17/01/2016

Le roi vert de la mandarine (12, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpgUne demi-heure plus tard, peut-être plus, Dampa et Ui tango nous apportent une bombance des jours de fête. Toute la cuisine tibétaine ou presque y est.

Alors, tel un guide de voyage bien informé, je divulgue toutes mes connaissances gastronomiques, concernant une région où je n’ai jamais mis les pieds, en pointant du doigt chaque assiette:

- Les momos: ceux-ci pour végétariens et ceux-là pour les omnivores. La stampa: farine d’orge grillée, en boulettes. Les kabsés: des beignets. Le stel: du ragoût de légumes. La thupka: potage à base d’épices, de viande et de pâtes, si possible fraîches. Et l’omdre: le fameux dessert que j’adore, composé de riz, de lait et de fromage frais de yak.

- Et les boissons? me demande la journaliste.

- Le djia tu: du thé noir au beurre salé, pour les femmes. Et le chang: la rafraîchissante bière, à base d'orge, destinée aux hommes.

- Vous plaisantez? réagit-elle.

- En ai-je l’air?

- Je ne sais pas. Vous êtes si imprévisible, si indéchiffrable...

- Pourtant sur la table, il y a trois tasses pleines et deux verres vides...

- Justement, c’est ce qui me dérange... Dites à votre ami qu’en Occident les femmes ont les mêmes droits que les hommes! Dites-lui ça, s’il vous plaît!

- Je ne lui dirai rien.

- Et pourquoi donc?

- Parce que mon ami Dampa et sa tendre et chère épouse savent que je déteste la bière.

La journaliste me sourit et me balance:

- Vous êtes unique dans votre style...

13:14 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel vous êtes Unique ,voilà une très belle phrase qui devrait faire comprendre à beaucoup de petits et grands dictateurs qui nous sommes en réalité
on entend souvent vous devriez vous remettre en cause ! grave erreur on est pas venu sur terre pour se justifier éternellement d'exister tandis que perso jamais je ne regretterai d'avoir dormi aux sons des ondes radiophoniques pour éviter les bruits m'empêchant de dormir et jamais je ne regretterai surtout par les temps d'aujourd'hui qui sont les seuls à savoir courir intelligemment ,les nombreuses heures ou cachée au sein d'une énorme pile de coupures de presse datant de la seconde guerre je lisais ce qui est entrain de se réveiller grâce à Mein Kampf
Quand à Saint Antoine allez savoir pourquoi mais hier au soir j'ai cru entendre un éclat de rire de F.Dard
Agréable début de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 18/01/2016

Nous sommes tous uniques donc semblables et différents à la fois.

Le seul être qui me ressemble le plus au monde, c'est mon ombre, qui ne cesse pourtant de me fuir lorsque je lui cours après.

Bon lundi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 18/01/2016

je vous remercie Cher Monsieur Vogel il est plus facile croyez moi de courir après son ombre que devoir supporter et ce quoique vous fassiez les ombres de certaines personnes qui détestaient les enfants
ne finissez jamais vos jours dans le village qui vous a vu naitre ! cette phrase se disait déjà en 1900 ce qui confirmait bien ce que nous ne voulions pas croire
et pour preuve j'habite un immeuble bâti sur le terrain d'un villageois très colérique qui ne supportait pas celui qui a construit ce qui par moments provoquent encore des tensions entre voisins
De fait on ne vieilli jamais grâce à ce système /rire
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 18/01/2016

Les commentaires sont fermés.