14/01/2016

Le roi vert de la mandarine (10, à suivre)

Hank Vogel, Le roi vert de la mandarine.jpg- Pourquoi, voulez-vous renifler les odeurs de mon intimité? Elles sont intransmissibles à la télé. A moins qu’elles ne vous attirent personnellement. Non?

- Je ne comprends pas, répond-t-elle en rougissant.

- Si je suis de trop, dites-le moi franchement! lance le cameraman, légèrement énervé. Probablement un peu jaloux.

- Vous l’êtes en quelque sorte, je lui avoue sans la moindre hésitation... Votre coéquipière m’attire comme la flamme de la bougie attire le papillon...

- Et si on allait croquer un morceau? propose la journaliste, promptement pour mettre un terme à cette embarrassante conversation. Pour elle mais guère pour moi, il y va de soi.

*

Nous entrons au «Chime», un restaurant tenu par mon ami Dampa et son épouse Ui tango. Des Tibétains qui ont fui leur pays pour commercer plus librement. Sans règlements abusifs et bakchichs obligatoires. C’est leur explication.

Le couple nous accueille avec son éternel sourire et nous propose de nous installer dans un coin, à l’abri de tout courant d’air...

- C’est simple mais très propre, c’est l’essentiel, dit la journaliste en s’asseyant, après avoir rapidement panoté du regard le décor.

- J’ai une de ces envies folles de steak et de frites! dit le cameraman.

- Le steak, vous le voulez comment, bleu saignant ou bien cuit? je lui demande avec un léger sourire ironique. Mais il ne n’en aperçoit pas.

- C’est vrai, ils font ça?

- Oui, ils font ça quand le touriste de passage est vraiment allergique au momo.

- C’est quoi ça?

- Un ravioli tibétain.

- Avec ou sans viande?...

- Objectivement, je vous conseille de goûter les momos maison, préparés par la charmante cuisinière Ui tango, la femme du patron.

- Avec ou sans viande?

- Avec de la merde! dis-je à haute voix. Vous commencez sérieusement à me les gonfler avec vos questions de cannibale à la con!

La journaliste tombe des nues...

16:01 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel il y a fort à parier que la journaliste n'était pas rousse pour obtenir un tel traitement de faveurs de votre part /rire
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 14/01/2016

Rousse, blonde ou noiraude, quel importance! Elles sont toutes bonnes à croquer lorsqu'on a faim, se dit l'homme qui vient de traverser le désert. Cannibale ou pas.

Excellente soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 14/01/2016

Rousse, blonde ou noiraude (...) elles sont toutes bonnes à croquer(...)!


Nostalgie du temps où elles étaient toutes "belles belles belles comme le jour... belles belles belles comme l'amour..."!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/01/2016

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel ,je vous remercie et j'apprécie le mot faim qui me donne enfin une explication plausible a certaines questions mais trop coquines pour être décrites sur un blog
Je m'en doutais suite aux nombreux régimes que certains hommes s'imposent pour ne pas prendre un gramme et transformés en singes par les différentes modes féminines
Ce qui confirme bien l'adage, lorsqu'on est stupide c'est à vie/rire
Cependant la dernière phrase du billet résume à elle seule l'état d'esprit de nombreux* Netonautes *qui crachent de nombreux jurons à la journée face à l' envahisseur et harceleur Microsoft qui veut les obliger à passer au système Windows 10
Microsoft n'a sans doute pax encore compris qu'en Suisse quand on dit Non c'est NON !
Agréable et floconneuse journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 15/01/2016

"Non, c'est non!" mais les "Oui, bien que je n'y crois pas" traversent davantage mon esprit, surtout quand j'observe un ami ou un politicien en train de se gargariser avec ses éternelles promesses à la mords-moi le nœud.

Aujourd'hui, ici, la terre dort paisiblement sous un magnifique drap de soie blanc et Dieu la contemple en la caressant de ses limpides yeux bleus.

Bon vendredi, avec ou sans poisson mais sans poison, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 15/01/2016

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel quand aux politiciens j'aime bien l'expression qui veut tout dire, causes toujours tu m'intéresse
Vous me croirez ou pas mais suite à mon coup de gueule matinal ,Microsoft a réagi de suite ce qui prouve bien que dire un non impérieux porte aussi ses fruits
Quand é la neige je vous la laisse volontiers. Devant les immeubles les chemins sont trop scabreux pour sortir ,déjà qu'on sent le moisi ce qui est normal les fêtes passées les momies sont de suite replacées sur les rayons de l'hypocrisie /rire
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 15/01/2016

Les commentaires sont fermés.