31/07/2016

L'escalier de Talpiot (6, à suivre)

Hank Vogel, L'escalier de Talpiot.jpgMais pourquoi, je vous raconte tout ça?

Parce que les raisons de mon séjour en Terre Sainte ont fait l’objet d’une votation populaire encore inégalée à Bousenvrac, comme diraient la majorité de ses opposants. Un journaliste gauchiste s’est même permis d’écrire, non entièrement à tort, il faut l’accepter: les caisses de l’état sont dans la merde et on ose lui réclamer des sous pour aller se branler les couilles aux antipodes, dans la poussière et les cendres. Et les trous du cul acceptent ça... Quelle vulgarité! Simple question de style. La pensée l’est souvent davantage. Et, me sentant personnellement visé, je lui ai répondu: heureusement que je suis pas très prétentieux car, si c’était le cas, j’aurais exigé un lieu plus adéquat, voire très luxueux, pour ce genre d’exercice comme la plupart de nos chers ministres en déplacement. Et le mot connard a éclaté plusieurs fois dans mon cerveau. Et j’ai terminé par: ce n’est pas moi qui ai inventé ce système démocratique où il suffit qu’un couple d’alcoolos à moité bourrés, homos ou hétéros, décide de se rendre aux urnes à la dernière seconde... et se trompe de bulletin, l’un comme l’autre, pour que le l’on passe subitement du oui au non ou le contraire.

Les pro sont pour et les anti sont contre. Une vérité de La Palice, me diriez-vous. Eh bien, je n’en suis pas si certain. Car les projets soumis au peuple sont souvent tronqués. Pleins d’imprécisions. D’attrape-nigauds. De pièges insoupçonnables. Alors celui ou celle qui vote vite fait sur le gaz, tout en remplissant dignement son contrat de bon citoyen, vote souvent à l’encontre de ses convictions. Et n’oublions pas qu’il y a tous les indécis et les ni-pour-ni-contre qui acceptent finalement de jouer le jeux pour faire plaisir à leur patron, papa, maman ou à leur petite amie, surtout quand elle est féministe.

En vérité, j’en ai rien à foutre de mes compatriotes depuis que je suis convaincu que la planète va disparaître un jour et que tout n’est qu’illusion.

Et Moustache dans cette histoire?...

10:01 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel oui ou est moustache ou est il on veut des nouvelles /rire
Après avoir lu le billet j'ai ri car qu'ils soient hétéros ,homos ,intellos ou policitico à tous il leur manque une case
En effet car après avoir conseillé par voie de presse aux lecteurs des médias d'aujourd'hui de vérifier l'origine des textes ,savoir trier le vrai du faux au niveau informations et aller au delà des mots des illuminés n'ont rien trouvé de mieux que d'enseigner ce tri mais au niveau déchets
Pourquoi j'y reviens car de un c'est un sujet arête de poissons pour de nombreux citoyens lesquels malgré tout n'en feront pas une jaunisse comme ceux qui souffrent du complexe de la Vierge Folle réalisant que les containers n'étant pas imperméabilisé ,ils laissaient sourdre des odeurs qui grâce à la chaleur se sont largement disséminées pour ravir ceux qui dés le début avaient dit ,rira bien qui rira le dernier
Faut jamais trop enquiquinner le peuple en cherchant à lui faire avaler des couleuvres car le nœud de ces dernières revient comme un nœud coulant sur le coup des responsables ayant cru mâter l'imagination des plus influençables qui en plus lavaient tout avant de jeter alors qu'il fallait économiser l'eau
Leur apprend on encore à lire Molière en classe ? on est nombreux à se poser moults question quand à l'intelligence humaine d'aujourd'hui qui utilise du franglais ou quelque autre langage bobos pour mieux cacher leur manque
Quand je vous disais que l'Etat va à nouveau pleurer car il faudra remplacer encore une fois ce qui aurait couté moins cher en gardant des containers en fer
Très bon Premier Aout pour Vous Cher Monsieur et buvez à ma santé quand é moi ne buvant pas seule je me marre intérieurement car ceux partis vont boire loin des regards de l'inquisition aussi pour me consoler j'inventerai une prière de circonstance pour accompagner de leur belle mort nos containers rivalisant avec les parfums Dior
Elle est pas belle la vie

Écrit par : lovejoie | 31/07/2016

Oui, je boirez à votre santé et à la mémoire de mes vieux qui m'ont conçu un jour de excitation.

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 31/07/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel quand à votre conception sans un sacré coup de lune on ne vous aurait jamais connu
Vous allez me dire que personne n'est indispensable certes mais ce qui est rigolo tout de même c'est de savoir combien notre aide est requise une fois le cheval Pleingazes enfourché pour l'au-delà
On sait enfin le but qui nous était assigné dès la naissance !
Comme disait un ancien c'est Vous qui buvez à ma santé et c'est moi qui déraille /rire
Super belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 31/07/2016

Les commentaires sont fermés.