14/03/2016

Soif et brûlures (27, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgJe cours, je cours...
La soif dans le sang
La soif dans l’âme

Je cours, je cours...
L’espace s’ouvre à moi
La liberté m’appelle

Je cours, je cours...
Le soleil brûle ma peau
Une fontaine jaillit de mon front
La vie récompense ma folie

Je cours, je cours...
Ma pensée s’agite
Tel un oiseau affolé
Qui a fui son premier nid

Je cours, je cours...
Les collines du passé
Se mêlent aux montagnes du présent
Et les couleurs aux sons

Je cours, je cours...
Où suis-je réellement?
Qui suis-je vraiment?
La réponse est au bout du chemin
Derrière le mur de la raison

Nikolaï, totalement épuisé, après plusieurs heures de marche forcée, s’écroula par terre...

08:55 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel hormis que le texte est beau et amusant on serait tenté de le soumettre é l'intelligence artificielle pour savoir la réponse, à qui suis-je vraiment
Mais soyons rassuré tout de même aucune intelligence artificielle n'arrivera jamais à imiter nos cerveaux dignes représentants des singes les plus malins /rire
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 14/03/2016

L'homme est un singe mal dans sa peau depuis qu'il a perdu sa fourrure. Ce manteau égaré que toute femme, ou presque, rêve de retrouver.

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 14/03/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel ,en espérant que cela ne soit pas une fourrure à base de poils de fox dur /rire
Charmante soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 14/03/2016

Les commentaires sont fermés.