, basilique, sous la direction du futur chef de l'EVL Michel Corboz curé, vicaires, jeunes et paroissiens chantaient penser

"nuit et jour à ce divin paradis
où les bons amis rassemblés essuieraient leurs yeux désolés"


Chante l'alouette... chante l'alouette abbé Joseph Bovet, un chansonnier... L'alouette... l'alouette:


"Un soir que les bergers...

Joyeux Noël! lovejoie et Monsieur... VOGEL

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/12/2016

Bonne fête à vous, chère Madame.

Écrit par : Hank Vogel | 15/12/2016

@Myriam Belakovsky merci et joyeuses fêtes de fin d'année ègalement pour Vous
Au sujet de l'alouette tellement chantée par les scoutes beaucoup ont compris par la suite ce que signifiait vraiment le célèbre ,je te plumerai
D'ailleurs la mode en ces temps là ne consistait-elle pas à savoir qui de l'un plumerait mieux l'autre comme par exemple savoir mettre tout en œuvre pour dérouter le petit copain de la copine et inversement
Faut toujours se méfier des chansonnettes qui ne paient pas de mine comme cette alouette a qui on plume tous les membres et qui peuvent être source de nombreux chagrins d'amour
Il y un morceau de musique ,l'Alouette interprété par le célèbre groupe des Gypsy de Budapest quand à ce chant que nous interprétions à tue tête en marchant c'était sans doute prémonitoire car jamais autant chanté que l'année qui précéda la Révolution en Hongrie c'est à dire en 55!!!!
Toute belle journée

Écrit par : lovejoie | 16/12/2016

@ lovejoie

Nous avons également, lovejoie, saisi la signification de "plumer" et, en Suisse, chaque personne qui se voit, pour donner un simple exemple, imposer des montants de primes d'assurance maladie non adaptés à son revenu à la longue sans vergogne ni scrupule par le pouvoir comme par l'assurance en question étant "plumée"... de personne citoyenne devient et oiseau, et alouette et plumée... et tout en "trinquant "... peut mentalement s'imaginer s'entendre souhaiter "à votre santé!" par pouvoir et assurance maladie.

D'autres refrains cruels à l'ouïe de personnes très âgées à la dentition fragile:

"Une jeune fille
de quatre vingt dix ans
en mangeant d'la crème
en mangeant d'la crème

une jeune fille
de quatre vingt dix ans
en mangeant d'la crème
s'est cassé une dent

Ah! lui dit sa maman
en mangeant d'la crème
en mangeant d'la crème

Ah! lui dit sa maman
en mangeant d'la crème
c'est pas étonnant

Et savez-vous quoi, lovejoie,
à vous lire
depuis quatre ans, environ

scoutes!

de nous deux, lovejoie,

vous nettement plus vigousse (tonus, force, brio, entrain) que moi

de nous deux
fut celle que l'on entendait de loin... chanter le mieux, le plus juste

à "tue" "tête" et le plus fort!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/12/2016

@Myriam Belakovsky vous avez raison au sujet des plumes /rire
Les années à 13 lune comme la bienheureuse qui va se terminer beaucoup se sont fait voler dans les plumes alors que d'autres se sont fait plumer
La prochaine a lieu en 2018 alors au cas ou, assurez vos arrières on n'est jamais assez prudents certains politiciens feraient bien de s'en souvenir sinon dans 2ans on aura un trou d'un milliard de dettes dans le triangle des Bermudes !!!
Quand aux superlatifs je vous remercie mais n'en jetez pas trop tout de même
surtout qu'ils sont le reflet d'une nature sauvage et bien Gipsy tant détestés par mon géniteur qui ne l'était peut-être pas allez savoir /rire
Belle fin de journée

Écrit par : lovejoie | 16/12/2016

Les commentaires sont fermés.