05/02/2016

Soif et brûlures (8, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgVers minuit, épuisés par leurs éternelles suppositions, contradictions et justifications, les deux hommes allèrent se coucher. Chacun dans sa turne, chacun dans son univers.

Dans la chambre de Nikolaï, il y avait beaucoup de livres, des romans et des plaquettes de poèmes surtout, et énormément de journaux, entassés par pile, un peu partout. Et trois portraits, des reproductions photographiques, mis sous verre et encadrés, accrochés au mur l’un à côté de l’autre. Lénine à gauche, Dostoïevski à droite et Maria Nikolaïevna, la fille du dernier Tsar de Russie, au centre. Lénine réfléchissait, Dostoïevski se grattait la barbe et Maria souriait.

Dans celle de Fédor, il y avait également beaucoup de bouquins, des traités de philosophie, des ouvrages éducatifs et des dictionnaires mais rien n’émanait du mur. Les parois étaient blanches. Vierges. Pas la moindre trace d’un quelconque tableau cloué dans le passé. Rien. Le vieil instituteur n’admirait personne et ne rêvait que rarement de quelqu’un.

Père et fils dormaient profondément. Chacun dans sa profondeur, chacun dans sa nuit...

07:02 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel je suis certaine que de nombreux parents vont sourire en lisant le premier paragraphe qui pour d'autres fait souvenirs de nombreuses nuits blanches pleines de questions existentielles style mais est-ce vraiment notre enfant ou qu'avons nous fait de si terrible ! ces fameuses crises qui souvent peuvent se répéter entre 50 et 50 ans
Ce qui faisait dire à de nombreuses grands mamans vivement qu'ils aient 70 ans qu'ils sortent enfin de leur gaminerie
Vous aurez remarqué que je n'ai pas mentionné les écrivains ni poètes et encore moins les pamphlétaires en parlant de l'échelle des valeurs car eux tous ont un rôle important en tenant celle -ci afin de bien la secouer quand les autres déraillent trop /rire
Très belle journée soleil pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/02/2016

Écrire, c'est constamment se confronter à la vérité.

Bon vendredi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 05/02/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel en effet mais on ne peut que regretter que certains journaleux ou autres s'emparent de l'actu pour en faire des attrape nigauds
Comme les migrants et de plus en plus de gens en sont convaincus
L'actu devrait être offerte aux lecteurs comme un épicier qui ne doit jamais trahir la confiance de ses clients en fraudant sur l'origine de ses produits
On en est très loin hélas et à force d'insister sur tel évènement ou autre les gens s'en désintéressent complètement
Perso j'ai une chance extraordinaire sitôt que l'ambiance hystérie collective proche de la paranoia se généralise mon cerveau se ferme automatiquement au monde ambiant ce qui me permet aussi de dormir profondément dés la tête posée sur l'oreiller pour autant que mon voisin chéri ne fasse pas trop de bruit /rire
Très belle fin de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/02/2016

Les commentaires sont fermés.