15/04/2016

Le serment d'hypocrite (9, à suivre)

Hank Vogel, Le serment d'hypocrite.jpg- Tu veux la vraie vérité ou tu préfères que je te balance, comme une hypocrite qui a prêté serment, une vérité à la sauce du jour?

- Sois plus précise!

- J’ai couché avec elle.

Aussitôt, mes yeux se mettent gonfler, mon cœur à battre comme un fou et mes jambes à trembler.

- Que t’arrive-t-il? me demande Aline tout affolée, me voyant dans cet état... Tu veux que j’appelle au secours?

- Surtout pas!...

- Une ambulance?

- Ça passera...

- Un médecin?...

- Juste le silence et la nature fera rapidement son travail...

Après ce bizarre malaise passager, je demande à ma copine d’un air narquois:

- C’est quoi pour toi exactement une cochonnerie?

Elle hésite un bref instant puis elle me répond un peu embarrassée:

- Nous n’avons pas dépassé les frontières.

- Quelles frontières?

- Les frontières du raisonnable.

- Et c’est quoi le raisonnable d’après toi?

 

17:32 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel ah les frontières du raisonnable!
Elles doivent faire souffrir de nombreux sociologues qui tous ont oublié ou n'ont pas compris et surtout appris que l'amour c'est comme la natation ,une fois les 30mes rugissants dépassés on continue ,on continue et comme dit le proverbe, essayer c'est l'adopter
Mais peut-être ne savent ils même pas ce que c'est que faire du vélo car tout comme pour l'amour cela ne s'oublie jamais/rire
D'ailleurs c'est pour eux que Docteur Ruth sexologue avertie avait créé son émission
Très bonne fin de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 16/04/2016

L'amour est à la fois un jeu de dames et d'échecs. Tantôt on gagne, tantôt on perd. L'important, c'est d'y participer.

Excellent samedi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 16/04/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel vous avez raison on peut même ajouter le tricot )rire
Très agréable soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 16/04/2016

Comme nous sommes en fin de semaine je peux vous avouer quelque chose Cher Monsieur Vogel
Concernant la frontière liée à la pudeur beaucoup de fillettes ont pu profiter des avancées médicales, déjà pour former les nouveaux médecins et deuxio pour apprendre à se déshabiller très vite
Beaucoup d'entre elles ayant fait des séjours prolongés dans les hôpitaux ont appris et compris que pour faire plaisir aux Messieurs il leur suffisait de se dévêtir
Aussi quand Carlos le chanteur arriva avec sa chanson, A poil ,tout le monde à poil croyez bien que cette chanson a rallumé bien des souvenirs
Je tiens tout de même à préciser que les médecins ne sont pas responsables de la tenue vestimentaire des patients alités mais le fait de vivre presque nues pour des enfants sectaires surtout lors des grandes chaleurs c'était indirectement faire un gros pied de nez à des religieux sectaires qui détestaient les blouses blanches
Et comme les visites étaient interdites pour x raisons ce sont les -Sœurs Protestantes qui étaient chargées de maintenir l'ordre avec peine je l'admets /rire

Écrit par : lovejoie | 16/04/2016

La nudité n'est nullement un mal en soi, mais se sentir nu face aux autres est un sentiment horrible d'impuissance et d'humiliation. Suite à un chantage, à un dénigrement ou à un viol psychologique. Et pire encore! Abominables exercices pratiqués couramment par de nombreux gouvernements et armées du monde.

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 17/04/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel certes vu sous cet angle vous avez raison mais n'oubliez pas que nous vivions sans miroir synonyme de péché et que privés du contacts avec d'autres enfants et de regards affectueux de la part des gens avec qui on vivait peu importe à poil ou pas on existait enfin
On ne voyait le mal à nulle part .De plus on pouvait parler librement et surtout ne pas recevoir des coups gratuitement a la sortie de l'école que certains n'auront fréquenté que très rarement jusqu'à l'âge de 9 ans
On était de gentils petits diablotins que Ciba Geigy devrait remercier à vie (rire
Très bonne soirée pour Vous Cher Monsieur et soleil dans les cœurs

Écrit par : lovejoie | 17/04/2016

Finalement pour clore le sujet,nous vivions et nous vivons encore dans un monde qui ne peut nous comprendre un peu comme des migrants cherchant toujours un port d'attache
C'est cette impression de ne jamais être à notre place qui nous a permis de vivre en harmonie avec ceux venus s'installer chez nous déjà lors de la révolution des Tsars
Nous étions des étrangers pour notre famille mais conditionnés aux mœurs et coutumes en vogue de l'époque qui nous ont aidé à devenir des adultes sachant se responsabiliser ,quitte à courber l'échine pour ne rien envenimer ,seule différence avec les migrants venus d'ailleurs quoique sans doute existe t'il des similitudes
Alors oui quand j'écris mes commentaires sur votre blog Cher Monsieur Vogel ,je m'y sens comme un poisson dans l'eau/rire

Écrit par : lovejoie | 17/04/2016

Les commentaires sont fermés.