03/10/2016

Les cigognes ont débarqué (5, à suivre)

Hank Vogel, Les cigognes ont débarqué.jpg- Et c’était où?

- Sur la mer de Chine.

- Comme nous étions nombreux sur ce petit bateau!

- Trop nombreux.

- Nous étions totalement inconscients.

- Non, incroyablement solidaires.

- Tu crois vraiment ça?

- C’est la seule explication qui me vient à l’esprit.

- On nous aurait baptisés: les boat-people.

- La presse adore étiqueter l’actualité... Si au moins, elle essayait d’aller au fond des choses, la vérité aurait une toute autre couleur...

- La presse fait ce qu’elle peut. Elle est souvent bâillonnée par les régimes en place. De droite comme de gauche... Et les annonceurs d’alertes jetés en prison et torturés à mort. Mais heureusement, il a toujours des fuites et des journalistes courageux et téméraires.

- On dirait que tu as envie de devenir journaliste.

- Pourquoi pas. A mes yeux, c’est l’un des plus beaux métiers au monde.

- Et qui sont-ils les autres?

- Écrivain, cinéaste, peintre, enseignant, explorateur, médecin, biologiste et bien d’autres.

- Merci pour la biologie...

- A condition qu’elle ne nous mène pas trop tôt en enfer.

- C’est pareil pour toutes les professions.

String sourit.

Ming se lève et lance à sa tendre épouse:

- Jour du Seigneur, à la Fritz ou à la Frantz, c’est moi qui cuisine aujourd’hui.

09:32 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel au sujet de la presse il est vrai qu'un journal coupé en morceaux n'intéresse aucune femme
Excepté à l'époque ou ces morceaux déchirés avec soin avaient une 2me vie pour une toute autre occupation que la lecture !!!!
Par contre une femme coupée en morceaux retiendra l'attention de nombreux journalistes
Il appartient aussi aux lecteurs de séparer le bon grain de l'ivraie c'est à dire ne pas croire les yeux fermés à tout ce qui parait dans les médias surtout de nos jours avec le numérique beaucoup plus glouton que page blanche et l'éternel réchauffé qui a force de tourner en boucle fini par sentir le brûlot
La presse d'antan elle ,ne s'amusait pas à infantiliser les lecteurs ! Il suffit d'écouter les infos TV que ce soit en Suisse ou en France pour ne plus avoir à écouter les mêmes litanies qui ressemblent de plus en plus à un endoctrinement
Très bon début de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 03/10/2016

Les infos à la télé, je ne les regarde plus depuis que je suis en Russie (fin avril). Mon téléviseur ne me sert donc plus qu'à visionner des films téléchargés grâce à internet. C'est fou comme Hitler est à la mode!

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 03/10/2016

Chère Lovejoie,

Des bruits courent que la grippe sera très méchante cette année. Par précaution, nous sommes donc allés, avec mon épouse, nous faire vacciner ce matin. Coût de l'opération: 100 roubles pour le taxi soit moins de deux francs.

L'administration russe, c'est un vieillard bien compliqué. Mais dans la vie pratique, ce vieillard bien compliqué cède souvent son trône à la plus généreuse des babouchkas.

Excellente soirée.

Écrit par : Hank Vogel | 03/10/2016

Généralement on recommande aux personnes qui dépriment de passer chaque jour un moment au bistrot du coin.

On pourrait ajouter de passer quelques jours sans infos et sans télé.

Journaliste est un métier magnifique à condition de ne subir ni manipulations, chantage ou pressions.

Qui, désormais, regardant la réalité en face choisirait sans hésiter ce métier?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/10/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel vous vous êtes fait vacciner c'est très bien ,je vois que vous respectez les conseils médicaux )rire ,je plaisante
C'est un sujet très pénible chez nous et nous évitons d'en parler mais en vivant seul et pratiquement sans contact avec l'extérieur ,les tonnes de vaccins enregistrés par nos cerveaux doivent encore faire barrage sans compter toutes les grippes auxquelles personne n'a échappé et qui elles aussi ont permis de développer des anticorps
La vie en Suisse n'est plus ce qu'elle était de plus en plus de gens se fuient et la preuve on était 700 invités pour la journée offerte par la commune seuls 400 y ont participé
Depuis 2000 c'est incroyable la dégringolade dans le relationnel ajoutez y les décès on est plus que quelques uns à faire partie des survivants d'une classe de plus de trente élèves
Ce qui pour le moral n'est pas un remonte chaussette /rire
Très belle soirée pour Vous aussi Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 03/10/2016

@Myriam Belakovsky les bistrots du coin sont fermés par manque de clients sympa tous fumeurs soit mais combien rigolos et surtout généreux avec le personnel
C'est un très bon conseil qui a connu ses heures de gloire mais avec le virtuel de moins en moins de gens ont envie de rencontrer d'autres humains l'esprit à l'ouest trop occupés à pianoter sans compter que depuis 2000 le relationnel le vrai a pris un sérieux coup dans l'aile
Et quand on est veuve on apprend à se protéger des ennuis qui vous seront confiés par les gémissants ayant vite repéré ceux espérant entendre le son d'une voix humaine
On m'avait dit fuyez l'endroit qui vous a vu naitre ,j'aurais dû comme beaucoup le faire mais voilà si on savait tout je ne serais pas là entrain de pianoter
Très bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 03/10/2016

@Myriam Belakovsky pour quelles raisons avons nous été nombreux à ne jamais avoir quitté l'endroit sans doute parce que parmi d'autres raisons il y en a une très importante en tous cas pour ma pomme c'est l'aura du Général Guisan qui flotte encore dans l'air grâce aux nonagénaires encore vivants et qui ont marché sous ses ordres ainsi que son buste en bronze le représentant assis sur son cheval
A lui tout seul son portrait affiché partout aura permis d'éviter bien des suicides !

Écrit par : lovejoie | 03/10/2016

lovejoie,


Pour l'endroit, ou les bistrots plus jeune j'allais au "pif"!

Main tenant (vous êtes Protestante, lovejoie, cantique au Psautier (...) "Prends en ta main la mienne et conduis-moi(...)J'attends et prépare l'étape de vie suivante (ne croyant pas à la mort).

Quelles en seront, lovejoie, les nouvelles "feuilles de route"!?

Bien à vous.
Monsieur Vogel.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/10/2016

@Myriam pour clore cet intermède mais toujours en riant ,je suis épatée de voir combien vous aimez ou aimeriez que d'autres pensent ou agissent comme vous
Ceci sans les connaitre et en ignorant ce qu'ils font en réalité
C'est d'ailleurs la raison qui ne fait fuir le Net d'autant que j'exerce depuis toujours et sans m'en rendre compte une forme de profession qui exige justement que je me préserve de certains contacts humains
Comme m'ont dit un médecin et une naturopathe ,vous avez assez fait pour les autres apprenez une fois pour toute à ne vous occuper que de vous
Autant demander à la Tour de Pise de pencher de l'autre côté ai-je répondu en riant
Non non je ne vous dirai pas ce qui me pose problèmes malgré tout et malgré moi car c'est un secret entre le ciel et moi et hormis ces deux personnes nul n'est au courant
Magnifique nuit pour Vous

Écrit par : lovejoie | 03/10/2016

Je suis épatée, lovejoie, de voir comment vous interprétez mes quelques lignes.

Je ne vous ai pas demandé ce qui vous pose problème mais rendu mes lignes plus vivantes ou présentes en disant votre pseudo à propos d'itinéraires de routes accompagnant nos vies.

Je n'impose jamais rien à personne, suggère ou n'accepte pas, certes, mais ayant réfléchi durant de très longues années à ce que j'avance en un commentaire (commentaires, en ce qui me concerne,forme de participation citoyenne) j'ai une sorte d'assurance en ce que j'avance sans faire semblant de faire comme si je n'y avais pas longuement pensé ou étudié, expérimenté auparavant.

S'il m'arrive ou m'est arrivé d'avoir des intuitions je ne les ai réellement prises ou prend au sérieux qu'une fois trouvé confirmation en des ouvrages, rencontres ou autres. Découvrir: réaliser que d'autres personnes autrement plus douées, cultivées et avancées ont pensé de même que soi est également un moyen, d'éviter de se "gonfler" la tête.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 04/10/2016

Les commentaires sont fermés.