23/05/2016

Le serment d'hypocrite (17, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpgS’engager dans la police, c’est comme entrer dans les ordres. Convaincu que seul l’ordre, telle une divinité incontournable, est susceptible de faire en sorte que tout aille pour le mieux. Pourtant, c’est dans le cahot que l’on reconnait les siens et que, malheureusement, l’on prend conscience sérieusement qu’ il y a des traitres et des salauds parmi les plus proches amis. Mais pour le citoyen d’éducation traditionnelle et bourgeoise, le bien et le mal sont deux entités bien opposées dont la première est engendrée par Dieu et la seconde par le diable. L’adorable et la détestable. L’honorable et la méprisable. Entre elles, aucun lien de complicité, aussi infime soit-il, n’existe et ne pourrait advenir.

Derrière un bureau métallique de couleur grise, l’inspecteur, cheveux roux et chemise à carreaux, me regarde longuement puis il me dit:

- Je suppose que vous savez pourquoi je vous ai convoqué?

- On est venu me chercher, je corrige, presque en riant.

- Rira bien qui rira le dernier.

- C’est vieux comme Hérode.

- Vous m’insultez?

- Il ne s’agit pas de vous...

- Vous m’avez insulté.

- Pas du tout.

- Vous contestez?

- Parfaitement.

- Prouvez-le.

- Mais à quoi jouez-vous, cher monsieur?

- Je ne suis pas votre cher monsieur... et contentez-vous de répondre à mes questions.

Il allume son ordinateur. Un vieux PC.

- Non, prénom, date de naissance et profession, bredouille-t-il.

- Dans l’ordre, je suppose, je murmure.

- Comme bon vous semble.

- Est-ce bien nécessaire puisque vous m’avez convoqué?

- C’est la procédure... Nom et prénom?...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel nous avons une météo pluvieuse ce qui ne va pas arranger l'humeur des perfectionnistes qui grâce au selfie peuvent dénoncer tout et n'importe quoi ,de vrais traitres ou purges /rire
Après avoir regardé le film relatant l'histoire du Mossad et sa chasse à l'homme pour capturer l'Ange de la mort je me suis souvenue d'un élan de solidarité de la part d'un petit groupe de gamines qui ont voulu honorer la mémoire de Klarsfeld en créant leur propre mouvement celui de la recherche de la vérité les concernant
Personne n'en a jamais rien su vous êtes le premier à qui j'en parle mais des écrivains comme Chr.Bernadac et bien d'autres éditaient des livres sur la seconde guerre et les Goulags ainsi que d'autres horreurs ,le destin lui même semblait en parfait accord pour nous donner champ libre afin que nous puissions débusquer par nous mêmes ce que d'autres traires bien évidemment s'étaient évertué à détruire
Vos oreilles ont dû frémir hier au soir car un homme portant votre patronyme a été prononcé l'espace d'une seule seconde mais le cerveau enregistrant tout et souvent malgré soi j'ai éclaté de rire et remercié le ciel car je sais les raisons m'attirant vers votre blog ,sans le savoir et indirectement votre nom de famille fait partie de mon passé
Comme disait l'autre c'est fou ce que le monde est petit!
Très bon début de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 23/05/2016

Les Vogel sont nombreux et partout... même dans le ciel.

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 23/05/2016

Lorsque je me trouvai à l'accueil de personnes en recherche d'emploi je les invitai avant tout à ne pas jouer au plus fin avec les instances à "fréquenter", d'une part, et à ne pas accepter, en cas d'entretien d'embauche, de l'autre, qu'on leur apprenne à dire qu'elles allaient, ces personnes au chômage, se "vendre" parce qu'elles n'étant pas plus objets que produits.

Fus-je écoutée?

Or, de plus en plus, les pouvoirs traitent les vivants comme des dés, comme des pions.

Bon séjour, Hank Vogel (l'autre matin, de votre départ, ou après annonce de votre départ, un oiseau vint cogner à ma fenêtre comme autrefois mon père, en entrant dans ma chambre, me disait tôt le matin: "Bedout, là- dedans!" En Allemagne, j'avais alors une dizaine d'années, le même pensa devoir agrémenter ce réveil au son d'un clairon... sonnerie militaire, s'il-vous-plaît!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/05/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel en effet et il y en a même un posé sur une branche que j'ai nommé Sirius ,une corneille guettant les chats afin que les moineaux puissent picorer tranquillement
Vous serez sans doute de mon avis ,on ne peut décemment pas se dire protecteur de la nature en souhaitant la mort voire la disparition complète de ces oiseaux
D'où mes doutes quand à la compréhension de la langue de Molières d'ailleurs ce nom sert aussi à faire marcher si ce n'est courir /rire
Très bonne fin de journée de la Saint Didier pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 23/05/2016

Bonsoir,

J'ai eu beaucoup de plaisir à parcourir vos billets, photos et vidéos M. Vogel, ainsi qu'à lire les confidences de lovejoie, une dame très intéressante qui me fait découvrir un côté de la Suisse que je ne connaissais pas dans ses interventions.

"C'est la procédure....."

J'ai hâte de connaître la suite et le pourquoi de cette convocation!? Fiction? Réalité? Je suis un peu perdue..

Écrit par : Patoucha | 26/05/2016

Les commentaires sont fermés.