06/04/2016

Le roi vert de la mandarine (38, fin)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpgProfesseur, docteur, maître, mon lieutenant, mon colonel, mon général, son altesse royale, illustrissime, sérénissime, son éminence, sa sainteté... et quoi encore? Sa divinité? Foutaises! Bande de babouins vaniteux! Allez tous vous faire cuire un œuf aux entrailles de l’enfer!... Et toi, mon pauvre sauveur, adepte certain d’une OMG humanitaire, il te faudra franchir encore de nombreuses montagnes avant de te trouver au balcon du ciel. Encore et encore!

Le lendemain matin, le médecin chef de la clinique en personne m’ausculte, me prie de rentrer sagement à la maison et me conseille de ne plus jamais me balader seul dans une région désertique, mal équipé et sans provisions.

Arrivé chez moi, ma femme me saute dessus et me dévore de baisers.


Puis, rassurée que je suis sain et sauf, elle me pose un tas de questions, avec un sourire plein de tendresse et de jeunesse:

- Alors! Tu l’as rencontré? Tu as trouvé ce que tu cherchais? Es-tu satisfait de ton voyage? Ce n’était pas trop dur? Es-tu enfin heureux?...

Et je lui réponds avec beaucoup de sérénité:

- Non, je ne l’ai pas revu et c’est tant mieux... Mon père me disait souvent: je préfère la lune du poète à celle du scientifique. Et il avait raison.

Quelque temps plus tard, je renonce définitivement à tout pouvoir, titre et privilège, aussi anodin soit-il, et je m’installe avec Diki dans un coin perdu... A l’abri des médias et des débats trop souvent infructueux de la politique. Loin, très loin de la folie des hommes.


- Pour vivre heureux, vivons cachés, disait Jean-Pierre Claris de Florian.

 

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel on pourrait ajouter à ce célèbre adage cité en fin de billet oui mais pas trop tout de même
Beaucoup d'enfants l'ont testé mais étaient de suite recherchés allez savoir pourquoi ..
Quand aux ados les mères géranium avaient vite fait de téléphoner aux parents
Alors qu'aujourd'hui cet adage est devenu le maitre mot des harponneurs en tous sens et genres y compris de nombreux* textomaniacs* qui en ont fait le maitre mot de leur destinée en ne répondant que si la lune se trouve en accord avec leur soleil , aux questions qui les concerne aussi et posées par natel
Comme quoi faut toujours se méfier des adages et de leurs effets secondaires dirait ma grand mère /rire
Brillant mercredi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 06/04/2016

Le juste milieu! Comme dans toute chose!

Mais attention! Trop d'explications, cela perturbe la liberté de penser.

Excellent mercredi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 06/04/2016

Je me permets de rajouter ceci car les 6 premières lignes représentent le ras le bol de nombreux citoyens qui en ont marre de ces luttes de pouvoir
En auscultant le monde actuel on croirait revivre l'époque des divorces qui duraient dans le temps et l'espace ou chaque membre de la famille ou qui ne l'était pas du tout s'acharnait à trouver mille défauts pour l'un ou l'autre des parents
C'est exactement la même ambiance ou comment garder le pouvoir et ceci à n'importe quel prix .Quitte à réchauffer des articles qui sentent de plus en plus le crâmé
Un vrai monde de tartuffes

Écrit par : lovejoie | 06/04/2016

Les commentaires sont fermés.