04/03/2016

Le roi vert de la mandarine (26, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpg- Si je ne trompe pas, tu as l’intention de retourner au Baltistan, n’est-ce pas?

- Oui, je le souhaite. Et avec toi, si tu le désires... Mais...

- Mais?

- Je n’ai pas le droit de m’éloigner des plantations comme ça. Surtout de celles de nos superbes mandarines...

- Elles ne t’appartiennent plus, tu les a offertes à la communauté...

- Je le sais et tu n’as pas besoin de me le rappeler.

- Tu regrettes?

- Pas du tout.

- Alors pourquoi tu te fais autant de soucis?...

- Comment peux-tu penser ça de moi?

- Penser quoi?

- Que je puisse regretter un tel geste... Offrir, c’est plus gratifiant que de recevoir. Surtout quand on a passé toute son enfance dans la richesse. Où les plus incroyables jouets de la terre se précipitaient à mes pieds, si tu permets cette expression, avant même que je ne les réclame... L’opulence appauvrit mentalement l’être humain, surtout l’enfant, au même titre que la misère...

15:02 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel le dernier paragraphe fait souvenance de certains sermons ou l'argent considéré comme mauvais maitre était l'instrument favori de ceux qui en réclamaient dès la fin des litanies
Certes ni trop ni trop peu dit l'adage mais ne dit on pas aussi que l'argent s'il ne fait pas le bonheur il y contribue ?
Quand à l'appauvrissement mental d'enfants ayant vécu dans la misère vous seriez étonné de leur force de caractère pour obtenir ce que d'autres obtiennent rien qu'en claquant les doigts car eux savent la valeur de l'argent et ne joueront jamais avec les sentiments et les émotions des autres
Comme nombre de dirigeants qui ayant compris le pouvoir des peurs paniques imitent avec grandeur ce que d'autres ont fait avant eux c'est à dire nourrir leur égo souffrant de la folie des grandeurs et qui ne peuvent plus se passer des caméras sans inventer n'importe quoi juste pour faire plaisir mais à eux seuls
les cinéastes des plus grands films d'horreur ont de quoi se méfier désormais d'autres cherchent à leur ravir la vedette /rire
Magnifique soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 04/03/2016

Le pauvre, c'est encore quelqu'un de riche pour le misérable, le miséreux, l'affamé ou pour celui qui est en train de crever de faim. Pour qui souvent la mort est le seul et le plus doux des refuges. C'est cette effroyable faucheuse d'innocents qui me répugne et qui hante souvent mon esprit et non pas ces injustices sociales qui augmentent de plus en plus dans nos soi-disant cités républicaines ou démocratiques...

La pauvreté est une injustice, la misère un crime.

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 04/03/2016

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel en lisant votre commentaire je me souviens d'un temps ou de nombreuses questions sur la mort et les pourquoi de ceci ou cela occupait mon esprit
Alors la grande faucheuse qui elle a horreur du tri sélectif m'a lancé un défi .En me désignant comme la seule et unique infirmière capables de tenir le coup pour assurer les soins d'un proche ceci sur le long terme ,ce proche refusant désormais toute hospitalisation
Là j'ai eu le temps d'apprivoiser celle que beaucoup nomment délivrance
Peut être aussi parce que la mort est une dette que tout un chacun doit ne payer qu'une fois
Une phrase célèbre a envahi mes pensées ,si tu te crois capable de sauver tout le monde ,pourquoi es- tu incapable de te sauver toi-même
Puis j'ai repensé aux médecins New âge vrais réformateurs de la médecine et surtout juges des comportements de leurs patients car ils avaient oublié que le patient recherche en tout premier une écoute afin d'être soulagé et non subir un jugement digne de Salomon
Le serment d'Hyppocrate a pris un sérieux coup dans l'aile avec le New âge et ses disciples devenus comportementalistes ne sachant plus différencier le militaire du civile .Haut gradé à l'Armée on fait de même avec les civiles .
Avec la médecine de pointe c'était reparti pour les ordres militaires ceux là mêmes qu'on avait fui en quittant le primaire dés la 6me pour nous sortir des limbes de la dernière guerre et trouver refuge dans une école située loin de notre lieu de naissance ,vrai paradis pour tous ceux ayant eut la chance d'y transiter
Mais je compatis à vos profondes réflexions sachant que désormais après un très long travail je suis arrivée à me débarrasser de l' empathie qui en soi est une vraie calamité vous entrainant vous et vos proches dans une spirale infernale et dont on ne prend conscience qu'une fois après avoir été contraint à jouer le rôle de proche aidant .-Ce qui suit oblige à faire des choix existentiels pour sa propre survie, la vie de tous les jours nous y obligeant , la clairvoyance peut enfin et é nouveau s'exprimer en toute sérénité
Vous savez cette sorte de petit voix qui est vite enfouie sous l'oreiller des aveuglés par l'amour (rire
Très bonne fin de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/03/2016

Les moments les plus sublimes de ma vie, ce sont ceux où j'ai ressenti que je n'étais qu'un grain de sable perdu dans un océan de poussière.

Et encore, quelle vanité! Car, en vérité, nous ne sommes rien face à l'infini et à l'éternité.

Bon samedi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 05/03/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel pour en revenir à la pauvreté sans doute vous êtes vous rendu compte que ce sont surtout ceux nés avec la cuiller en argent ou en or dans la bouche qui sont sans cesse entrain de se plaindre
Quand à la poussière je vous rassure dès que vous aurez franchi la barre du 10 courant ,non pas en courant, vous ressentirez une impression de légèreté comme jamais / rire
Super belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/03/2016

Les commentaires sont fermés.