29/01/2016

Le roi vert de la mandarine (19, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpgLoin des yeux, loin du cœur. Et loin des oreilles, loin de l’esprit.

- Combien je te dois pour ce magnifique festin, vieille branche? je demande à Dampa.

- Rien, répond-t-il en secouant la tête.

- Rien serait une insulte à l’égard de ta douce Ui tango qui cuisine comme une fée.

- C’est un cadeau venant aussi de sa part.

- Je ne peux pas accepter un telle offrande. Je ne suis ni un saint ni un dieu.

- Tu es plus que ça, tu es un véritable ami... Nous avons fui notre pays assoiffés, affamés et la peur au ventre et tu nous as sauvés de l’enfer. Tu nous as accueillis avec beaucoup de douceur et tu nous as aussitôt donné à boire, à manger et un abri pour dormir...

- Oublie tout ça!

- Impossible d’effacer de ma tête tout ce tu as fait pour nous...

- J’ai fait ce que tout humain aurait fait à ma place dans de pareilles circonstances...

- Non, tous les hommes ne font pas ça. La plupart des gens sont insensibles aux malheurs des autres, quand ça ne les touche pas de près, ou, par crainte de perdre le moindre privilège, ils se barricadent dans les ténèbres de leur âme...

- ...

- C’est pour cela que l’on t’a nommé roi. Pour ta noble manière d’être.

- J’accepte tous tes compliments mais je refuse tout même ce cadeau...

- Soit! Alors une caisse de mandarines, c’est plus qu’assez.

- Non, cette fois-ci, nous allons procéder autrement.

- Comment?...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel je tiens tout de même à rassurer le Roi Vert /rire
En effet lors de la guerre au Kosowo des familles ont été accueillies par des Suisses .
Mais avec tellement de problèmes à la clé qu'elles n'ont plus jamais réitéré l'expérience .On sait jamais qui on accueille et quand la police s'en mêles pour des raisons évidentes mais ignorées par les gens trop naifs il vaut mieux laisser des ONG ou autres s'occuper de ce qui peut provoquer des nuits blanches
L'on sait aussi qu'en Suisse pour être vraiment efficace il faut savoir cultiver la discrétion et l'on serait sans doute étonné des familles qui jouant le jeu de l'accueil mais sans le crier sur les toits
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 29/01/2016

Il y des peuples plus doux que d'autres comme parmi les fruits. Le soleil ne suffit pas toujours pour les rendre tous digestes. Surtout les plus acides.

Excellente soirée, chère Lovejoie... Et encore merci!

Écrit par : Hank Vogel | 29/01/2016

Les commentaires sont fermés.