12/03/2016

Soif et brûlures (26, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgUn malin sourire se dessina sur le visage du caduc éducateur.

- Ton métier t’a perverti, lui dit le poète.

- Sans aucun doute et j’en suis conscient, affirma le vieil homme... Mais à cause de qui? Veux-tu en connaître la raison?...

- Réponds d’abord à ma question.

- Quelle question?

- Pourquoi hier et non pas aujourd’hui.

- Comment?

- Pourquoi tu as dit: pourquoi hier et non pas aujourd’hui?

- J’ai dit ça, moi?

- Oui, tu as dit ça, toi!

- C’est une erreur de ma part... par maladresse...

- Es-tu certain?

- Quoi d’autre?

- Une éventuelle insinuation?

- Pour sous-entendre quoi?

- Qu’il est grand temps que je foute le camp de la baraque.

- C’est n’importe quoi! Je me demande finalement qui est le plus perverti des deux... Bon sang! Je n’ai jamais mis quelqu’un à la porte. Jamais de ma vie! Jamais! Personne! Ni étudiant, ni intrus, ni voleur... même pas sous l’emprise de la colère ou de la peur et tu oses craindre maintenant que je suis capable d’une telle bassesse?...

- Ça va, ça! Toutes mes excuses!... Je te demande pardon.

- Pas besoin de te disculper! Ta croix est assez lourde comme ça...

12:54 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel nul doute que nous arrivions tous à 200ans avec les infos toxiques qui elles ne font plus marcher mais courir
On nous fait même nager dans la semoule ou le porridge
Quand à grimper aux arbres plus besoin de nombreux article nous font monter aux créneaux grâce aux mensonges plus gros que des maisons et qui dit on tellement gros qu'ils sont avalés tout cru comme le Petit Chaperon Rouge
Et dire que certains achètent des produits anti vieillissement /rire
Lumineuse soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 12/03/2016

Les commentaires sont fermés.