19/02/2016

Soif et brûlures (15, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgNikolaï sourit également.

La femme prit alors ses affaires et son thé et s’approcha de lui.

- Je peux m’asseoir? demanda-t-elle, sûre d’elle.

Il fit un geste de la main en lui souhaitant la bienvenue.

Aussitôt installée, elle lui tendit son paquet de cigarettes.

- Non merci, jamais d’américaines, réagit-il avec mépris.

- Qu’est-ce que vous avez contre les Américains? s’étonna-t-elle.

- Je n’ai rien contre eux.

- Alors?

- Je suis allergique à leurs produits.

- Seriez-vous encore communiste?

- Plus que jamais.

- Moi, c’est tout le contraire.

- Alors, nous sommes faits pour nous entendre, dit Nikolaï avec un sourire au bout des lèvres.

La femme hocha la tête en signe de négation.

- Et vous, qu’est-ce que vous avez contre les communistes? balança-t-il.

-Tout, répondit-elle sèchement.

Nikolaï sourit.

- Oui, tout... Ce sont tous des criminels, expliqua-t-elle.

Le poète fonça les sourcils.

- Je ne disais pas ça pour vous, précisa-t-elle... Mais c’est la vérité.

Puis elle ajouta d’un ton désinvolte:

- Je suis ainsi faite, j’extériorise tout ce que je cogite. Pas vous?

Nikolaï ne répondit pas.

Il donnait l’impression comme s’il voulait révéler quelque chose que quelque chose d’autre l’en empêchait.

- Non, oui, ce n’est pas ça? murmura la femme, un peu perdue.

Il fit une étrange grimace.

- Je ne suis folle pas folle, vous savez, expliqua-t-elle.

- Je n’ai jamais dit ça.

- Mais vous l’avez pensé.

- À aucun moment.

- Alors pourquoi cette grimace?

- Quelle grimace?

- Celle que vous venez de faire... il y a à peine...

- J’ai fait une grimace, moi?

- Oui, vous avez fait une grimace.

- Vraiment?

- Vraiment.

- Je suis sincèrement désolé. C’était malgré moi...

17:28 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel serions nous toutes brodées sur le même canevas ? extérioriser ses cogitations serait-ce une particularité féminine ?
Bien que je connaisse de nombreux hommes qui agissent mais sans réfléchir plus loin que leur bout de nez alors que la femme elle en principe agit en réfléchissant
Ceci étant je tiens à préciser que je ne dialogue pas avec les morts mais comme ils font tous d'un manière ou d'une autre parie de mon passé ,je les honore à ma manière
Quand on souffre d'une maladie dégénérative comme la dystrophie rachidienne on se crée un monde spécial et qui se doit de nous refléter et tant pis pour ceux qui ne peuvent comprendre et comme rester assis est souvent aussi punitif qu'une heure au cachot je terminerai par ce gag:
Le femmes ont sans doute découvert les boules grâce à la magie de la bougie de l'homme/rire
Très belle Sainte Aimée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 20/02/2016

L'homme et la femme ont le même cerveau, mais chargé d'horloges différentes, qui gonfle et se dégonfle sans cesse selon les enseignements reçus et les circonstances de la vie. L'essentiel est qu'il n'explose pas avant terme!

Que Dieu bénisse Sainte Aimée! Déjà pour avoir porté un si jolie prénom.

Bon samedi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 20/02/2016

Je vous remercie Cher monsieur Vogel ,vous avez mis pile dans le mille car le mal dont je parle porte le doux nom de maladie des horlogers et il faut toujours prévoir des tonnes d'occupations car dés le plaisir installé l'amant Scheuermann se manifestera pour rappeler à l'ordre ses disciples ayant oublié qu'ils n'avaient plus 20 ans et encore si l'on sait les nombreux interdits religieux suivis des interdits médicaux et ceux des viennent ensuite les Socialistes et j'allais oublier les moralistes contre d'autres religions voyez que vivre en éprouvant quelques plaisirs devient croix et bannière pour ceux qui malgré tout respirent une joie de vivre à décorner des bœufs
Et je dois absolument apprendre à me reposer alors autant demander à la lune et au soleil de rester en conjonction durable /rire
Magnifique poursuite de la Sainte Aimée pour -vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 20/02/2016

Regarder le ciel et respirer profondément me suffit parfois pour planer dans les airs et me dire que les règlements et les lois des hommes ne figurent que dans de tristes livres qui jaunissent avec le temps. Une seconde de rêve et de liberté vaut toute une éternité.

A Sainte Aimée, à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 20/02/2016

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel vous êtes parmi ceux qui répondent le plus souvent aux commentaires ce qui est à marquer d'une pierre blanche
Et je vous prie de m'excuser pour cette complainte résultant d'un raz le bol d'entendre toujours et encore ces plaintes émises de part et d'autres et le plus souvent de la part de gens qui rêvent de fusion mais en gardant leur distance malgré tout ,ce qui n'est que logique après tout
L'humain est fusionnel dès la naissance puis peu à peu doit apprendre à se libérer de n'importe quelle tutelle surtout parentale et ceci pour sa propre survie et celle de son espèce
Et cessons de réver car ces fantasmes finalement cachent toujours quelque chose ,un nouveau produit ou nouvelle technologie qui sans le chantage à la peur ne trouverait pas nouveaux clients
Et plus je regarde le monde actuel plus je me dis qu'il ressemble à l'époque de mon mariage avec une belle sœur 24heure sur 24 sur le râble pour espionner les moindres gestes de tout le monde
Une vraie caméra de surveillance à elle toute seule /rire
toute belle journée soleil pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 21/02/2016

L'enfant, par sa maladresse, casse souvent l'objet qu'il adore.

Il y a l'œil de Dieu et les yeux du diable. L'un nous caresse du regard et nous laisse vivre en toute liberté, les deux autres, systématiquement utilisés par certains états, les plus obscures de la planète, nous épient jour et nuit pour mieux nous manipuler. Mais les hommes libres et intègres ne sont point des imbéciles!

Bon dimanche, chère Lovejoie. Et que Dieu nous éloigne des chiens du malin.

Écrit par : Hank Vogel | 21/02/2016

Les commentaires sont fermés.