28/01/2016

Soif et brûlures (3, à suivre)

Hank Vogel Soif et brûlures.jpgCe jour-là aussi, Nikolaï quitta son travail à vingt et une heures au lieu de dix-huit heures et demie comme d'habitude.

Neuf heures du soir, c’est trop tard pour acheter quoi que ce soit, se dit-il en pensant à vieille Kazakhe du coin qui quittait son lieu de vente aux alentours des huit heures.

Que faire alors? Il n’y avait rien à faire. Car Nikolaï s’était juré d’aider cette pauvre personne, qui ne touchait qu’une misérable retraite et était obligée de vendre des fruits et des légumes dans la rue pour survivre, en lui achetant quotidiennement des tomates et des concombres.

Nikolaï rentra donc à la maison les mains vides.

Son père dormait dans son fauteuil, au salon. Il s’était endormi en regardant la télévision. Sans doute en écoutant un discours ou un débat politique.

Fédor Tsouliakov n’aimait pas les élus du peuple. Il trouvait qu’ils paraissaient trop sérieux pour être sincères et que la plupart de leurs projets ne voyaient jamais le jour.

Mais il trouvait aussi qu’ils faisaient un métier difficile et dangereux et qu’il fallait les respecter pour cela.

Alors à chacune de leurs interventions télévisuelles ou radiophoniques, il s’endormait. C’était sa façon à lui de respecter ces hommes au comportement hors du commun sans trop les critiquer. C’est-à-dire: honorablement sans la moindre admiration...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel l'histoire du père endormi face au téléviseur prouve que les infos sont soporifiques pour ces Messieurs et cela depuis longtemps
Ce qui à l'époque de Radio Sottens ne pouvait être puisque les infos s'écoutaient en mangeant alors que les enfants étaient priés de se taire
Puis les premiers Clubs Mickey arrivèrent avec le célèbre Fip Fop ou l'enfant dès trois pouvait s'il était accompagné d'un adultes assister aux actus du monde montrant les atrocités commises à Auschwitz et dans certaines prisons de France
Ce qui fut un déclic magistral pour permettre aux enfants du moins pour les plus courageux de tenir tête à d'autres bourreaux/parents,Instis etc / alors que d'autres beaucoup plus fragiles ont mis plus de 60 ans pour réaliser qu'eux aussi avaient le droit de sortir de cet état de veille dans lequel était plongé leur cerveau seule protection pour tout endurer sans jamais se plaindre mais qui paradoxalement leur aura permis d'apprendre en un clin d'œil et de tout enregistrer durablement
Beaucoup continuent de préférer l'écoute radiophonique ou lire une biographie plutôt qu'être un catalyseur à tragédies et devenir son propre prisonnier suite à l'abus d'images cruelles souvent sources de perversités commises suite à des pulsions incontrôlables
Très bon jeudi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 28/01/2016

Les médias nous informent et nous gavent, malgré eux souvent, d'idées préconçues et de préjugés. A nous de ne pas les avaler tout crus.

Quelqu'un a dit un jour: loin des yeux, loin du cœur. Et j'ajouterais: loin des oreilles, loin de l'esprit.

Excellent jeudi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 28/01/2016

P.S. La misère est un fléau. La misère mentale, un double fléau.

Écrit par : Hank Vogel | 28/01/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel on ne peut hélas que vous donner raison ! de plus en plus de citoyens sont persuadés qu'il y a des meneurs payés par les médias eux mêmes pour fabriquer des infos avec montages photos pour alimenter le numérique et faire réagir les lecteurs
Il faut bien étayer les rumeurs c'était d'ailleurs le jeu favori de l'Allemagne Nazie mais dans le but de cacher la vérité
Alors posons la question quels genres de poissons cherchent - on à noyer vraiment ?
La réponse est peut-être dans l'explication d'un Maire d'une commune de France dégouté de l'Etat qui dit-il préfére tout déléguer aux mains des juges qui eux ne peuvent plus suivre
Qu'on ne s'étonne pas si certains Papi's et Mamies font de la résistance refusant de se mêler au troupeau des moutons robotisés
D'ailleurs l'éducation jusqu'en 1953 était sûrement un test pour savoir qui serait capable de tenir tête durablement à certains cerveaux d'aujourd'hui /rire
Parfois je me dis que s'ils avaient voulu faire de nous des agents secrets ils n'auraient pas agi autrement ,savoir tout endurer et garder le sourire aux lévres même des SS auraient été dégoutés
Excellente fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 28/01/2016

Les commentaires sont fermés.