03/02/2016

Soif et brûlures (7, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgFédor hésita un instant puis il dit:

- Vas dans une classe d’une école primaire et observe les enfants quand ils crayonnent ou quand ils barbouillent...

Nikolaï ne voyait pas où son père voulait en venir.

- Tout ça pour me dire quoi? fit-il.

- Vas dans une classe primaire et observe, répéta l’ex enseignant.

Puis il ajouta:

- Les enfants croquent le monde d’une drôle de façon. Mais quand ils veulent représenter un arbre mort, ils dessinent un arbre gris ou noir sans la moindre feuille. Et non pas un arbre gris et brun ou gris et vert... à moitié mort ou à moitié vivant. Leurs travaux picturaux sont très riches en couleur, très révélateurs. Ils dévoilent tout, tout de la réalité dans laquelle ils vivent. Ces petits monstres sensibles!... Le soleil, la maison, la famille, le drapeau, la guerre, rien ne leur échappe. Mais... mais avec leur manière très enfantine de matérialiser les choses, ils disent la vérité.

- En somme, si j’ai bien compris, d’après toi, les cartes sont toutes fausses...

- Elles me font penser à des aquarelles.

- Tu l’as déjà dit.

- Alors à des aquarelles peintes par des artistes trop effacés pour être honnêtes...

Et la conversation partit dans tous les sens...

16:48 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel et dire que certains mettent toute une vie pour dessiner comme un enfant !
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 03/02/2016

Je pense que Dieu est un farceur. Car, contrairement à la plupart des gens, certaines personnes naissent vieilles et meurent jeunes dans leur esprit.

Bon jeudi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 04/02/2016

Les commentaires sont fermés.