21/02/2016

Le roi vert de la mandarine (22, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpg- Tes risettes te trahissent parfois. Tu devrais t’en méfier, me dit ma femme.

- Merci pour cet utile conseil... Ta mère a bien choisi le nom que tu portes. Saine et prospère!...

- N’essayes pas de changer de conversation... Une femme ne te suffit pas à la maison? Il te faut maintenant une deuxième pour combler le vide que nous avons créé avec les années, malgré nous? Jusqu’à quand? Jusqu’à l’arrivée de la troisième?...

- Je ne suis pas musulman et tu le sais bien.

- L’un n’empêche pas l’autre! Agis alors comme les Occidentaux!

- Mais que cherches-tu exactement?

- Rien.

- Alors pourquoi cette petite crise de jalousie?

- Parce ton visage parle et que tu dis des choses qui ne devraient pas s’évader de ton esprit. La vérité est une épée qu’il ne faut sortir de son fourreau que quand c’est vraiment nécessaire. Pour éviter toute escarmouche inutile...

- Qu’ai-je prononcé de si dramatique?

- Le mot peut être faible mais frapper fort.

- Quel mot?

- Le mot ou la phrase.

- Quelle phrase?

- Mais elle semblait si sincère.

- C’était donc ça?

- Oui.

- C’était la vérité mais cela ne voulait dire que ça.

- Non, cela voulait dire beaucoup plus que ça.

Je me frotte les yeux puis je demande à Diki:...

08:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel je suis certaine que si certains hommes trouvaient une seconde femme comme ma belle sœur qui faisait partie de la génération des célèbres femmes Kapos tous les harems prendraient fin
Voyez Cher Monsieur qu'en parlant du diable celui ci n'a pas fait long feu avant de se manifester. Nous avons d'ailleurs au dessus de nos têtes un ciel qui parle de violence et de démence
Et l'on sait tous ou presque que les Ecritures sont souvent pour lui le meilleur moyen pour se manifester
Mais au fait ne dit-on pas quel diable d'homme ,quelle diablesse que cette maitresse ou quel bon petit diable en parlant d'un gentil petit garnement ? rire
Très belle fin de dimanche pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 21/02/2016

Dans chaque homme, il y a un cochon et un diable qui sommeillent. Tantôt l'un, tantôt l'autre se réveille pour satisfaire les caprices de la cochonne ou de la diablesse qui se trouve en face de lui ou dans son lit.

Que Dieu prenne soin des naufragés qui n'ont trouvé refuge que dans la solitude!

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 21/02/2016

Je vous remercie Cher monsieur Vogel ne dit on pas qu'en chaque femme sommeille une Pasiphaé !
Très belle nuit super étoilée pour vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 21/02/2016

Les commentaires sont fermés.