02/03/2016

Le roi vert de la mandarine (25, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpg- Pourquoi ne m’en as-tu jamais parlé? me demande Diki, toute étonnée.

- Je ne sais pas, je réponds à ma femme.

- Tu avais peur que je te prenne pour un fou?

- Il y a de fortes chances... Quand on est très amoureux de quelqu’un, la timidité vient à notre secours pour nous empêcher de... et puis non rien...

- Vas au bout de ta pensée!

- Non, je regrette... Je philosophe trop sur tout et sur rien et je ne suis pas plus heureux pour autant. Mon âme est devenu lourde, très lourde. Elle a besoin de prendre de l’altitude.

- Au sens propre ou au figuré?

- Les deux.

- Qu’as-tu derrière la tête?

- En causant avec la journaliste, que tu as tort de considérer comme une voleuse d’hommes parce qu’elle est occidentale, je me suis souvenu de ce soi-disant abominable bonhomme des neiges que j’ai aperçu de loin à Skardou. C’était le même jour où j’ai ressenti cette fameuse sensation du... de vraie liberté. Oui, on peut nommer cela ainsi.

- Si je ne me trompe pas, tu as l’intention de retourner au Baltistan, n’est-ce pas?

- Oui, je le souhaite. Et avec toi, si tu le désires... Mais...

- Mais?

10:30 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.