08/08/2016

L'escalier de Talpiot (13, à suivre)

Hank Vogel, L'escalier de Talpiot.jpg- Où sommes-nous exactement?

- A la rue Dov Gruner.

- Pour y faire quoi?

- Surprise!

- Je crois que je me suis embarqué dans une drôle de galère...

- Fais-moi confiance, ne sois pas comme ce pauvre diable de rouquin qui... qui...

- Qui?

- Tu es très fort pour poser des questions mais pour les résoudre c’est une toute autre histoire.

- C’est pour cela que j’ai choisi le métier d’archéologue.

- T’appelles ça un métier?

- Un des plus respectables.

- Profaner des sépultures et gratter de vieux os pour déterminer leur âge, je trouve cela plutôt minable. Les archéologues sont les charognards de la science.

- Alors pourquoi cherches-tu à m’aider?

- Parce que j’ai pitié de toi... Et qui te dit que je veux t’aider?

- Personne. C’est un pressentiment.

- Excellente réponse! La plus essentielle des clés est en toi.

- Quelles clés?

- Silence!... Et maintenant ferme les yeux!

- ...

- Ferme-les!

J’obéis. Mais aussitôt, craignant l’arnaque, je m’apprête à les ouvrir. Impossible! Mes yeux me semblent collés, cousus, soudés... Je m’affole. Je gesticule dans tous les sens. Et, par épuisement probablement, je perds connaissance...

07:10 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel pourtant plus Bio qu'un charognard on ne peut trouver
Quand à notre génération si elle fait partie des plus anti bio c'est normal quand on sait les nombreuses unités de cons /combiotic/ qui nous ont été injectées dés l'enfance
La médecine nous préparait pour aujourd'hui /rire
Excellent début de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 08/08/2016

L'homme est un animal qui se nourrit en parlant et en écoutant trop d'âneries. S'il était muet comme une carpe, il vivrait certainement plus longtemps...

Bon lundi, chère lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 08/08/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel vous avez raison ,autant écouter " la Machtagouine * de Gaston Ouvrard ,Là je me suis vraiment tordue de rire en retrouvant une chanson que nombre de vieux trouffions chantaient dans les bistrots après avoir rendu leurs affaires militaires ,quelle époque!
Soirée lumineuse pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 08/08/2016

Les commentaires sont fermés.