23/01/2016

Le roi vert de la mandarine (17, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpg- Il ne faut pas oublier que nous sommes plus proches d’Internet via vos satellites que vous, dis-je... La connaissance sera bientôt à la potée de tous. En bien et en mal. Qu’on le veuille ou non. Et même les opérations chirurgicales se feront à distance, grâce à Skype. Si ce n’est pas déjà fait. Jusqu’au jour où...

- Où?

- Où la mort sera considérée la seule issue possible et agréable face à la plaie qui nous attend tous.

- Mais de quoi parlez-vous, monsieur Kahn?

- Il faut demander cela au Yeti.

- Le Yeti? Le légendaire Yeti?

- Que des conneries! marmonne le cameraman.

- Ce ne sont pas des conneries, cher monsieur! je corrige en haussant la voix. Cet individu aux pieds de géant, que certains se permettent de traiter, sans le connaître, d’abominable homme des neiges ou de créature anthropomorphe, rode non loin du sommet de la montagne sans nom...

- Et, bien évidemment, vous avez bu un coup et fumé une cigarette avec lui, me coupe-t-il narquoisement.

- Presque.

- Presque? répète la journaliste d’un ton très interrogatif.

- Oui, presque...

11:32 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher monsieur Vogel
Au sujet des interventions chirurgicales longues distances en cas d'erreurs médicales qui assurera les frais ? et vers qui se retourner ? vers la Cour Suprême des Etats unis ou vers le Palais de sa Gracieuse Majesté ?
Quand au Yéti il a meilleur temps de rester dissimulé aux regards des humains sinon des scientifiques vont lui coller un collier émetteur
D'ailleurs on le sait il y a de faux scientifiques ceux-là mêmes qui à peine imbus de leur master ou autre titre vont se mettre à 4 pattes et prendre entre leurs doigts et sans gant des crottes d'animaux pour savoir ce qu'ils ont mangé et ceci juste le temps d'un selfie de la caméra
Alors que des livres entiers contiennent toutes les infos nécessaires et que les vrais scientifiques mettront des gants pour ne pas contaminer le caméraman ou autre personne l'accompagnant
L'histoire du Yéti fait penser é l'histoire d'un Illustre Inconnu que tout le monde voyait mais sans jamais pouvoir préciser ni l'heure ni le lieu!
Le Grand Barbu connaissant tous les vices de ses créature avaient deviné d'instinct ce qu'il fallait faire pour ne pas avoir à intervenir une seconde fois pour sauver son fils et surtout lui éviter un tatouage ou une puce électronique
Au fait ou se situe la différence entre un collier émetteur et un bracelet électronique pour détenus en résidence surveillée ?
Mais les détenus ont de chance car eux n'auront pas à subir des narcoses qui même légères affectent le psychisme surtout si l'animal est déplacé de l'endroit qui l'a vu naitre !
Très bonne pleine lune pour Vous Cher Monsieur en espérant qu'elle vous soit aussi généreuse en révélations comme ce fut pour les plus éveillés

Écrit par : lovejoie | 24/01/2016

Les légendes nous permettent de voyager mentalement et d'échapper ainsi aux chaînes de la quotidienneté et de notre étouffante société. Le temps d'un récit ou d'un film. Telle une respiration profonde qui nous invite à poursuivre notre chemin sur terre, avec une plus rassurante légèreté.

Bon dimanche, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 24/01/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel je suis de votre avis cependant nous on est encore capables de faire la différence entre la fiction et la réalité ce qui n'est pas et de très loin le cas pour tout le monde
Pour cela il suffit d'avoir connu les nombreuses erreurs médicales suite à la Série Urgence ou tous les soignants se mos mis à courir comme si tous avaient le feu non pas sacré à leurs fesses/rire
J'en suis même à me demander si certains journaleux souffrant de nombreux complexes ne se prennent pas tout simplement pour des cinéastes ce qui grâce au Selfie devient presque un jeu d'enfant piégeant du coups les lecteurs ne se méfiant pas
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 24/01/2016

Les commentaires sont fermés.