22/07/2016

Le serment d'hypocrite (50, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgUne jeune et charmante prostituée m’accoste et me chuchote à l’oreille:

- Je suis encore vierge.

Je recule d’un pas et lui dit, en plaisantant:

- Quelle chance! Une sainte au royaume de la débauche.

- Tu me suis alors?

- Comme le tonnerre après l’éclair.

Et je trotte derrière elle comme un chien derrière son maître. La langue pendante. Affamé mais certain de recevoir sa récompense.

Nous nous déshabillons et nous nous douchons. Chaleur infernale oblige.

En me savonnant le robinet divin, la jolie aristotélicienne me demande avec dégoût:

- Comment tes parents ont pu autoriser de telles sévices?

- De quoi tu parles?

- De ta circoncision.

- Je suis né ainsi. Et cela a toujours étonné mon médecin...

- Je pensais que tu étais Juif.

- Non, je ne le suis pas. Dommage!

- Pourquoi dommage?

- Parce que j’aurais eu une mère plus que formidable. Les femmes juives, davantage que les autres, sont pleines de compassion envers leurs progénitures...

- Juives ou pas, elles sont toutes pleines de compassion... Sauf celles qui encouragent leurs enfants à se faire exploser parmi les innocents et celles qui abandonnent la chair de leur chair du jour au lendemain par caprice ou par pure folie... comme la mienne, par exemple.

- Je suis désolé.

- Je ne sais que faire de ta désolation. Des mots, rien que des mots.

Encore tout mouillés, elle me tire par la main, nous nous asseyons au bord du lit et elle me dit:...

11:48 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel je viens plus tardivement afin d'assurer ma sérénité mentale car lire les titres mâtines sonnantes fait monter l'adrénaline pour qui préfére et de de loin pouvoir répondre en direct et les yeux dans les yeux aux personnes alimentant une discussion
A croire que toutes les cages des lions à deux pattes se sont ouvertes pour chasser les jupettes et ça rime en plus
Tandis que votre billet confirme bien la phrase, chaud devant chaud derrière /rire
Lumineuse soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/07/2016

Mieux vaut chasser les jupettes que mourir derrière les trompettes! Version vogélienne de "L'amour pas la guerre".

Belle soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 22/07/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel oui mais ne dit on pas aussi ,se mourir en amour ou mourir d'amour ?
J'écris en vitesse sinon le fantôme qui est collé à mes basques c'est à dire Isabelle de Charrière va encore m'inciter à rallonger mon texte /rire
Je suis née à 300 m à vol d'oiseaux de la superbe demeure ou elle est décédée et son esprit aura imprégné celui de nombreux élèves
Encore magnifique soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/07/2016

Les commentaires sont fermés.