12/06/2016

Le serment d'hypocrite (22, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpg- Qu’est-ce que tu es venu foutre ici? me demande un vieillard mal rasé... J’étais bien tout seul.

- Alors imaginez que vous l’êtes toujours, je lui réponds. Je ne suis pas d’humeur à faire la conversation à qui que ce soit.

- Égoïste!

- Non, indifférent aux autres.

- C’est pire.

- Ferme-la pépé!

- Tu me tutoies maintenant?

- Et vous alors?

- Privilège de l’âge.

- C’est la coutume dans ce foutu pays. Privilège par-ci, privilège par là. Privilèges et combines sont les béantes mamelles de notre triste société.

- T’es pas con toi.

- Puisque vous le dites.

- Un peu constipé tout de même.

- Vraiment?

- Pas du tout. C’était pour rire.

- Alors vous avez réussi.

- Pourtant, ça ne se remarque pas.

- Chez moi le rire est interne. Pareil pour la colère.

- C’est pas bon signe, camarade. Ces choses-là, il ne faut jamais les garder au fond de soi. C’est comme les gaz qu’on a dans le ventre, il faut les chasser le plus vite possible... Si l’on ne souhaite pas s’envoler vers des cieux obscurs, bien entendu.

- Merci pour ce bon conseil. Je vous dois combien?

- Tu es sérieux ou tu es vraiment con?...

05:57 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (16) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel depuis hier soir les Anglais doivent souffrir d'aérophagie en voyant leur but suprême s'envoler face au match nul
Et puis entre nous comme on disait déjà dans les années 60 quand on sait que Migros et Coop vendent des ballons pour pas cher faut vraiment qu'à la FIFA on soit très radin
Pour en revenir au texte du jour j'admets me marrer intérieurement car il est vraiment dans l'air du temps ou comment la lune en voyant les jours rétrécir dés le 21 juin dit au jour rouspétant t'es vraiment con de t'énerver le la sorte car dès le 21 décembre tu auras à nouveau le droit à la parole et c'est ainsi depuis toujours /rire
Très belle fête et très bon dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 12/06/2016

Mieux vaut rire en cachette que rire jaune face à des abrutis.

Brillante journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 12/06/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel c'est très bien dit ou bienheureux celui qui peut rire de lui même car il trouvera toujours de quoi occuper son esprit
Et c'est tellement vrai que j'en suis arrivée à fredonner l'air connu de Sabine Paturel ,je ne fais que des bétises et nous sommes nombreuses à être ravies de cette chanson chantée par une plus jeune
Mais ce genre de réflexion peut faire bondir des quadra masculins qui n'hésiteront pas à dire ,elles déraillent complètement
Ce à quoi on ajoutera, Alzheimer c'est comme la vraie solitude il faut aussi savoir l'apprivoiser (rire
Et puis entre nous quand on sait les nombreux locatifs transformés en vrais mouroir mettre un peu d'ambiance n'est vraiment pas de trop et l'on peut compter sur notre génération pour aussi aimer tout bousculer pour ne pas devenir complètement blinblins par les bobos endormis par leur trop plein de théories qui veulent tout sauver mais en nous pourrissant la vie
Dynamisante fin de journée pour Vous Cher Monsieur et bon appétit

Écrit par : lovejoie | 12/06/2016

En attendant la seconde période du match Turquie-Croatie, Hank Vogel, comme je voudrais que l'on prenne plus qu'au sérieux votre allusion à ces "choses" qu'il ne faut jamais garder au fond de soi... en cours d'années j'ai lu passablement de livres, d'études ou d'enquêtes à propos des maladies dites dégénératives... tels cancers, parkinson, etc. Ces études ont révélé que tous les malades atteint ont souffert dans leur passé y compris (mais pas seulement)enfance et petite enfance de chocs "vécus dans un isolement non géographique mais passant inaperçus ou pas dits gardés pour soi ou pas "osé" (exactement ce que vous écrivez ci-dessus).
Il va sans dire que les médecins ne changent pas toujours facilement leur pratique clinique mais il faudrait véritablement que toute personne qui se destine au soin d'autrui comme travail social et politique... fasse une psychanalyse (explications dans les livres adéquats) et que, de même, avec facilité de tarifs... ainsi que les malades! eux également, à leur tour: se fasse psychanalyser (non une simple psychothérapie! la psychanalyse, la cure se pouvant comparer à une intervention chirurgicale... psychique, si on veut) afin non seulement s'il y a lieu de retrouver la mémoire des chocs (traumas) mais les revivre... meilleur moyen également pour ne plus voir réapparaître ces redoutables métastases parce que tant que l'on n'a pas pu atteindre la tête, comme pour un ténia, les anneaux se reconstituent Exceptionnel livre d'Emma Jung avec, sauf erreur M. von Franz à propos du Graal où nous est démontré que l'arme qui a blessé (traumatisé) est celle qui est en mesure de rétablir la personne. Très bon dimanche.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/06/2016

@Myriam Belakovsky ouf lundi est de retour ! On peut se demander si le dimanche jour de repos consacré au Seigneur ,on ne sait pas lequel en l'occurrence surtout à l'époque des Rois si ce jour là ou le Grand Barbu n'ayant rien à voir avec Charlemagnes si ce jour là n'était pas réservé au diable afin qu'il puisse tester du degré de fiabilité de cette foi qui animait tant de discours ecclésiastiques
Quand on a vécu 40 ans dans un milieu ou le catholicisme noir est de rigueur pour une Protestante cela s'apparente à un vrai chemin de croix et quand on en ressort enfin il faut à nouveau se ré-habituer à un monde qui nous a complètement échappé
Surtout à l'époque dont je parle car la femme protestante devait s'attendre à vivre comme la tortue sur le dos du crocodile qui la laisse choir en plein milieu du fleuve alors qu'il était sensé l'accompagner pour le meilleur et surtout le pire sur l'autre rive
Une fois seule la femme Protestante n'avait plus qu'à ramasser ses billes et reconstruire sa vie et surtout retrouver sa vraie et unique personnalité
Et sans le courage exemplaire des milliers d'hommes incorporés dans l'Armée que nous accompagnions chaque jour du regard et qui par là même stimulaient par leur courage les veuves d'antan sans homme et qui menaient un train de vie proche du sacerdoce alors que nous n'étions que des enfants
jamais aucune femme Protestante n'aurait tenu jusqu'au bout avec en plus l'ultime courage pour soigner sans jamais se plaindre l'heureux élu qui avait su retenir une femme accueillie par une fratrie dont l'ainé était un fervent admirateur de Pie 12 détestant cordialement les Protestants
Alors maintenant je ne recherche que des gens avec qui me ne sens sur la même longueur d'ondes
Et j'adore Protester afin de pouvoir revendiquer mon appartenance à un milieu religieux qui était contre le mariage entre Catholiques et femmes Protestantes et nous sommes très nombreuses a reconnaitre que tous ces avertissement n'étaient pas sans fondements
Imaginez la honte ,un Catholique se marier dans un temple Protestant c'était non pas signer son arrêt de mort mais signer sa perte complète de liberté alors qu'être Protestant c'est justement ne pas se soumettre à n'importe qui ou quoi
Et vive la Saint Barthélémy(rire
Très bonne journée pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 13/06/2016

@ lovejoie

Du protestantisme on apprécie le libre-arbitre.
Les expériences sont très variées.

Catholique, à peu près de votre âge, semble-t-il, j'ai passé à plusieurs reprises d'excellentes vacances chez des protestants, le mari, pasteur, son épouse dame plus que sympa d'ouvroir. Brel, dont je fus fan, avec Brassens ou Trenet Jardin extraordinaire... malgré ses triomphes, Brel avait-il forcément toujours raison, était-il "juste"? J'ai entendu chez cette femme de pasteur des paroissiennes de l'ouvroir discuter de couleurs de laine pour pulls afin que la réalisation par les couleurs ne "jure" pas! tricotant ces dames... à tout rompre chaussettes, pulls ou couvertures par "carrés" pour soldats, enfants de convois de Croix-Rouge, etc.

Fréquenté les cours d'une magnifique école très protestante, soit L'Ecole Vinet et très entourée bien que catholique et juive par le père. Fait se tordre de rire une prof fille de pasteur, Kangourou, aux éclaireuses (l'auriez-vous connue?) pour, inspirée par les évangiles, à douze ans, menant l'un de nos petits cultes du matin avoir vitupéré, bras levé: "Malheur à vous, riches!"/rires

A se plier de, Lovejoie?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/06/2016

@Myriam Belakovsky ce nom Kangourou ne me dit rien du tout
Cependant comme d'autres je n'ai pas fait long feu chez les Scouts
Car nous connaissant toutes dés le berceau ,le temps de l'intronisation pour obtenir le totem et ce fut la cavalcade vers d'autres objectifs
Le monde du travail nous ouvrait les bras et dés 9 ans s'occuper des enfants des autres ,les promener et surtout dialoguer avec les gens dans la rue était beaucoup plus intéressant que chanter tous les matins face à un mât sur lequel grimpait un drapeau
D'autant plus que deux ans plus tard nous allions tous quitter le coin pour aller étudier ailleurs en chantant Adieu foulard ,adieu parents et vive la liberté
On allait enfin échapper à l'inquisition des mères géraniums ou commères de quartier vraies pipelettes et délatrices
Paradoxalement quand un enfant était battu à plat de couture aux yeux de tous sauf des parents évidemment ,pas une ne bougeait le petit doigt ,très bizarre non ? rire
De toutes manières on en avait déjà tellement supporté qu'on avait même inventé une phrase ,allez y vous génez pas on est pas d'ici et on repart bientôt
La diversité des comportements n'est-ce pas ce qui fait la richesse humaine et il y avait tant de choses et de gens à découvrir et surtout à rencontrer on allait pas encore s'attarder sur des comportements qui existaient déjà du temps du Christ
Très belle fin de journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 13/06/2016

@ lovejoie

Edmond Kaiser, par exemple, qui fut scout, en France, ne correspond guère au panorama scout que vous nous dressez.

Le lever de drapeau matinal s'exécutait en camp d'été, le totem, contrairement à certaines spécialisations, avec insignes ou badges, ensuite, ne se gagnait pas mais était choisi pour chacune nouvelle arrivant.
Juste le temps qu'il fallait pour choisir un totem adéquat (j'écris volontiers, je reçus un totem qui correspond également au nom populaire d'un journal "canard" devenant Plouf dans les albums du père castor si je ne m'abuse).

Il faut réaliser qu'à trop généraliser de la manière la plus négative (les expériences sont variées, on le sait... nombreuses féministes de "valeur humaine" avant tout, non délirantes, non anti hommes mariées et mères de famille généralement de profession libérale furent cheftaines éclaireuses ou commissaires) qu'à trop généraliser, donc, on ne finisse pas par devenir ce que l'on dénonce sans nuancer, temporiser voire relativiser à propos d'autrui... non dame patronnesse mais pipelette!

Le scoutisme a particulièrement fait sauter les verrous entre les ressortissants de tant de pays, religions ainsi que statut social.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/06/2016

@ levejoie J'ajoute à propos des enfants, fillettes petites ailes puis éclaireuses, louveteaux, éclaireurs qu'il ne faut pas omettre l'aide financière "discrète, avec respect" apportée à celles et ceux d'entre eux qui eurent la chance de faire des camps d'été, week-ends, voyages à l'étranger, autres "chansons" (de vie pour quelques jours) paysages, etc., sans quoi, cette aide (assistance sociale, itou) ils ne seraient jamais partis "ailleurs" pendant les temps des vacances (les jeunes loubards du Père Guy Gilbert, lui-même recevant des camps scouts à Faucon, alpes de haute Provence chaque été... nombreux d'entre eux ne découvrirent la "neige" qu'à partir de sorties avec le père... (trois petits flocons... six, déjà

En avons-nous tous, autant que nous sommes (j'ai lu les commentaires variées à propos de scoutisme ou d'un catholicisme forcément comme exclusivement constitué de prêtres par vocation "pédophiles!" fait autant?

Si vous, voui, lovejoie, à vous nos hommages!

-Organiste?
-Présent!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/06/2016

@Myriam Belakovsky je ne comprends pas ou vous voulez en venir!
Qu'est-ce qu'un organiste vient faire dans votre texte?
Pourriez vous être plus explicite ?
On vit vraiment une drôle d'époque et en vous lisant je me réjoui d'avoir enfreint tous les conseils du généraliste qui lui était certain qu'en ayant une grave maladie dégénérative du dos je n'arriverais jamais à suivre le tempo obligeant les enfants à courir pour trois fois rien
Et heureusement car le stress m'a permis de vivre comme tout le monde y compris pour et surtout aller porter de l'aide aux autres
Et je me réjoui en tant que Protestante d'avoir enfin réussi à bousculé de nombreux acquis séculaires et bien Catholiques pour balayer des habitudes que je considérais comme datant de l'époque des Mérovingiens
Pourquoi me serais-je gêner ?
Un Chanoine Monseigneur Glasson pour ne pas le nommer un homme d'une simplicité et largesse d'esprit sans commune mesure faisait bien la foire avec des hommes Protestants je n'avais donc aucune raison de ne pas bousculer tout ce petit monde non ?
Un médecin a dit a mon père avec qui j'ai vraiment su ce que c'était que de
vivre en famille et ce l'année de mes 10 ans ,ne laissez jamais cette enfant seule car elle vous surprendra à plus d'un titre
Est-ce cette suprême envie d'enfermer tous les enfants qui l'ont conduit à mettre de la ficelle aux fenêtres et de boucler à clé ma chambre quand il sortait le soir avec ma seconde marâtre?
Dommage il avait oublié qu'un scout sait faire et défaire les nœuds et sait crier au secours tard le soir depuis sa fenêtre pour être délivré /rire
Joyeux mardi pour Vous

Écrit par : lovejoiel | 14/06/2016

lovejoie,

Les personnes qui écrivent des commentaires acceptent les contradictions sinon mieux vaut qu'elles renoncent à cette forme de communication.

Donc, aucun problème, sauf un problème non pour le "fond" de vos lignes concernant mes commentaires mais la "forme" au point que je me demande, depuis trois ans, si le nom de famille étranger de mon mari provoquerait en vous des ondes de souffrance pas forcément "explicites" enfouies en votre inconscient.

Vous avez récemment évoqué un grand choc de votre enfance. Y a-t-il en cette forme sans doute un peu nette, ou "autoritaire" de mon écriture non pas quelque chose qui vous déplairait car, ma foi, on écrit non seulement comme on ressent mais comme on vit... Mais en recherchant très profondément en vous d'éventuels traumas ou stigmates imprimés ou gravés séquelles des temps durs de votre enfance ou plus tard... en compagnie non appréciée, "imposée" de personnes "autoritaires" (en internat éventuellement, ou... l'une de vos marâtres)?

Merveilleuse Toccata dorienne de Bach, Madame, en souvenir de vos chères parentes qui, sans oublier Lipatti, surent vous chérir.


Bonne journée é vous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/06/2016

@MYRIAM BELAKOVSKY ceci n'a strictement rien à voir avec vous je tiens à vous rassurer
Je n'ai toujours pas compris ce qu'un organiste venait faire dans le texte et peut-être aussi qu'ayant toujours vécu entourée d'hommes le courant passe sans doute beaucoup mieux entre eux et moi qu'avec des femmes
Mais peut être qu'aussi je m'exprime très mal car sans cesse l'esprit occupé par d'autres occupations alors j'écris comme un spoutnik
De toutes manières jusqu'au 26 ne nous leurrons pas y'aura des échanges entre communicants qui seront peut-être mal perçus
Pour cela il suffit de regarder l'almanach, comme nos anciens
On sent déjà l'effet .tour de Babel /rire
Entre les chats du voisinage ,les oiseaux ,les pâtisseries et les cadeaux faits main pour Noel je suis sans cesse à la bourre d'autant que je suis dépendante du bon vouloir d'une âme charitable pour me véhiculer afin de faire mes courses car le contact humain mais en vrai est essentiel pour mon bien être surtout quand on a la chance de croiser encore nombre de gens connus depuis toujours
Une marâtre a suffit/rire
Et comme dirait un ancien généraliste vous en faites donc pas elle possède un dont d'écoute extraordinaire arrive à résoudre un problème laissé en jachère depuis plusieurs mois tout en écoutant l'autre mais l'esprit lui continuant de chercher la solution
C'est que par chance j'ai appris à ne dialoguer qu'avec des nuages,des animaux et des arbres je n'avais pas le droit de parler et encore aujourd'hui seuls un médecin et un pharmacien connaissent l'historique complet de mon vécu
En plus j'ai pris le prénom de mon arrière grand mère pour remplacer celui qui me donnait vraiment l'air ridicule et qui encore aujourd'hui me scotche aux anciens pour qui je suis resté une gosse impétueuse et pleine d'entrain pour remonter la pendule aux autres
Voyez je suis déjà en partance pour Noel /rire Alors si on ne se comprend pas ne cherchez pas c'est normal ,tout est normal ce qui en général fait rire nombre de gens
Très belle fin de journée entre soleil et pluie pour Vous

Écrit par : lovejoie | 14/06/2016

lovejoie

C'est vrai que vous êtes impétueuse et pleine d'entrain.
Il nous souvient qu'à Noël vous "pâtisserez"/charmante expression et pour vos proches et amis... intention.

Plus ou moins soleil maintenant mais on nous dit qu'il va repleuvoir.

Bonne soirée à vous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/06/2016

@MYRIAM BELAKOVSY merci !
Mais si vous saviez l'énorme poids que j'ai en moins sur les épaules
Enfin après 69 ans de réflexions de ruminements cérébraux je viens de comprendre mon acharnement à vouloir sauver tout le monde d'un danger invisible et qui a été source de cauchemars dont même un illustre visionnaire aurait rougi d'envie
Ce dont il est question je l'ai développé sur le blog de Marie France de Meuron
Très belle fin de journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 15/06/2016

@ lovejoie Le thème que vous évoquez plongeant également dans le vif de mon vécu J'ai aujourd'hui apporté un témoignage également sur le blog de Marie France de Meuron mais, par rencontre avec des bouddhistes j'avais entendu l'enseignement selon lequel il ne faut jamais vouloir prendre sur soi le péché (pour parler comme 2000 ans de christianisme) d'autrui.

Bien longtemps on nous enseigna que Jésus, tel ce bouc chaque année traîné hors des portes de Jérusalem chargé des péchée de la communauté, obtenait pour nous le pardon d'un père... vis-à-vis de son fils unique... un père étonnant de cruauté... mais notai que la coupe de mort pour le fond, non la forme qui attend Jésus attendait également Socrate u chercheur de vérité lui aussi.

Puis par d'autres sources selon lesquelles le croyant juif se confesse directement à Dieu, sans intermédiaire, et se voit ainsi accorder son pardon.

Lisant mieux les évangiles et complétant par ouvrages autres je réalisai, comme dans la chanson que Jésus disant la vérité par le fait "gênant" devait être exécuté.

Je quittai alors l'Eglise catholique aux diktats concernant les femmes, notamment, scandaleux pour rejoindre ce protestantisme que vous vénérez.

Il y a bien longtemps.

Bonne soirée, regardez-vous les matchs?

Racontez-nous?!

Pour Noël, lovejoie, nous apporteriez-vous sans en avoir l'air une recette PLUS QUE SIMPLE de biscuiterie (tellement, à mon sens, emb(...) sur livres) de quoi pour pas mal d'entre nous au moins une fois nous faire apprécier avant, pour quelques-uns, le grand Adieu...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/06/2016

@MYRIAM BELAKOVSKY concernant la recette si je dois l'écrire sur le blog de Monsieur Vogel le mieux serait de lui demander son accord avant toute réponse positive
Quand à vouloir sauver tout le monde malgré moi je parle de gens proches cette envie inconsciente et créée suite à différents propos ne laissant place à aucun doute quand à ma véritable filiation elle s'envola le jour du décès de ma grand mère paternelle ou là je suis restée aveugle pendant trois jours pour me réveiller avec un regard tout neuf pour m'aider à regarder le monde d'une autre manière et affronter la suite de mes aventures toujours en compagnie de Nestlé et les autres Chocolatiers Suisses auxquels je dois d'avoir pu survivre ainsi que de nombreuses autres raisons sociales
Très bonne soirée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 15/06/2016

Les commentaires sont fermés.