29/11/2015

Les pommes et l'arbalète (6, à suivre)

Hank Vogel, les pommes et l'arbalète .jpgLa rouquine fait surface et, quasi la larme à l’œil, certainement une comédienne au chômage, nous déclare:

- Toutes mes excuses, les garçons! Je suis vraiment désolée mais j’ai totalement omis de vous demander...

- Mais à quoi bon? Puisque vous devinez tout, d’après Gugus, rétorque Roby.

- Gugus? C’est qui, c’est quoi?

- C’est moi, je répond tout gêné. Gugus, c’est le sobriquet de Guglielmo. Guillaume en français.

- Il vous va à merveille.

- Qu’est-ce qui vous incite à penser ça?

- Vos larges épaules et votre front volontaire... Vous me rappelez le fameux héros d’Uri.

Roby éclate de rire.

- Qu’y a-t-il de si hilarant, j’ai fauté? me demande-t-elle, étonnée par le comportement exagéré de Roby.

- Parce que d’après lui, je serais la version spaghetti de Tell, je lui explique.

- Ce n’est pas tout à fait ça, réplique Roby... Mille pardons, Mademoiselle, vous n’êtes en rien responsable.

La belle hoche la tête en signe d'incompréhension et de déception. Puis, comme si de rien n’était, elle nous propose:

- Un stout made in chez nous, la brune qui vaut dix blondes... n’a jamais émoussé personne.

- OK pour elle! dis-je.

- OK pour lui! corrige Roby en insistant sur le lui...

12:26 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.