31/05/2016

Nouvelles du Caucase (15)

Quand on lit, Swisscom se réserve le droit de bloquer l’accès à un ou plusieurs services pour un, plusieurs ou tous ses clients et que l'on sait qui en est le propriétaire (majoritaire) de cette entreprise dont le directeur est plus payé qu'un ministre... on se demande: c'est quoi la démocratie helvétique finalement et à qui appartient la Suisse? À une bande d'individus qui ne cessent de pousser le peuple à se tirer une balle dans le pied? Bref, ce n'était qu'une parenthèse, un petit air de nostalgie amère.

A Guelendjik, ma femme et moi, nous sommes devenus millionnaires du jour au lendemain puis propriétaires d'un petit appartement à 10 minutes du bazar et un quart d'heure du bord de mer. Chose impossible au pays des Helvètes, hélas! Une fois dans sa vie au moins? Nein, nein! dit le système...

06:49 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

29/05/2016

Le serment d'hypocrite (21, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgOn me flanque dans une cellule. Sans preuves réelles. On a imaginé. On a supposé. Puis selon ceci et cela, on s’est persuadé, on a considéré, on m’a collé mentalement, virtuellement une étiquette... Soit, aux yeux de l’inspecteur de police, de ses confrères et des bourges qui les ont mis en place et leur font naïvement confiance, je suis une bizarroïde espèce d’être humain qui, à cause de son lieu de naissance et de son éducation, il y va de soi selon la leur, s’est métamorphosé en monstre assoiffé de bleus et de chair mutilée. Une sorte de sadique contemplatif, de cannibale végétarien qui se contente de danser autour de la marmite. Une chose abominable qu’il faut absolument éloigner des enfants et des bien-pensants, même s’ils ne pensent qu’à peine et que très rarement.

- Qu’est-ce que tu es venu foutre ici? me demande un vieillard mal rasé... J’étais bien tout seul...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

28/05/2016

Le serment d'hypocrite (20, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpg- Quelles preuves?

- Des preuves photographiques et sonores.

- Me concernant?

- Entre autres?

- C’est-à-dire?

- Le SRC vous ont...

- Qui?

- Les gars du Service des renseignements civiles, par ordre du procureur, vous ont mis sur écoute, vous et votre petite amie. Puis, par ordre de la proposée au bien-être de la femme, ils ont lancé l’opération de dépistage microscope...

- Dépistage microscope?

- Que voulez-vous, les portables sont d’étranges passoires. Heureusement pour nous! Ils vous enregistrent et vous photographient sans que vous le sachiez... Autrement dit, ils accumulent à votre insu des micro informations personnelles que le SRC et le Contre-espionnage se font un plaisir de capter à l’aide d’instruments très sophistiqués et secrets...

- Et que faites-vous de la sphère privée?

- Rien.

- Comment rien?

- La sécurité avant tout!

- Si j’ai bien compris, au nom de cette foutue quiétude, vous vous êtes permis de violer notre intimité.

- Non, monsieur, de constater que votre petite amie est bourrée de bleus et qu’elle hurle tous les soirs.

Puis, l’inspecteur se lève, cette fois nonchalamment, et me déclare solennellement:

- Au nom de la loi, Zinzibus Alanus, je vous arrête pour coups et blessures...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

26/05/2016

Le serment d'hypocrite (19, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgIl me sourit puis il me dit d’un air sûr de lui:

- Un rien me suffit pour démasquer le coupable, un petit rien insignifiant, un vaporeux indice totalement anodin...

- Vous pouvez m’indiquer la raison de mon arrestation? je lui demande, énervé. Vos qualités de super barbouze ne m’intéressent guère.

Il se lève d’un bond et me crie:

- Vos origines sénégalaises sont sans aucun doute la cause de vos déboires. La jungle a fait de vous un sauvage. Une cruelle personne dépourvue de tout sentiment! Un ignoble individu!

Puis il se rassied et m’explique:

- Une plainte a été déposée contre vous pour coups et blessures.

Je tombe des nues.

- Contre moi? Moi qui n’ai jamais tué une mouche de ma vie? dis-je... Il doit y avoir certainement une erreur quelque part, ne pensez-vous pas?

- Cette phrase, je l’ai mille fois entendue, me répond-t-il... Mais les preuves sont les preuves et, malheureusement pour vous, nous les avons.

- Quelles preuves?...

08:15 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

25/05/2016

Le serment d'hypocrite (18, à suivre)

- C’est la procédure... Nom et prénom?

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpg- Zinzibus Alanus.

- Vous êtes belge?

- Non, sénégalais.

- Vous vous foutez de moi?

- Pourquoi? Parce que je n’ai pas la peau noire? Et que faites-vous du jus soli?

- Du quoi?

- Droit du sol, en latin. C’est un droit comme un autre.

- Et le droit de frapper, vous connaissez?

- Quel rapport?

- C’est à vous de me l’expliquer.

- Expliquer quoi et warum?

L’inspecteur se gratte la tête puis il me demande, agacé:

- Ça vous arrive souvent de mettre en vitrine vos connaissances linguistiques juste pour m’emmerder?

Je cligne trois fois des yeux.

Il poursuit:

- Avant de devenir flic, j’étais... j’étais... non rien, ça ne vous regarde pas.

Il me sourit puis il me dit d’un air sûr de lui:...

 

13:24 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

24/05/2016

Nouvelles du Caucase (14)

Quand on connaît la chanson, par la force des choses, à la sortie du centre commercial de la rue Kirova, à Guelendjik, on croise des chauffeurs de taxi clandestins, des Kurdes chrétiens, des Arméniens d'Iran et d'ailleurs, très sympathiques. Surtout lorsqu'ils acceptent de vous conduire chez vous pour 100 roubles (60-70 roubles = 1 franc suisse) ou au restaurant "Chez (l') oncle Sasha" pour 150 où l'on vous sert des plats cosaques du 18e siècle... Pas besoin d'aller au cinéma, on est dans un film!

07:12 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

23/05/2016

Le serment d'hypocrite (17, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgS’engager dans la police, c’est comme entrer dans les ordres. Convaincu que seul l’ordre, telle une divinité incontournable, est susceptible de faire en sorte que tout aille pour le mieux. Pourtant, c’est dans le cahot que l’on reconnait les siens et que, malheureusement, l’on prend conscience sérieusement qu’ il y a des traitres et des salauds parmi les plus proches amis. Mais pour le citoyen d’éducation traditionnelle et bourgeoise, le bien et le mal sont deux entités bien opposées dont la première est engendrée par Dieu et la seconde par le diable. L’adorable et la détestable. L’honorable et la méprisable. Entre elles, aucun lien de complicité, aussi infime soit-il, n’existe et ne pourrait advenir.

Derrière un bureau métallique de couleur grise, l’inspecteur, cheveux roux et chemise à carreaux, me regarde longuement puis il me dit:

- Je suppose que vous savez pourquoi je vous ai convoqué?

- On est venu me chercher, je corrige, presque en riant.

- Rira bien qui rira le dernier.

- C’est vieux comme Hérode.

- Vous m’insultez?

- Il ne s’agit pas de vous...

- Vous m’avez insulté.

- Pas du tout.

- Vous contestez?

- Parfaitement.

- Prouvez-le.

- Mais à quoi jouez-vous, cher monsieur?

- Je ne suis pas votre cher monsieur... et contentez-vous de répondre à mes questions.

Il allume son ordinateur. Un vieux PC.

- Non, prénom, date de naissance et profession, bredouille-t-il.

- Dans l’ordre, je suppose, je murmure.

- Comme bon vous semble.

- Est-ce bien nécessaire puisque vous m’avez convoqué?

- C’est la procédure... Nom et prénom?...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

22/05/2016

Le serment d'hypocrite (16, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgJ’ouvre ou je n’ouvre pas? Qu’est-ce que je risque? Au pire la mort. Idiote pensée. Toujours elle, cette sale bête chargée de craintes invraisemblables!

Je m’exécute finalement.

Spectacle inhabituel, face à moi deux gendarmes.

Un oui timide s'échappe de ma bouche.

- Vous êtes le fiancé de la demoiselle qui vit ici? me demande sèchement le plus âgé des deux agents.

- Pas encore, je réponds en souriant.

- Ça se comprend.

- Pardon?

- ...

- Vous n’êtes pas venus m’annoncer un malheur?

- Loin de là. Prévenir vaut mieux que guérir.

- Je ne vous suis toujours pas.

- Pourtant, nous vous demandons de le faire.

- De faire quoi?

- De nous suivre au poste de police. L’inspecteur en service vous attend.

- Ah!... Et à cette heure-ci?

- Il n’y a pas d’heure pour l’ordre public et encore moins pour la protection de la femme.

Si seulement c’était vrai! m’effleure l’esprit.

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

21/05/2016

Le serment d'hypocrite (15, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgUne semaine plus tard. Peut-être plus, peut-être moins. Quelle importance pour celui qui n’a pas la notion du temps! Et je crois, qu’ à part les fous du volant et les ravagés de l’histoire avec un grand H, personne ne la possède cette sacrée perception... Donc après quelques jours, dirait ma bien aimée concierge, vers dix heures du soir, on sonne puis on trappe fortement à ma porte. Non, à la porte, car j’habite chez ma copine.Toutes mes excuses! J’ai oublié de vous signaler ce détail.

 Bon Dieu! Que lui est-il arrivé? me dis-je aussitôt, tout affolé, en pensant à Aline qui a décidé de faire la fête toute la nuit avec ses cousines d’Helsinki, en buvant de la vodka finlandaise en se promenant sous les moribonds platanes de la ville.

Merde! Pas de Judas. Pour une fois qu’il aurait servi à quelque chose... non, il faut qu’il soit ailleurs. Partout sauf ici. Quelle guigne! Quand la peur est là, la pensée serpente à grande vitesse les interminables chemins de l’absurde. Où le diable et le Bon Dieu ne cessent de se contredire.

On ressonne. On refrappe. On reressonne. On rerefrappe.

J’ouvre ou je n’ouvre pas?...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

20/05/2016

Nouvelles du Caucase (13)

L'enfance! Période sacrée de notre vie où caresses, blessures, parfums et puanteurs ont forgé notre personnalité... Qui suis-je finalement? Le fils de personne ou le frère de tout le monde? Je ne suis qu'un voyageur qui recherche sa terre perdue...

 

12:04 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

18/05/2016

Nouvelles du Caucase (12)

Des dents en or, une santé de fer et un moral d'acier! Voilà les trois piliers pour une parfaite existence! Le reste n'est que bavardage et poursuite du vent...

 

 

12:02 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

17/05/2016

Nouvelles du Caucase (11)

Tamara, 90 ans, (ma) tricoteuse de chaussettes en laine de chèvre, musulmane de Kabardinka, est toute heureuse lorsque je lui lance quelques mots en arabe...

Guelendjik,Tamara.png

18:52 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

15/05/2016

Nouvelles du Caucase (10)

Une épicière arménienne nous a vendu des patates et des fruits d'Israël. J'ai l'impression, parfois, de vivre en Orient. A Alexandrie surtout où les Grecs et les Arméniens étaient nombreux. Et je ne cesse pas de rêver de mon enfance. Quel magnifique retour en arrière! Existentiel et non pas cinématographique...

06:15 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

13/05/2016

Nouvelles du Caucase (9)

A Guelendjik, pour environ 1 franc suisse, en roubles bien entendu, vous avez droit à 6 pets de nonne. Ce qui vous donne à peu près le niveau de vie.

La plupart des habitants possèdent leur propre appartement. Parmi les gens de la classe moyenne, datcha mise à part, certains en possèdent un deuxième, voire un troisième, en réserve pour leur(s) enfant(s). "L'avenir et les promesses des seigneurs, on sait ce que c'est!" pensent-ils, certainement.

Au bazar, on y croise des Koubaniens, forcément, des Arméniens, beaucoup de Grecs, des Géorgiens, des Abkhazes, des Tchétchènes... et Dieu sait quoi encore! De quoi satisfaire tous les fantasmes d'un anthropologue! Et d'un romancier, il y va se soi!

05:26 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

11/05/2016

Nouvelles du Caucase (8)

Heureusement, il existe encore des villes où les marchés, les bazars sont quotidiens...

08:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

10/05/2016

Nouvelles du Caucase (7)

9 mai! Jour de fête! Jour de la liberté! On fête la fin de la guerre, la plus meurtrière de l'histoire, celle de 39-45 (41-45 pour la Russie), celle qui coûta la vie à plus de 60 millions d'êtres humains à travers le monde dont presque 27 millions de Russes. Chaque famille se souvient encore d'un parent ou d'un proche mort au combat... 

06:15 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

09/05/2016

Nouvelles du Caucase (6)

Quand on n'a (plus) rien à prouver, ni à conquérir, les prétentions sont modestes voire inexistantes.

Les animaux travaillent le jour sur la place publique, pour distraire l'homme, et dorment la nuit au zoo. En somme, comme une bonne partie des habitants des cités-dortoirs.

04:40 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

08/05/2016

Nouvelles du Caucase (5)

Boris, marié cinq fois, retraité, pratique le métier de photographe depuis une quarantaine d'années...

- Poutine m'a donné une si énorme retraite (15'000 roubles = 220 francs environ, par mois) que je me sens obligé de travailler avec ma guenon Lolita, m'a-t-il déclaré, en souriant.

08:59 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

05/05/2016

Nouvelles du Caucase (4)

A Guelendjik, on peut boire et manger pour trois fois rien à n'importe quelle heure... Par exemple: à la hutte cosaque (cuisine du 18ième siècle), pour deux personnes et pour la somme de 1200 roubles (environ 18 francs suisses), on vous sert des filets d'esturgeon et de saumon, des courgettes frites, du pain noir et du pain blanc, un demi litre de morse (boisson à base de fruits rouges)... le verre de vodka est offert, à l'arrivée.

17:48 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer |  Facebook | | | |

03/05/2016

Nouvelles du Caucase (3)

Jamais de ma vie, je n'ai entendu autant de fois le mot "Rassia" (Russie) en une minute... Et je me suis dit: Napoléon et Hitler auraient dû réfléchir avant de lancer leurs troupes contre cette nation indestructible. Mais voilà, les deux hommes étaient atteints de "folles folies"...

16:16 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |