29/12/2015

Les pommes et l'arbalète (30, à suivre)

Les pommes et l'arbalète de Hank Vogel.jpgLe soir, je me rends au Patrick Brothers and Sons, seul... et inévitablement la belle rousse, pâle comme le lait et une myriade d’éphélides sur le visage à faire fondre un poète, est là.

- J’espère que ce n’est pas mon père qui vous envoie, me dit-elle, en me servant son fameux stout made in chez nous, la brune qui vaut dix blondes, avec un beau sourire.

- Il n’y a aucun risque, je lui réponds.

- Et pourquoi?

- Parce je suis au chômage depuis midi.

- Je ne vous crois pas. Le vieux est cinglé mais pas à ce point-là.

- C’est justement pour ça que j’ai donné mon congé.

- Je ne vous crois toujours pas.

- Tel père, telle fille!... Au fait, comment vous prénommez-vous?

- Ivy.

- Avec un i grec à la fin?

- Oui, comme lierre en anglais. Vous n’aimez pas?

- Si.

- Ma drôle de mère adorait, et adore toujours, les prénoms qui finissent par i. Comme Beverly, Cindy, Daisy, Kimberly, Lily, Sony...

- Heidi.

- Non! Pas Heidi.

- Pourtant, c’est un joli nom.

- J’en conviens. Mais pas pour elle.

- Peut-on savoir pourquoi?

- Parce que la typesse de mon dad est anglaise. Un pur produit britannique qui déteste tout ce qui est d’origine germanique.

Je reste bouche bée. Mais elle ne s'aperçoit de rien.

- Mes parents se préoccupent trop de moi et je déteste ça, me confie-t-elle... Et je veux leur prouver que je n’ai pas besoin d’eux pour réussir ma vie... Mais pourquoi, je fais ça?

- Par fierté simplement, dis-je.

- Non, je voulais dire pourquoi je répète ce que je vous ai déjà miaulé hier soir...

- Cela me dérange pas.

Puis, comme piqué par un moustique, elle sursaute et me demande:

- Comment va Maria?

- Qui?

- Votre épouse.

- Mon épouse?

- Vous n’êtes pas marié?

- Pas plus qu’un curé.

- Le salaud!

- C’est votre père qui vous a raconté ça?

- Oui, lui...

- Et vous, vous n’êtes pas non plus épileptique, maniaco-dépressive et cleptomane?...

- Il a osé me salir?

- Oui, il a osé.

- Le double salaud!... Mais pourquoi autant de mensonges?

Alors, poi, dann, so... valmuefrø!

Les méchancetés des uns font parfois le bonheur des autres, me dis-je en découvrant miraculeusement devant moi ma future seconde moitié.

08:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel ne dit on pas que la malice et la méchanceté sont voisines l'une de l'autre et qu'elles ne sont séparées que par une haie, la bien nommée hypocrisie ?
Tel n'est pas le sujet du jour mais quand on voit la malice de certains ayant compris le pouvoir des images pour mieux agir sur l'émotionnel des gens on voit bien que bienheureuse hypocrisie a encore de beaux jours à venir et le débat pourrait durer des semaines /rire
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 29/12/2015

En effet mais j'ajouterais:

Le pouvoir des ondes a perdu beaucoup d'estime face au pouvoir des images, faute d'écoute...

Très belle soirée à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 29/12/2015

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel et pourtant et pourtant que de belles heures restées gravées dans nos mémoires 7
Très souvent je repense à Colette Jean ,Picoche,Jean Charles .Emile Gardaz et bien d'autres ce qui ne nous rajeunit pas /rire
Très belle nuit pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 29/12/2015

Les commentaires sont fermés.