09/12/2015

Les pommes et l'arbalète (15, à suivre)

Les pommes et l'arbalète de Hank Vogel.jpg- L’homme n’est ni blanc ni noir. Il est gris. Gris comme la poussière qui se balade sous mon lit quand ma femme de ménage se ballade ailleurs... Vous me suivez?

Je souris. Roby grimace. Mais le représentant de tous les démons poursuit avec indifférence:

- La chair est faible et l’esprit est influençable. Et c’est à cause de cela que la pluie, le vent et les graines ne font l'objet d’aucune retenue au sein de notre système mentale. Ni gouvernemental d’ailleurs...

Roby lève le doigt et j’interviens:

- Monsieur Vogelstein seriez-vous né avant votre père?

- Je ne comprends pas votre question.

- Moi, je l’ai très comprise, dit Roby. Comme deux fois deux font quatre. Ou cinq pour les tricheurs.

- Pourquoi un tel brouillard de mots entre nous? Où voulez-vous en venir, mes amis?

Alors afin de dissiper cette brume intellectuelle, je décide d’endosser le rôle du parfait petit prof:

- Celui qui est né avant son père n’est rien autre qu’un politicien qui utilise la langue de bois pour ne pas passer pour un crétin aux yeux de ses adversaires, de ses interlocuteurs ou des journalistes et qui prétend tout connaître mieux que ses prédécesseurs. Surtout les résultats des courses avant le signal de départ...

Soudainement, Vogelstein s’approche du meuble, nerveusement ouvre un tiroir, y retire une arbalète et nous la tend en criant:

- Prouvez-moi que vous êtes meilleurs!...

14:28 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.