21/10/2016

Les cigognes ont débarqué (23, à suivre)

Hank Vogel, Les cigognes ont débarqué.jpgCharly sourit.

- Je vois à qui vous pensez en souriant, dit Ming. C’est à la Ligue pour la protection de la nature, n’est-ce pas?

- Ce ne sont que des rumeurs.

- Alors pourquoi en faire cas?

- Elles finissent par nuire à la longue.

- Peut-on les combattre au lieu de philosopher comme des artistes?

- J’aime bien votre expression.

- Ou à la légère, si vous préférez.

- Je constate que vous avez acquis la mentalité des gens d’ici.

- C’est-à-dire?

- L’art ne sert à rien et les artistes encore moins... Il n’y a donc pas de place pour ces individus, que l’on considère comme des notables farfelus, dans notre société.

- Vous êtes dur envers eux.

- Ça ne viens pas de moi mais des gens d’ici.

- Je veux bien. Mais vous avez répétez deux fois les gens d’ici, s’agit-il des habitants de ce bled ou des Suisses en général?

- Des Alémaniques en particulier.

- Et d’après vous, à force de vouloir m’intégrer, je suis devenu plus con que je l’étais, pas vrai?

Silvia intervient en disant:

- Papa et chéri, pour l’amour du ciel, cessez cette conversation sans queue ni tête! Nous vous avons écoutés attentivement, sans émettre le moindre soupir, eh bien maintenant c’est à nous de dire quelque chose. Vous n'êtes pas d'accord avec moi, maman, Kim et Johan?...

 

09:36 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (15) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel nos anciens vivaient au rythme des jours et de la nature
Depuis la mode des changements horaires été -hiver qui se faisaient naturellement c'est tout le système qui va à contrario du bon sens
Comme si l'inversion des jours existant depuis toujours devait être un combat entre les tenants de la pensés unique et les autres ce qui n'influera jamais la météo à laquelle nous humains avons appris très vite à nous plier même si certains jours le soleil préfère nous narguer grâce à son absence
Le cosmos adore lui faire jouer le rôle du Prince qui se change en crapaud
C'est bien la preuve que le Grand Barbu lui même manquait de logique en plus sans viruel alors imaginez si ...rire
Charmant vendredi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 21/10/2016

Dieu est très illogique, voire parfois totalement inconscient, sinon il n'aurait pas permis au diable d'exister.

Bon vendredi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 21/10/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel Vous n'avez pas tout faux cependant si le Grand Barbu à inventé le diable c'était pour apprendre à ne pas avoir besoin de le tirer par la queue!!!!
Toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 21/10/2016

A vrai dire, je voulais parler des guerres avec toutes leurs horreurs. Car le diable, pour moi, représente ce qu'il y a de pire dans l'homme et non pas un personnage créé de toutes pièces par des religieux minables pour culpabiliser davantage les coupables et effrayer les petits enfants...

Bon samedi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 22/10/2016

Dieu est-il illogique?

"L'Eternel, béni soit son nom"! raisonne-t-il à notre niveau de simples mortels ne faisant que passer?

En reprenant la Berceuse tchèque "Ecoute la prière" arrangée pour veillées ou feux de camps la traduction, le texte authentique rapprocherait plutôt de personnes lésées en leur héritage sans avoir forcément les moyens de se payer les "services" d'"avocats les meilleurs"!

Procès perdus d'avance. Une telle descente aux enfer en vaut-elle la peine?

Du point de vue des personnes à l'extérieur de la famille, ne pas faire de procès est pure folie mais du côté des autres, au courant pure sagesse

ce que Dieu (omnipotent, omniprésent, omniscient) ne pouvait que suggérer aux personnes ainsi lésées.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/10/2016

Un jour, dans un rêve, Dieu me dit:

- Ne te casse pas la tête pour rien, mon fils, tu m'arrivera jamais à ma cheville.

Et je lui ai répondu:

- Ne crains rien, mon Père... car même tes orteils sont invisibles.

Écrit par : Hank Vogel | 22/10/2016

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel je partage votre opinion sur las horreurs de la guerre bien que cette phrase ait souvent servi pour exprimer de quoi faire rire les Messieurs quand ils devaient se déshabiller pour être soignés
Il y horreurs et horreurs /rire
Quand à l'expression ,savoir tirer le diable par la queue elle ne devait pas être d'origine religieuse
C'était une expression fort courante pour ceux qui étaient abonnés au fin de mois difficiles et qui allaient à crédit aux épiceries quand ils n?avaient plus assez pour payer à la Migros
Pour en revenir à la guerre il est important que les plus faibles et plus gentils apprennent très vite à se retourner, foi de canard ,sinon ils se feront plumer voire battre comme plâtre et la guerre pourra continuer
En vivant absolument seule on apprend à tester de nombreuses théories et croyez moi la prière n'a jamais sauvé personne ,au contraire
Plus vous attendez que le ciel intervienne ,plus les tuiles s'abattront sur vous et les gens connus qui servaient de repères existentiels afin de vous entourer en cas de pépins s'éteignant aussi ,là on ne fantasme plus
La vie confirme une sage parole de Baden Powell: Scout souviens toi en groupe tu seras aidé mais seul tu sera face à toi même
Les Assistances Juridiques ont peut-être été créées par des gens qui avaient compris le sens exacte de la prière qui ne se réalisera jamais dans les temps et qui vous donnera selon vos demandes mais qui elles ne seront plus de saison
J'ai vécu 12 ans en attente d'une solution pour un probléme vital que la prière aurait dû résoudre
Oui elle arriva mais, grâce à Généralis /rire
Merveilleux samedi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/10/2016

@Monsieur Vogel j'aime bien le witz
J'en connais qui dirait tout ça c'est dans votre tête mais du moment que cela vous fait du bien à voue c'est le plus important
Ce qui est le but de toute religion ! qu'elle soit conforme avec notre mode de penser et d'agir
Edgard Cayces avait lui relié chaque phrase du Notre Père a un organisme de notre corps
La tête pour le Notre Père et ainsi de suite
C'était pas tout faux car on doit aussi savoir s'affirmer pour se respecter en tant qu'entité Unique et qui doit aussi apprendre à se faire confiance
J'ai lu une phrase dans un livre de méditation ou autre qui affirmait :.nul autre que toi ne peut savoir ce qui est ou n'est pas bon pour toi ou pour Soi
D'ailleurs un nouveau né sait mieux que quiconque ce qui lui est nécessaire avant que des embrouilleurs de théoriciens ne viennent perturber la mère avec des théories souvent bidons juste pour l'inciter à acheter ceci ou cela suivant la mode alimentaire ou autre du moment

Écrit par : lovejoie | 22/10/2016

N'est-ce pas le père d'Œdipe, Monsieur Vogel, qui, suite à un oracle, redoutait que sont fils le détrônât?

Un psy vit arriver un jeune homme avec probablement une grave maladie du dos.

Après le traitement le jeune se tenait magnifiquement droit.
?
Parce que le père de ce jeune homme ne supportait pas que son fils, d'une manière ou d'une autre, le dépassât... raison pour laquelle le père ciblait le fils en lui envoyant, soi disant par humour affectueux les pires "fions" imaginables.

-Y compris, pensait le jeune homme, le danger de dépasser mon père physiquement.

Ce pourquoi le jeune homme avait pris l'habitude de se tenir tout voûté.

Père atteint d'un narcissisme sévère, pour ne pas dire pervers.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/10/2016

J'ai eu un père exceptionnel. C'est sans doute pour cela que le Grand Barbu m'a permis de philosopher avec lui, au minimum une fois par semaine, jusqu'à sa mort alors âgé de 94 ans. Honnête, juste, lucide... jusqu'à son dernier souffle.

Parmi ses rares notes, il a écrit:

Vers la fin de mon existence, je suis arrivé à ne croire qu'à trois certitudes: l'univers est mouvement, la vie est changement et tout est éphémère ici-bas. Toutes les autres réflexions ne sont que des suppositions car nul humain ne connaît ni la réalité ni la vérité.

Alors que tous les pères complexés aillent en enfer et que la plupart des psys cessent de raisonner dogmatiquement comme des religieux.

Écrit par : Hank Vogel | 22/10/2016

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel je ne sais plus qui a dit, on a les parents qu'on mérite tandis qu'une autre phrase dit ,on a les enfants qu'on mérite ce qui revient au même pour l'une ou l'autre des parties
Cependant quelle chance avez vous de pouvoir parler en termes aussi sincères de votre papa
Tout le monde n'éprouve pas ce genre de sentiments en tous cas pas le jour du décès puis une fois qu'on a analysé les pourquoi et comment qui nous on amené à juger l'autre sévèrement on se dit ,aurais-je vraiment fait mieux ? personne ne peut donner la réponse
Dans notre commune toute celles de notre génération toutes sans exception n'ont pas gardé un souvenir impèrissable de leur géniteur
Peut-être aussi qu'en ces temps là certains pères auraient préféré un garçon , parce qu'une femme c'est bien connu ça parle trop alors imaginez avec en plus une fille /rire
J'ai une question ,avez vous toujours une adresse email ,j'ai perdu la vôtre et serais bienheureuse de l'avoir à nouveau
J'ai réussi à m'encoder comme ça si je disparais on pourra dire, on recherche l'hastag ,tel numéro !!!!
Très agréable soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/10/2016

Tirer les analysants (patients) vers le haut est plutôt affaire de transcendance (les psys par ailleurs bien conscients que chacun de nous a son propre ressenti ne sauraient "dogmatiser")!

Françoise Dolto, par exemple, psy incontournable était croyante, certes. mais n'imposait sa croyance à personne tout en affirmant que sans être l'"opium du peuple" la religion bien tempérée concernant des personnes fragiles, tout comme l'art, est un atout.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/10/2016

Je reconnais le bien fondé de Dolto dont les théories fleurissent nombre de lévres de la part de gens qui ayant à peine entr'ouvert une porte de division comme en psychiatrie se seraient enfuis en courant surtout qu'à cette époque les gens avaient encore peur du mot, folie
Entre les agités ,les revenus des camp de concentration ,les défigurés et démentifiés par la syphillis , les pervers illuminés et bien d'autres fallait avoir surtout et avant tout les nerfs bien accrochés et j'admets volontiers que 800 hommes par années défilant sous les fenêtre permettait d'appréhender un monde qui ne pourra jamais être expliqué, le ressenti est affaire personnelle
On a la preuve par neuf que rien ne va mieux avec les théoriciens puisque il y a de plus en plus de gens souffrant de mal être grâce à un pseudo relationnel sans cesse remis en cause par les nouvelles technologies
Sans compter que tous ceux qui inventent une quelconque surpopulation qui se meurt à la campagne auraient par peur euthanasié nombre d'anciens patients, mais oui les vieux coûtant trop cher !
La confiance une fois détruite ne peut être rétablie surtout avec le virtuel et ses propagandistes de boulevards prêts à inventer n'importe quoi sans doute pour concurrencer Spielberg ou un autre cinéaste de science fiction
Pauvres humains robotisés à 200 pour cent

Écrit par : lovejoie | 23/10/2016

La confiance c'est un peu comme une tocante.
Une montre.

Une fois brisé, brisé à ne plus pouvoir "repartir" le cœur, terminé.

Mais à trop fermer la porte de son cœur (autrefois, en Suisse, les volets comprenaient un cœur en leur sein) une fois pour toutes?

On apprend (ce que l'on devine ou observe sans maître spirituel particulier

que nous ne faisons que passer (nous rapprochant de la mort: trépasser!

que, déjà écrit, tout change tout le temps y compris nos cellules

mais qu'en revanche nous dépendons étroitement les uns des autres (et vice versa).

Ainsi arrivent tôt ou tard guerres civiles ou révolutions.

Lorsque, comparable, à un feu de bois papier au vent "tout est prêt", il n'y manque plus qu'une étincelle

une étincelle, un moindre détail!

Voir Céline en l'un de ses livres.

Un juif doit apporter un billet pour un spectacle sexy à un autre homme non juif.
Pour une raison ou un autre le billet n'est pas apporté.

Par cette personne ainsi "lésée" embrasement de la pire des rages ou pestes brunes.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/10/2016

@Myriam Belakovsky Trop de confiance attire le danger ,les femmes violées peuvent en témoigner
Il ne faut jamais faire confiance les yeux fermés et qui fait trop confiance au monde sera trahi!
Belle soirée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 23/10/2016

Les commentaires sont fermés.