02/10/2016

Les cigognes ont débarqué (4, à suivre)

Hank Vogel, Les cigognes ont débarqué.jpgLes cloches sonnent avec insistance. C’est dimanche. Et comme tous les dimanches, les habitants d’Alt Sankt Johann se précipitent à l’église pour écouter la parole divine par la voix de leur incontestable curé et passer à confesse. Sauf les Chang qui, n’adhérant a aucun mouvement spirituel aussi envoûtant soit-il, préfèrent faire la grâce matin.

- Dans deux mois, tu vas accoucher, tu es contente? demande Ming à String, en caressant son ventre bombé.

- Oui, très contente, lui répond-t-elle après une longue d’hésitation. Mais pas toi, n’est-ce pas?

- Si.

- Tu dis ça pour me rassurer.

- Rassurer de quoi?

- L’enfant n’est pas de toi.

- Cela n’a aucun importance! Nous avons fait l’amour le jour-même où Monsieur Fritz nous a déclarés mari et femme, c’est ça qui compte aujourd’hui.

- C’est vrai. C’était très bizarre. C’était probablement la peur de vivre dans le mensonge qui nous a terriblement rapprochés l’un vers l’autre...

- Pourquoi terriblement?

- Je ne sais pas l’expliquer. Peut-être parce que tout me semblait fou et nécessaire à la fois. Et toi?

- Quand je t’ai vue pour la première fois, j’ ai eu le coup de foudre.

- Tu plaisantes?

- Pas du tout.

- Pourquoi tu me l’as jamais dit?

- Parce que tu me l’as jamais demandé...

- Et c’était où?

- Sur la mer de Chine...

10:40 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel ah les coups de foudre et c'est fou le temps qu'ils permettent de gagner
Cependant le plus beau c'est l'instant présent qui suit la naissance de l'enfant
Ceux qui n'ont jamais connu ces instants de grâce doivent être très malheureux
Il y en eut beaucoup l'année ou les Welches se sont aussi mis à fredonner Guete sonntig mittenan avec les jeunes Suisses Allemands venus travailler en Romandie
C'était le bon temps même si on était surveillé par la grande caméra céleste et les esprits fouineurs de l'inquisition familiale qui n'avait pas compris qu'en certaines circonstances il vaut mieux se taire que parader en racontant ses exploits amoureux entre hommes
C'et un domaine ou ils sont champions en la matière car tellement fiers ils en oublient la plupart du temps qu'il y a souvent de petites oreilles ne demandant qu'à s'instruire/rire
très belle fin de dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 02/10/2016

Que de coups de foudre, tonnerre de Brest! Pour vieillir comme un con. Un seul, mais un bon, m'aurait suffit pour finir mes jours heureux, me dit un jour un ami célibataire de mon âge.

Belle après-midi dominical, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 02/10/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel ah s'il suffisait d'un simple coup de foudre pour vivre vieux et moins con je pense que cela se saurait depuis très longtemps
Pour ceux ayant connu ces instants sublimes et très souvent de courtes durées il reste au moins les souvenirs pour alimenter notre mémoire
Super soirée pour Vous Cher monsieur

Écrit par : lovejoie | 02/10/2016

Les commentaires sont fermés.