17/06/2016

Le serment d'hypocrite (26, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgLe vieil homme paraît pensif un long moment. Le corps inerte, plongé dans une douceur quasi céleste. Puis, tout à coup, comme piqué par un moustique diabolique, le visage agressif et chargé de vengeance, il me crache à la figure:

- Tu es comme mon gamin et ma grosse, plus ils se font sodomiser, plus ils remercient l’état et leur foutue église.

- Oh! du calme, du calme la révolution! sort de ma bouche... Il faut avoir des preuves avant d’amener quelqu’un à l’échafaud.

- Sans doute, pardon!

- C’est certain. Sinon, vous êtes aussi stupide qu’eux.

- Mais de qui tu parles?

- De tout le monde et de n’importe qui.

- En somme, tu es en même temps l’avocat du diable et du Bon Dieu...

- Venez au fait! Sincèrement, qu’est-ce qui vous dérange chez votre gougnafier?

- Le terme est excellent!... C’est qu’il refuse de porter plainte contre le curé qui l’a plus que baptisé.

- Plus que baptisé?

- Il te faut un dessin aussi?

- Et pourquoi refuse-t-il?

17:09 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel j'aime bien l'image du moustique agressif qui reflète très bien la phrase suivante
C'est au moment ou on voit un moustique se poser sur des testicules qu'on se rend compte qu'il y a des moyens autres que la violence pour régler les problèmes /rire
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 17/06/2016

C'est vrai, on a plus souvent tendance à s'en prendre aux autres qu'à soi-même quand on dérape de la réalité.

Bon samedi, chère Lovejoie.

J'espère qu'il fait beau en Suisse. Ici, on est en plein dans l'été.

Écrit par : Hank Vogel | 18/06/2016

@lovejoie

Dans le courant de ma vie j'ai entendu des êtres sodomisés garçons par des curés ou frères religieux.

Mais en se confiant ces êtres ainsi sodomisés en leur enfance ne riaient pas.

Il n'y a pas que les curés qui sodomisent.

Femmes pas consentantes mais victimes du chantage bien connu: "Si tu m'aimes!"

Hélas.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/06/2016

lovejoie,


J'ai connu dans ma vie des êtres sodomisés garçons par des curés ou frères religieux français.

S'ils racontaient cette horreur ils ne riaient jamais.

On vous félicita pour votre rire/rires ressenti signe d'intelligence.

Rire Grand Médecin, de même.

Mais quand on évoque ce qui est de nos jours devenu le nec plus ultra: la sodomie (comme le sadomasochisme)?!!

D'autre part ne sodomisent les jeunes... ou de force les femmes... ou par chantage: "si tu m'aimes!" pas que les curés!

Pourquoi, désormais ou juste une ou deux fois écrivez-vous mon nom en majuscule?

Réponse:lapsus ne serait pas juste ("flambettes crevées pour crevettes flambées" (au cognac) exemple de lapsus.

Tout bon dimanche à vous

Bonjour à M. Hank Vogel

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/06/2016

@Madame Belakovsky si j'ai écris votre nom en lettres capitales c'était juste pour changer un peu
Vous aurez sans doute remarqué que je ne recopie pas vos phrase et que mon texte ne ressemble pas à un patchwork
Heureusement que vous ignorez ce que je pense vraiment du Vatican et de toute sa curie
Quand é la perversité sexuelle on vit dans un monde qui l'attise grâce à la porno qui a toujours existé et à cette espèce de provocation de la part des médias offrant la possibilité à des gens de s'exprimer qui ignorent que trop parler des pervers c'est glorifier leurs exploits
D'ailleurs si beaucoup étaient enfermés de un ils avaient pour beaucoup la syphilis de deux le seul moyen pour permettre à tous les gosses de jouer dans la rue
Ceux n'ayant pas encore trop dérapè étaient connus et tous évitaient de les regarder
L''éducation de l'époque consistait à vivre le danger au propre comme au figuré on n'y prenait même plus garde
A trop de conseils l'enfant fera tout pour y déroger et nos anciens surtout dans notre canton qui savait se différencier des autres Cantons Romands ont su nous mêler très vite au vécu des adultes qui eux mêmes souffrant vraiment pratiquaient l'art du rire pour cacher ce qui aurait pu effrayer davantage les enfants dont ils avaient la charge
Le rire souvent d'origine nerveuses était le seul médicament associé à la phrase rituelle ,il faut soigner le mal par le mal ce qui phonétiquement était presque un appel au secours pour que nombre d'hommes volent au secours de nombreuses ados portées à rechercher leur contact
Quand à ce qui se passe au sein de la Curie que les Catholiques se débrouillent avec ce qui se passait déjà au jardin D'Eden
ON a déjà eut assez à balayer chez nous les Protestants sans jamais en avoir eut même l'idée d'en parler ,on agissait point barre mais il aussi vrai qu'on a pas besoin d'intermédiaire pour s'adresser au Grand Barbu
Aides toi et le Ciel t'aidera !
Cette phrase miracle fait très vite prendre conscience qu'à trop compter sur les autres rien ne changera jamais
Dès trois ans nous étions tous sensés être adultes à 4 ans donc il n'y avait pas de temps à perdre pour rêvasser devant un écran
Ce qui prouve bien qu'on ne peut pas comparer l'intelligence et le savoir enseigné à cette époque avec aujourd'hui ou tant de gens sont conditionnés pour ressembler à du bétail nourri par un paysan, nommé ordinateur/rire
Sans compter l'art suprême des esgourdes ouvertes très vite à ce qui permet de différencier le vrai du faux ,nos anciens même bardés de diplômes savaient respecter les moins bien lotis ne leur imposant pas leurs points de vue énorme différence avec aujourd'hui ou les anciens doivent bientôt lécher les bottes des plus jeunes tous sans aucune expérience alors si le monde va mal cherchez pas docteur .il suffit de lire certains Torchons
Super dimanche pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 19/06/2016

Les commentaires sont fermés.