10/02/2016

Soif et brûlures (10, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgCinq heures et quart, le réveille sonna...

Nikolaï s’habilla. Il sentit une certaine fraîcheur. Il regarda par la fenêtre et remarqua que l’horizon était rouge.

Le ciel est en feu et en sang, se dit-il. Comme pour annoncer la mort prochaine de toute jouissance, de toute réjouissance.

- Dommage, elle n’aura été que de courte durée, murmura-t-il en pesant à la chaleur de la veille.

A six heures trente précises, il était à son travail.

Avant que Viktor ne rentrât chez lui, il demanda à son ami.

- Tu es déjà allé à Semipalatinsk?

- Tu veux dire Semeï?

 - C’est kif kif bourricot...

 - J’y suis allé quelques fois... avec mes vieux...

- Et tu y as vu des steppes?

- Avant et après.

- Qu’est-ce que tu veux dire par avant et après?

- Avant d’entrer dans la ville et en sortant...

- Combien avant?

- Combien quoi?

- Combien de kilomètres?

- Un, deux, dix, peut-être cent.

- Cent! Autant que ça? Es-tu certain?

- Certain, certain, je n’en sais rien! Il y a si longtemps...

- Et les steppes étaient comment?

- Je ne comprends pas.

- Les steppes, c’était du sable et des touffes d’herbes ou de la terre et des touffes d’herbes?

- Mais pourquoi toutes ces questions?

 -Réponds-moi! C’était du sable ou de la terre?

Viktor se gratta la tête. Puis il répondit en essayant de se souvenir:

- Par endroits, il y avait de la terre et des touffes d’herbes... Les herbes étaient vertes. Mais aussi, dans certains coins, jaunes-vertes ou jaunes. A moitié ou complètement brûlées par le soleil...

- Et le sable, il y avait du sable?...

14:32 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel en effet le ciel rouge surtout en fin de journée annonce tueries en nombre
Espérons que le ciel ayant précédé le drame du Bataclan reste dans toutes les mémoires
Nos anciens savaient lire le temps et les évènements juste en levant les yeux ce qui surtout de nos jours confirme bien la phrase biblique qui disait: quand le Grand Barbu parle aux hommes , ils ne l'entendent jamais
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/02/2016

Comme Dieu est un farceur, il m'interpelle chaque fois que le silence m'ordonne de me taire.

Bonne soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 10/02/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel,serait-ce silence d'un agneau ? rire
Lumineuse soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/02/2016

Les commentaires sont fermés.